Accueil » Région » Canada » Rogers dépose une plainte d\’abus de confiance du public contre CTV

Rogers dépose une plainte d\’abus de confiance du public contre CTV

ctv_hdTORONTO, le 22 mai /CNW/ – Aujourd’hui, Rogers, de même que Bell, Telus,
Cogeco, Eastlink et la Canadian Cable Systems Alliance Inc. (CCSA), a adressé
une plainte au CRTC, soutenant que CTV a violé la Loi sur la radiodiffusion en
diffusant une couverture partiale et non équilibrée de sa campagne de défense
de ses propres intérêts.
Afin de faire pression sur le gouvernement et l’organisme de
réglementation pour qu’ils imposent aux consommateurs canadiens une taxe sur
la télévision, CTV promeut sa campagne de sauvegarde de la télé locale dans
l’ensemble des médias télévisuels dont elle est propriétaire. L’intégration de
cette campagne à ses bulletins de nouvelles locales constitue une infraction à
la Loi sur la radiodiffusion et au code de déontologie de l’Association
canadienne des radiodiffuseurs.
« Certes, nous sommes fondamentalement en désaccord avec la position de
CTV à l’égard d’une taxe sur la télévision, mais ce n’est pas cette position
qui est en question ici, il s’agit d’une violation flagrante de principes
journalistiques respectés », a déclaré Phil Lind, vice-président du conseil de
Rogers. « Le public est en droit de s’attendre à mieux qu’une manipulation par
un reportage partial déguisé en « vraies nouvelles ». Aucun groupe de défense
d’intérêts ne devrait avoir la possibilité de détourner les bulletins de
nouvelles de diffuseurs canadiens, à plus forte raison lorsque le groupe de
défense est nul autre que le diffuseur lui-même. »
Rogers soutient dans sa lettre au CRTC qu’aux termes de la Loi sur la
radiodiffusion, les diffuseurs doivent, « dans la mesure du possible, offrir au
public l’occasion de prendre connaissance d’opinions divergentes sur des
sujets qui l’intéressent ». De même, le code de déontologie de l’Association
canadienne des diffuseurs souligne que la programmation des nouvelles doit
être « présentée avec exactitude et impartialité ».
Dans la correspondance de Rogers, Bell, Telus, Cogeco, Eastlink et la
CCSA, les signataires pressent le CRTC de prendre des mesures immédiates pour
corriger la situation et faire cesser ces violations.

Rogers est une société canadienne diversifiée de communications et de
médias. Elle exerce ses activités dans le secteur des services sans fil de
transmission de la voix et de données par l’intermédiaire de Rogers Sans-fil,
le plus important fournisseur de services sans fil au Canada et le seul
fournisseur au pays à exploiter les plateformes de technologie de norme
mondiale GSM et HSPA. Grâce à sa division Cable, Rogers est l’un des plus
importants fournisseurs canadiens de télévision par câble, d’accès Internet à
haute vitesse par câble et de téléphonie par câble. Par le truchement de sa
division Media, la société oeuvre dans les domaines de la radio et de la
télévision, du télé-achat, des magazines, des revues spécialisées et du
divertissement sportif. La société est inscrite à la Bourse de Toronto (RCI.A
et RCI.B) et à la Bourse de New York (RCI). Pour obtenir de plus amples
renseignements sur le groupe de sociétés Rogers, veuillez consulter le site
www.rogers.com.

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!