Accueil » Nouvelles » À la Une » Que nous réserve la saison 2010-2011 à la télévision

Que nous réserve la saison 2010-2011 à la télévision

Le printemps ne fait qu’arrivée et déjà on parle de la saison automnale à la télévision.

À partir du 17 mai, Les réseaux américains annonceront leurs horaires d’automne. Les téléspectateurs et les acheteurs de publicité vont savoir lesquelles des 150 émissions pilotes tournées pour de nouvelles comédies, dramatiques et autres séries scénarisées seront choisies afin d’être diffusées sur les différents réseaux de télévision.

Les téléspectateurs vont aussi savoir qu’elle émission ira joindre Ugly Betty, Three Rivers et The Beautiful Life dans la longue liste des séries annulée. Les réseaux de télévision grand public viennent de connaître une saison qui a vu deux succès inattendus avec Glee et Modern Family, tandis que des formules plus classiques comme la série d’enquêtes policières produite par Jerry Bruckheimer The Forgotten et le drame Miami Medical n’ont pas levé du tout.

Les suites et les séries dérivées ont elles des réponses mélangées. Melrose Place n’a pas su attirer un auditoire convenable tandis que NCIS: Los Angeles a eu un vif succès en rivalisant même avec la série mère NCIS certain soir. The Good Wife a prouvé qu’une actrice de talent (Julianna Margulies) et un scénario solide restent un gage de succès pour la télévision, et ce, même si l’auditoire migre tranquillement vers les réseaux câblés et les chaines spécialisées.


Quelles sont les leçons à tirer de tout cela? Curieusement, la véritable leçon est peut-être que les vieilles façons ne sont plus applicables. En fait, chaque année à ce temps-si de l’année, les réseaux de diffusion regarder ce qui a fonctionné au cours des derniers 12 mois et essayent de répéter ce succès à l’automne, tout en minimisant les risques. En télévision, dit le proverbe, rien ne réussit comme l’excès. L’imitation est la forme la plus sincère de flatterie – mais quand il n’y a pas de tendances claires ou évidentes à imiter, ça rend plus difficile de deviner le prochain grand succès.

Bien que ce fut l’année de Glee et Modern Family, C’est également les dernières années des séries dramatiques culte telles que Lost et 24. les séries de longue date comme Desperate Housewives, Grey’s Anatomy et Brothers & Sisters montrent des signes de vieillissement. Et même House qui monte continuellement et qui est une des émissions les plus constantes de la télévision arrivent à la fin de sa sixième saison et sur le point de commencer une septième. Ça ne peut pas durer éternellement.

À partir de maintenant les séries dramatique qui brule lentement plutôt dédié à la clientèle adulte telle que Damages, Dexter, Mad Men, Breaking Bad, Big Love, Justified, Sons of Anarchy, Treme et True Blood seront de plus en plus diffusés sur les réseaux câblés ou les chaines spécialisées. Ce n’est pas par hasard que NBC a annulé Southland une série policière acclamé par la critique, mais avec une audience mitigée, comme ce n’est pas par accident que TNT et Superchannel ont ramassé la série après l’annulation par NBC.

Les bonnes séries dramatiques sont plus difficiles à trouver à la télévision conventionnelle, mais ce fut aussi la saison qui a vu le retour des comédies traditionnelles et pas seulement Modern Family. Community, Parks and Recreation, The Middle et The Cleveland Show ont tous réussie à trouver une auditoire revenant à tout les semaine pour se marrer. Même les sitcoms tel que The Office, Big Bang Theory, 30 Rock, The Simpsons, Family Guy, Two and a Half Men, How I Met Your Mother et New Adventures of Old Christine continue à attirer un auditoire très stable qui revient toujours à tout les semaine.

Dans les prochains jours, je vais essayer de vous présenter les différents pilotes qui sont susceptibles de passer le filtre afin de devenir des séries!

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!