Accueil » Région » Canada » Résultats financiers de la télévision conventionnelle privée

Résultats financiers de la télévision conventionnelle privée

Quebecor Media

Quebecor Media presse de nouveau le CRTC d’intervenir pour assurer l’avenir de la télévision généraliste au Canada

MONTREAL, QUEBEC–(Marketwire – 11 fév. 2009) – Réagissant à la publication des résultats financiers de la télévision conventionnelle privée au Canada pour l’année terminée le 31 août 2008, Quebecor Media presse de nouveau le CRTC d’intervenir rapidement pour assurer l’avenir de la télévision généraliste canadienne. Pour l’entreprise, les statistiques rendues publiques par le CRTC démontrent encore une fois que, faute d’être soulagée du carcan que lui impose une réglementation obsolète, la télévision généraliste canadienne est plus menacée que jamais.

A de nombreuses reprises, Quebecor Media a fait savoir au CRTC qu’il était urgent qu’elle permette aux télévisions généralistes privées de toucher elles aussi des redevances, tout en évitant que ce soient les consommateurs qui fassent les frais d’un système dont l’incapacité à s’adapter aux nouvelles réalités médiatiques est maintenant patente. « Le fait qu’elles ne puissent pas toucher à la fois des redevances et des revenus publicitaires, contrairement aux chaînes spécialisées, amène les généralistes du secteur privé au bord du gouffre. Le CRTC doit mettre fin à cette iniquité et donner aux généralistes l’oxygène qui leur permettra de continuer à jouer leur rôle de principaux producteurs de contenu canadien original », a déclaré Pierre Dion, président et chef de la direction du Groupe TVA inc.

Un système dépassé et inéquitable

« Nous l’avons répété sur plusieurs tribunes, la législation sur la radiodiffusion a été adoptée à une époque où trois chaînes généralistes dominaient la télévision, où les chaînes spécialisées avaient des auditoires minuscules, où les frontières entre télévision et télécommunications étaient plutôt étanches et où Internet était presque inconnu. Or, l’industrie a considérablement changé, au contraire de son cadre réglementaire », poursuit Pierre Dion. « Aujourd’hui, cette législation fait en sorte que les généralistes peinent à soutenir le rythme d’investissement nécessaire dans le contenu original pourtant générateur d’auditoire et de fortes retombées économiques au Québec et au Canada tandis que les chaînes spécialisées réalisent des marges phénoménales en ne se satisfaisant que de remplir leurs obligations réglementaires et en ne procurant que très peu de retombées auprès des intervenants de la production canadienne ».

Les chiffres sont éloquents : alors qu’au terme des trois derniers exercices, les marges de profit des télévisions généralistes privées fondaient de 4,24 % à 0,38 %, celles du secteur télévision d’Astral passaient de 35 % à 36,1 % et celles du secteur télévision de Corus, de 41 % à 42,6 %. Ces résultats n’ont d’ailleurs pas été sans impact sur l’emploi, le CRTC soulignant que les généralistes employaient 7 873 personnes en 2007 comparativement à 7 402 personnes en 2008. « Une preuve aussi évidente peut-elle encore être longtemps niée par les autorités réglementaires ? » conclut Pierre Dion.

Soutenir les télévisions généralistes

Dans le système canadien de radiodiffusion, ce sont aux télévisions généralistes qu’il revient d’offrir la plus grande part de contenu canadien, sous forme de services complets d’information et d’affaires publiques, de grandes dramatiques et de programmes diversifiés. Pour Quebecor Media, c’est précisément en raison du mandat qui leur est confié que ces télévisions, comme les chaînes spécialisées, doivent aussi avoir accès à des redevances.

Quebecor Media inc. est une filiale de Quebecor inc. (TSX:QBR.A)(TSX:QBR.B), société de communication qui exerce ses activités en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Quebecor Media possède plusieurs sociétés actives dans divers domaines liés aux médias. Elle est, grâce à sa filiale Vidéotron ltée, le premier câblodistributeur du Québec et un important fournisseur d’accès Internet, de services de téléphonie et de télécommunications d’affaires. Par l’intermédiaire de Corporation Sun Media, Quebecor Media est le plus grand éditeur de journaux du Canada. Dans le domaine de la télédiffusion, Quebecor Media exploite, par l’entremise de Groupe TVA inc., le premier réseau de télévision francophone généraliste du Québec, diverses chaînes spécialisées et la chaîne généraliste de langue anglaise, Sun TV. En outre, Quebecor Media exploite Canoë inc. et son réseau de propriétés Internet au Canada en langues française et anglaise. Une autre filiale de Quebecor Media, Nurun inc., est une importante agence de technologies et de communications interactives au Canada, aux Etats Unis, en Europe et en Asie. Quebecor Media est active dans l’édition de magazines (TVA Publications inc.), dans l’édition et la distribution de livres (Groupe Livre Quebecor Media inc.), dans la production, la distribution et la vente au détail de produits culturels (Groupe Archambault inc., TVA Films), dans la location et la vente au détail de DVD et de jeux vidéos (Le SuperClub Vidéotron ltée), et dans l’édition d’annuaires imprimés et en ligne par l’intermédiaire de Quebecor MediaPages.

Renseignements :
Quebecor Media
Isabelle Dessureault
Vice-présidente, Affaires publiques
514-380-7501
isabelle.dessureault@quebecor.com

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!