Accueil » Nouvelles » À la Une » Fringe 205: “Dream Logic”

Fringe 205: “Dream Logic”

La division Fringe voyage à Seattle après avoir pris connaissance d’un incident impliquant un homme dérangé qui a attaqué son patron parce qu’il croyait qu’il était une créature du mal aux cornes de bélier. Comme d’autres événements énigmatiques se poursuivent, l’équipe explore sans relâche des liens étranges reliés aux rêves. Dans la poursuite de plus amples renseignements, Agent Broyles a une rencontre troublante avec l’énigmatique directrice de Massive dynamique, Nina Sharp, qui amène l’enquête dans une direction impensable.

Dream LogicPour ce dernier épisode avant la pause du baseball, les créateurs de Fringe ont définitivement le don de nous mettre en haleine. Terminer avec Peter qui rêve qu’il est kidnappé par son père est prélude à une révélation qui sera tellement déchirante. John Noble et Joshua Jackson ont réussi à nous montrer une relation entre un homme et son fils qui se réapprivoise et qui finalement s’aime tendrement. Leur relation a grandi au cours des épisodes et on voit que Peter fait de plus en plus confiance à Walter. La trahison sera gigantesque.

J’ai beaucoup aimé la première scène de l’épisode qui m’a finalement réconcilié avec le personnage de Sam Weiss. Je trouvais ce personnage stéréotypé, sans originalité et ses méthodes étaient théoriques et vague. Cette semaine, il a tenté de faire parler Olivia, de la faire rire et de l’aider à démêler quelques problèmes dans sa vie. J’ai trouvé qu’il servait finalement à quelque chose.
Le cas de la semaine s’intéresse aux rêves et, pour l’occasion, on part à Seattle. L’enquête va rapidement mener Olivia et Peter au Dr. Nayak (Ravi Kapoor) suite à un petit coup de pouce de la part de Nina Sharp. La scène où elle est présente ne semble pas très naturelle, ce qui renforce l’impression de raccourci scénaristique (ce que c’est).

Le Dr. Nayak travaille sur les rêves avec des patients participants à une expérience des plus concluantes, mais quelqu’un s’empare du matériel et des dossiers pour détourner le projet qui se base sur une puce implantée dans le cerveau. Comme souvent, Walter va mener ses expériences et finit par trouver la clé du problème qui donnera à Olivia ce qui est nécessaire pour compléter le tableau. Il y a là des idées plutôt intéressantes qui permettent à la fin de l’épisode d’avoir un twist sympathique qui apporte un plus à une enquête bien rythmée, mais pas forcément passionnante. Certes, les manigances de Walter fournissent de bonnes distractions, mais arrivée à la moitié de l’histoire, l’enquête piétine un peu.
Le deuil d’Olivia sur la mort de son ami et ancien partenaire qu’elle a éliminé était touchant. Charlie était un soutien moral important pour Olivia et son départ laisse un grand vide dans sa vie. J’étais pris dans son sentiment de perte alors qu’elle déposait une gerbe de fleurs sur la tombe de Charlie.

Les références cette semaine ne sont pas très nombreuses et/ou je ne les ai pas aperçues.

  • Le coroner se nomme Shayne Wilson. C’est aussi le nom de l’assistant de production dans Fringe, Shayne A. Wilson.
  • L’assistant du docteur Nayak, Zach Miller, porte le nom de deux nouveaux écrivains chez Fringe, Zach Stentz et Ashley Miller, qui ont écrit l’épisode de la semaine précédente et l’adaptation du film de Marvel, Thor.
  • Le docteur Nayak qui accueille et interagît avec le FBI ressembles au docteur Jekyll, alors que son alter ego dépendant aux rêves ressemble à monsieur Hyde. (The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde.)
  • L’affiche dans la chambre de Peter jeune est celle de « Challenger, mission 11 ». Dans notre monde, sa dernière mission (#10) a eu lieu le premier janvier 1986 alors qu’il explosa en plein vol.

Le mot secret de la semaine est BETRAY. Je ne suis pas sur si le mot s’adresse à Charlie (envers Olivia), au docteur Nayak (envers lui-même) ou à Walter (envers Peter). The Observer a été vu en train de descendre les marches du laboratoire du docteur Nayak alors qu’Olivia répond à un appel de Sam Weiss.

Comme toujours, j’espère que vous avez aimé mes impressions et observations sur cet épisode. Je vous encourage à émettre vos commentaires sur cet article et/ou sur l’épisode quel qu’ils soient, ils sont les bienvenus.
[azlite]fringe,3,onlyelectro00-20[/azlite]

Articles connexes