Accueil » Nouvelles » À la Une » Paul Gross ensorcelant dans Eastwick

Paul Gross ensorcelant dans Eastwick

Le diable, dites-vous. Paul Gross se complait à jouer Darryl Van Horne, la force maléfique au centre d’Eastwick, la nouvelle télésérie inspirée du roman de John Updike: Les Sorcières d’Eastwick.

2008075.bin Les Sorcières d’Eastwick est un roman de Updike datant de 1984, et une version cinématographique datant de 1987 réalisée par le cinéaste australien George Miller. Les Sorcières sont une fois de plus ramenées à la vie, cette fois par Rebecca Romijn, Jamie Ray Newman et Lindsay Price. Elles jouent des sorcières des temps modernes en quête d’amour, de bonheur et de la gratification instantanée, mais pas nécessairement dans cet ordre.

Conçue par Maggie Friedman, la scénariste et productrice de Dawson’s Creek et Once and Again, Eastwick a de nombreuses caractéristiques du roman de Updike. L’action se déroulant dans une Angleterre fictive près de la mer et met en scène l’arrivée soudaine d’un être diabolique aux pouvoirs mystérieux et d’un magnétisme quasi animal.

Eastwick a été adaptée aux temps modernes avec des ressemblances à Desperate Housewives ; dès les premières minutes d’ouverture on constate la voix de narrative à la première personne, sa musique enjouée et son vilain exagéré à l’extrême. Les similitudes stylistiques entre Eastwick et Desperate Housewives sont involontaires, selon Friedman, mais elle est à l’aise avec cette comparaison.

« Évidemment que nous cherchons un public similaire, mais nous estimons que la série est très différente de Desperate Housewives« , explique Friedman. « C’est une émission sur les femmes. C’est une série sur l’autonomie. C’est une émission sur l’amitié. Nous sommes définitivement dans notre propre monde, notre propre univers. »
httpv://www.youtube.com/watch?v=pmXYy7JaL3A
Ce Eastwick est très différent de l’adaptation cinématographique. « C’est un film emblématique« , dit-elle. « L’action se déroulait dans les années 80 et c’était très bien pour cette époque. Mais notre version est contemporaine. Ça tourne autour de problème que les gens d’aujourd’hui doivent affronter. Les personnages sont très différents. Dans le film, la magie est éphémère. Vous ne comprenez pas vraiment d’où ça vient, ou de quoi il s’agit.  »

Friedman termine en disant ceci : « Dans cette version, chacune des femmes a un pouvoir très particulier qui reflète son passé, son parcours de vie et ses problèmes. »

Eastwick débute le mercredi 23 septembre sur une chaîne de ABC à 22h00.

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!