Accueil » Nouvelles » À la Une » Fringe 206: « Earthling »

Fringe 206: « Earthling »

Episode206Après une pause de quelques semaines et une victoire des Yankees en série mondiale, Fringe nous revient avec un épisode qui nous fait découvrir un peu plus l’énigmatique Phillip Broyles (Lance Reddick), le patron d’Olivia Dunham (Anna Torv) et de la ‘Fringe Division’. Cet épisode écrit par J.H. Wyman & Jeff Vlaming, a été réalisé par le récipiendaire d’un emmy, Jon Cassar. C’était un excellent mélange de « monstre de la semaine » et de développement de personnage, essentiellement celui de monsieur Broyles.

Le mystère de cette semaine amène la ‘Fringe Division’ à tenter de capturer un parasite ombragé d’une possible origine extra-terrestre qui s’est débrouillé, lors d’une marche spatiale, pour s’attacher au corps d’un cosmonaute russe. Ce dernier l’a ramené sur Terre tout en étant dans un profond coma puis le parasite a commencé à tuer des gens dans un effort d’absorption de leurs radiations. Par cette action, il transforme ses victimes en poussière. J’emprunterai les mots de Walter en disant que les victimes ressemblent à des bûches qui ont brûlés avec une chaleur si intense qu’elles en ont gardées leur forme originale, une petite poussée et tout se désagrège. Je dois avouer que les effets spéciaux pour la poussière sont particulièrement bien réussis.

Fring206ShadowComparisonL’histoire principale était un parfait mélange de deux épisodes des ‘X Files’ (108:’Space’ et 307:’The walk’)[voir image. Haut:’Earthling’, Bas:’The Walk’] et ce qui m’a beaucoup plu dans cette enquête, est que s’était très personnel pour Broyles. Lance Reddick a prouvé encore une fois qu’il est un acteur d’exception et a fait monter d’un cran la qualité de cette production malgré un scénario qui manquait d’originalité.

Nous savions que Broyles a, ou a eu, une affaire avec Nina Sharp (Blair Brown). Dans la première moitié de la première saison, on ne savait pas trop sur quel pied danser avec lui (Est-il un bon ou un méchant ?). Toutefois, maintenant nous savons qu’il est celui qui tient la ‘Fringe Division’ à bout de bras depuis plusieurs années, qu’il est très passionné de son travail. L’affaire du tueur ombragé est très personnelle pour Broyles, pas seulement parce que c’était une affaire non classée, mais aussi parce qu’il a joué un grand rôle dans la « désintégration » de son mariage, sa femme l’a quitté avec ses enfants il y a quatre ans.

Phillip Broyles est un homme de coeur qui est prêt à tout pour soutenir et protéger les siens. Il nous l’a encore montré de par la scène avec le sénateur Dennis Van Horn. Je suis content que les auteurs n’aient pas utilisé le cliché de faire de l’ex-femme de Broyles la dernière victime du tueur mystérieux. Ils ont plutôt montré la détermination de Broyles de mettre en échec les intentions du tueur en prenant une décision difficile.

La scène où l’on voit Broyles finalement dire à son ex-femme qu’il a résolu la fameuse affaire était à la fois triomphante et douce-amère. Il sait qu’il a fait ce que sa conscience lui dictait, mais en même temps il a la déchirante sensation de perte que cela lui a causée. L’effet a, non seulement approfondi notre appréciation de Broyles, mais le met à nu, comme un personnage tridimensionnel qui a un passé tragique et dont ses actions parlent haut et fort de sa détermination pour la ‘Fringe Division’.

Pour ce qui est de Walter, nous avons appris qu’il appelle les formules organiques complexes au féminin, cette dernière est une ‘Sly tempress’. Nous avons eu droit à une très belle scène montrant Walter très concentré à résoudre la formule chimique en écoutant du Pavarotti et en écrivant sur 5 tableaux en même temps sous le regard enjoué de Peter (Joshua Jackson) et Astrid (Jasika Nicole).

Références culturelles

  • Le nom de l’hopital est Latchmere General Hospital. Latchmere House est une prison qui est située dans le sud-ouest de Londres, en Angleterre, et est gérée par le Service des prisons de Sa Majesté. Lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918) Latchmere House était utilisée comme un hôpital pour le traitement des officiers atteints de trouble post-traumatique.
  • Les ‘frères Vasilyev’ sont des réalisateurs russes qui ont créé l’un des plus populaires films d’entre deux guerres en 1934, « Chapaev » qui fut un succès national et international. Le premier film dans lequel ils ont utilisé le terme ‘frères Vasilyev’ s’appelait « The Sleeping Beauty ».
  • Kimba, le lion blanc est vu dans la télévision du motel avec la jeune fille.
  • L’origine extra-terrestre et la nature parasitaire du « monstre de la semaine » ne sont pas sans rappeler les origines similaires du méchant de Spiderman, Venom, qui est, lui aussi, un symbiote spatial.
  • La scène du restaurant avec Broyles et le jeune garçon avait des similitudes avec une scène dans ‘Jaws’, film réalisé par Steven Spielberg.
  • Est-ce moi, ou la jeune fille blonde dans le motel devant la TV enneigée ressemblait beaucoup à la jeune fille dans le film produit par Steven Spielberg, ‘Poltergeist’?

Fring206ErrorsThe Observer est aperçu à l’aéroport alors que Broyles parle au téléphone avec l’agent Dunham. Le mot secret de la semaine est « DEJA VU » et semble avoir un rapport avec l’agent Broyles lorsqu’il voit le corps de Randy Dancik en poussière. J’ai noté deux inconsistances, le bouquet de fleurs rouges au début de l’épisode commence dans la cuisine puis est placé par le mari dans le hall d’entrée, mais se retrouve magiquement dans la cuisine encore sans que personne y est touché[voir image A & B]. Il y a aussi le ventilateur qui dispersa les poussières d’un des frères Vasiliev dans la soirée qui est miraculeusement disparu avec le jour[voir image C & D].

Comme toujours, j’espère que vous avez aimé mes impressions et observations sur cet épisode. Je vous encourage à émettre vos commentaires sur cet article et/ou sur l’épisode quels qu’ils soient, ils sont les bienvenus.

Articles connexes