Jean-François Cloutier

Void in Quebec: le concours Spartacus non disponible au Québec, pourquoi?

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Imprimer   
  

Non seulement la série Spartacus revient le 25 janvier pour une nouvelle et dernière saison intitulée War of the Damned, mais tous les résidents des États-Unis et du Canada à l’exception du Québec, courent la chance de participer à un événement spécial avec les acteurs et le créateur de la série Steven DeKnight le 24 janvier prochain. Encore une fois, ceci est un dossier parfait pour notre section Silence Média, une section dédiée aux nouvelles passées sous silence au Québec.

La rencontre qui parlera de tout ce qui entoure la série Spartacus sera animée par Maureen Ryan du Huffington Post. À cette rencontre, il sera possible de discuter avec Lucy Lawless (Lucretia), Liam McIntyre (Spartacus), Dustin Clare (Gannicus), Manu Bennett (Crixus), Todd Lasance (Julius Caesar), Peter Mensah (Oenomaus) et Steven DeKnight. Ils discuteront de l’histoire de la série, son impacte et de son dernier chapitre. Finalement il y aura une projection du premier épisode de Spartacus: War of the Damned. L’événement se déroulera au Musée d’Art Moderne de New York.

Cynthia-Addai-Robinson-Manu-Bennett-Liam-McIntyre-Dustin-Clare-in-Spartacus-War-of-the-Damned

Ordinairement, tout ce que vous avez à faire et de vous pointer sur la page originale ‘Spartacus': Starz Event And Contest Gives You A Chance To See The Cast In Person et utiliser le bouton Twitter et laisser un commentaire avant 14 heures le mardi 22 janvier 2013, c’est tout.

Mais malheureusement, les lois protectionnistes d’attardées au Québec vous empêchent de participer. Le concours est ouvert pour tous les habitants des 50 états des États-Unis, tout les gens habitant le Canada et Washington, D.C., SAUF le Québec!!

Selon moi, il est impératif que la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJQ) revoit ses réglementations archaïques et qu’ils entrent dans l’ère technologique. Il est inconcevable en 2013 que le Québec ne puisse participer aux différents concours internationaux à cause de réglementation paranoïaque qui frôlent la folie.

Spartacus: War of the Damned est lancé à 21 heures le vendredi 25 janvier sur The Movie Network.

7142002.bin

Void in Quebec

Pourquoi la majorité des concours sont illégaux au Québec?

La raison pourquoi les résidents du Québec ne peuvent participer aux concours internationaux n’est pas la faute des entreprises qui ne veulent pas faire de concours au Québec, ceux-ci n’ont a rien de personnel contre les résidents de notre belle province. Par contre, plusieurs concours internationaux ne sont pas effectifs au Québec parce que les compagnies doivent suivre une infinité de réglementions plus absurde les unes que les autres pour pouvoir présenter leurs concours au Québec, et au lieu de se plier à des lois totalement folles préparées par le gouvernement du Québec, celles-ci préfèrent s’en abstenir.

Par exemple, pour contourner l’ineffable « void in Quebec » qui nous met aux cotés de belles démocraties telles que Cuba, l’Iran, la Corée du Nord et le Soudan les commanditaires de concours doivent se plier à ces règles RIDICULES:

  • Enregistrer les réglementations du concours et toutes les publicités utilisés pour promouvoir le concours avec le gouvernement du Québec 30 jours avant de lancer le concours.
  • Payer des frais qui peuvent aller jusqu’à 10% de la valeur du prix du concours, tout dépendent de qui est éligible au concours.
  • Consentir à ce que le gouvernement du Québec soit médiateur des litiges découlant de ce concours.
  • Suivre les directives strictes sur le contenu des règles des concours.
  • Permettre au gouvernement du Québec de déterminer si le concours peut être modifiée ou annulée une fois qu’elle a commencé.
  • Déposer un rapport écrit après la fin du concours, attestant que les prix ont été remis ou a tenté d’être livré.
  • S’engagent à respecter un certain nombre d’autres règles et directives. Voir les lois sur les concours du Québec.
  • Bien que ces lois visent à protéger les citoyens du Québec (comme Kim Jong-il qui voulait protéger les Nord Coréens de l’impérialisme américain…), elles sont aussi un fardeau considérable en argent et en ressources pour les promoteurs de concours, et les conséquences d’une erreur sont graves. Plutôt que de courir le risque de faire face à une action en justice si ces règles longues et compliquées ne sont pas suivies à la lettre, de nombreux promoteurs prennent la voie de la facilité en apposant tout simplement la célèbre « void in Quebec »

    Vikings: History dévoile le générique d'ouverture
    Un remake de Calimero à Télé-Québec
    comments powered by Disqus