Jean-François Cloutier

Décès de Columbo (Peter Falk)

Décès de Columbo (Peter Falk)
Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Imprimer   
  

Peter Falk, l’un des plus grands interprètes de personnage de tous les temps, est décédé paisiblement le 23 juin selon Reuters.

Sa famille a publié un communiqué disant que l’acteur est mort à sa maison de Beverly Hills qu’il partageait avec son épouse de 34 ans, Shera Danese. Son héritage est un des plus riches personnages de la télévision qui a su le faire aimer par sa capacité à l’amener à la vie d’une façon qui n’avait jamais été vue avant et probablement ne sera jamais revu.

Pour de nombreux téléspectateurs des années 70, il y avait un seul acteur qui jouait un personnage crédible et c’était le personnage de Columbo, jouer par Peter Falk . Il a joué un rôle qui serait autrement considéré comme un personnage dur et a fait de lui un adorable détective, quelqu’un à qui vous aimeriez raconter votre vie. C’était Columbo, le détective débraillé et confus que des millions de téléspectateurs ont regardé pour voir comment il allait régler son prochain cas, et ce, pour plus de 69 épisodes.

Natif de New Yorker, Falk ouvre ses ailes sur la scène de Broadway, mais c’est à la télévision qu’il a vraiment fait sa marque. Dans son personnage de l’insolent Columbo, Falk s’est fortement appuyée sur la vulnérabilité de son personnage pour faire son chemin à l’écran. Un des slogans du personnage était, « Juste une dernière chose … » (Just one more thing…) alors qu’il réglait ses cas chaque semaine. Plusieurs de ses lignes les plus mémorables sont: « Ma femme dit que je suis le second plus intelligent. Elle affirme qu’il y a 80 mecs à égalité de premier » (« My wife says I’m the second smartest. She claims there are 80 guys tied for first ») et, « je respecte votre talent, je n’aime rien d’autre de vous. » (« I respect your talent, I just don’t like anything else about you. »)

Peter Falk a été diagnostiqué avec la maladie d’Alzheimer en 2008. Un trésor d’acteur, il va beaucoup nous manquer.

comments powered by Disqus