Jean-François Cloutier

Mars et Avril: une première bande-annonce

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Imprimer   
  

Voici la première bande-annonce du film québécois de science-fiction, Mars et Avril.

Mars et Avril est possiblement le premier film québécois se déroulant dans un Montréal futuriste. Alors que l’Homme s’apprête à poser le pied sur la planète Mars, une petite communauté d’anti-cybernétiques s’affaire à ralentir le cours du temps.

Parmi eux, JACOB OBUS (Jacques Languirand), septuagénaire adulé de tous, est une figure emblématique. Il tire une musique envoûtante des instruments inspirés du corps des femmes, conçus par son ami ARTHUR (Paul Ahmarani). C’est lorsque Jacob et Arthur s’éprendront d’AVRIL (Caroline Dhavernas), une jeune photographe au souffle court, que la vraie nature du vieux sex-symbol se révèlera. Après avoir connu l’amour pour la première fois de sa vie, Jacob en sera quitte pour aller trouver l’exil sur la planète Mars, en quête de sa muse. Au milieu de tout ça se trouve EUGÈNE SPAAK (Robert Lepage), inventeur, cosmologue et géniteur d’Arthur, pour prétendre que la planète Mars n’est qu’une chimère.

Mars et Avril est écrit, produit et réalisé par Martin Villeneuve, et sera distribué par Alliance Vivafilm. La plupart des acteurs ayant participé aux deux tomes sont de retour dans le film. Ainsi, Jacques Languirand, Paul Ahmarani et Robert Lepage reprennent respectivement les rôles de Jacob, Arthur et Eugène.

Marie-Josée Croze, qui campe la muse Avril dans les livres, n’est cependant pas de l’aventure, faute de disponibilité. C’est à Caroline Dhavernas que le rôle est confié. De la distribution originale du photo-roman, on retrouve aussi Stéphane Demers sous les traits de Bernard Brel. Le bédéiste belge François Schuiten — célèbre pour sa série-culte Les Cités obscures publiée chez Casterman — participe à la conception visuelle7. Le film, dont le tournage principal a eu lieu en 2009, est actuellement en postproduction et sortira en 2012. Les effets visuels ont été réalisés par la société montréalaise Vision Globale.

comments powered by Disqus