Accueil » Nouvelles » À la Une » Thomas Gottschalk de retour en ondes

Thomas Gottschalk de retour en ondes

C’est après mûre réflexion et avec la permission des parents de Samuel Koch que l’animateur Thomas Gottschalk est retourné en ondes dimanche soir, le temps d’animer la revue de l’année « Menschen 2010 » sur ZDF.

Samuel Koch


Une performance qui, de son propre aveu, constitue l’animation la plus difficile depuis les débuts de sa carrière télévisuelle. Il revient sur l’édition tragique de « Wetten, dass… » avec une entrevue de 12 minutes avec le père de Samuel Koch, qui explique qu’il va bien et qu’il a l’espoir de remarcher. Notons que les médecins ne sont pas encore certains si ça sera effectivement le cas.

Peu importe ce qui lui arrive par contre, Samuel Koch risque fort bien de devenir un nom associé aux bras longs des politiciens soucieux de contrôler encore plus ce qui passe à la télévision. Selon l’ancien chef du SPD Kurt Beck, actuellement président du conseil d’administration de ZDF, il faut non seulement que la télévision publique tire des leçons de l’accident survenu le 4 décembre dernier, mais que les chaînes privées soient aussi découragées de mettre en ondes de tels contenus – l’émission de ProSieben « Schlag den Raab » vient en tête du ministre-président du Rheinland-Pfalz.

L’affaire pourrait également se ramasser devant les tribunaux. Le procureur de Düsseldorf a reçu 5 plaintes criminelles adressées à ZDF et étudie présentement la possibilité de poursuivre le diffuseur en justice. La question de l’indemnisation de Samuel Koch a également été soulevée dans les médias, ce à quoi ZDF a indiqué que l’assureur Allianz était prêt à verser un premier paiement au jeune homme, qui recevrait 100000€ dans le cas où il resterait paralysé à vie.

Articles connexes

derteilzeitberliner

Né au Saguenay il y a bientôt 27 ans, j’ai toujours eu la “tête ailleurs”. À 5 ans, j’avais déjà les deux yeux sur le globe terrestre. À l’époque, parce que j’aimais ça, je passais beaucoup de temps chez mes grands-parents maternels et c’est avec mon grand-père que j’ai commencé à lire les journaux et regarder les bulletins de nouvelles.