Accueil » Nouvelles » À la Une » Un souper presque parfait : résumé de la semaine du 20 janvier 2014

Un souper presque parfait : résumé de la semaine du 20 janvier 2014

Un souper presque parfait est de retour pour la saison hiver 2014. Qui sont les participants cette semaine ?

Candidats:

  • Patrick, 40 ans, Administrateur de réseau
  • Stéphanie, 24 ans, Chargée de projets publicitaires
  • Georges-Alexandre, 20 ans, Caissier
  • Line, 46 ans, Superviseure
  • Isabelle, 33 ans, Mère au foyer

La saison d’Un souper presque parfait commence à Terrebonne avec cinq concurrents très différents. Le lundi, le premier candidat à se lancer dans l’arène est Patrick, un homme de 40 ans dans le domaine de l’informatique. S’il connaît bien les ordinateurs, connaît-il bien la cuisine? Le menu ne sous-entend pas un talent culinaire extraordinaire, mais Patrick pourrait nous surprendre… En effet, son entrée, un Pâté chinois au nom simple mais à la confection complexe, a impressionné. L’étagé de canard au porto de Patrick est un véritable pâté chinois réinventé qui a plu en bouche de tous les invités. Un bon point pour cette première soirée de l’hiver.

Un souper presque parfait: Patrick

Patrick, concurrent à Un souper presque parfait

Par contre, le plat principal, un Hamburger steak, ne correspondait pas à son nom. Sans sauce brune ni steak, on peut comprendre l’étonnement des invités lorsqu’ils ont vu leur étagé de veau avec des oignons et des pommes de terre douces. Malgré cela, le goût était au rendez-vous. C’est peut-être moins le cas pour le dessert, drôlement appelé Banane à split. Si la banane était trop chaude et molle, le mélange crème glacée et alcool flambé a déçu la majorité des invités. Petite confusion à table à propos de la prononciation du mot «vodka», qu’Isabelle appelle «volka»… Et ce n’est pas un effet de l’alcool de la banane ! Tout compte fait, Patrick a bien lancé la semaine avec sa soirée. C’est la raison pour laquelle les invités lui ont accordé un très honnête score de 27 (6+7+7+7). Certains sont confiants de pouvoir faire mieux que l’hôte… mais est-ce vrai ?

Mardi, la jeune Stéphanie prépare des plats qui feront voyager ses invités. Elle veut faire découvrir de nouvelles saveurs à ses concurrents, mais ceux-ci seront-ils réceptifs? En tout cas, l’entrée, Le tartare de Steph, a impressionné même les plus sceptiques du tartare. Avec son thon jaune et ses wonton frits, l’hôtesse a su conquérir le cœur de ses invités. Petit bémol du côté de la mayonnaise, qui a rencontré des difficultés côté goût.

Un souper presque parfait: Stéphanie

Stéphanie, concurrente à Un souper presque parfait

Le plat principal a rencontré quelques difficultés, lui aussi. Les short ribs de Jack comportaient trop de gras selon tous les invités, qui ont aimé le goût de la viande, malgré tout. Un «plat d’homme», comme on a entendu à table ! Le dessert, de son côté, consistait de Ferrero Rochers… frits! La simplicité aura nui a ce plat intitulé Le choco de Reno, qui a eu de la difficulté a être pris au sérieux même si le goût a plu, en général. C’est aussi le constat pour la soirée de Stéphanie, qui a été un bon succès côté ambiance et gastronomie. Les invités se sont mis d’accord pour lui donner une jolie note de 28 (7+8+7+7). L’hôtesse du mardi soir est désormais la meneuse de la semaine.

Mercredi, Georges-Alexandre, le cadet de la semaine, se donne à ses invités. Il a passé la semaine à dire qu’il ne savait pas cuisiner, mais les concurrents ont quelques doutes à cet égard. En lisant le menu en arabe, ils savent encore moins à quoi s’attendre en entrant chez le jeune homme! Voyons voir ce qui se cache derrière ces noms traduits. L’entrée, une Taboulé citronné ou une salade taboulé, n’a pas déplu côté goût, mais la simplicité de cette petite salade en a déçu certains qui s’attendaient à un niveau culinaire plus élevé. Cela pourrait bien nuire au pointage de l’hôte…

Un souper presque parfait: Georges-Alexandre

Georges-Alexandre, concurrent à Un souper presque parfait

De son côté, le plat principal, un Mloukhié à la libanaise, ou du porc aux oignons accompagné de riz et de pitas rôtis, a reçu le même traitement. Est-ce un plat approprié pour une compétition où l’originalité et les aliments qui sortent de l’ordinaire sont recherchés? Malheureusement, la simplicité n’est pas la bienvenue… Peut-être que les invités apprécieront plus la créativité du dessert, un Mlechna banitsa au Tia Maria. Cette tarte au lait et aux œufs est certes, plus originale, mais la texture molle semble avoir dégoûté la plupart. Les dires de l’hôte ont été confirmés selon les concurrents, et c’est la raison pour laquelle ils n’ont pas pu accorder à Georges-Alexandre une note plus élevée que 20 (5+5+5+5). Stéphanie reste toujours en tête du classement à ce point-ci.

Jeudi, Line tente sa chance de remporter la compétition. Mis à part son aversion pour l’alcool, que savons-nous des habiletés culinaires de la doyenne de la semaine ? Son menu s’annonce plutôt riche en fruits de mer, en tout cas… L’entrée de Crevette, saumon et thon dans un tourbillon d’algues, ou des sushis faits maison, a surpris les invités qui ne s’attendaient pas à des sushis. Ils s’attendaient encore moins à une sauce à l’ail comme accompagnement, Malheureusement pour l’hôtesse, les algues ne sont pas au goût de tout le monde. Malgré cela, le plat a été bien apprécié en général. Qu’en est-il du plat principal ?

Un souper presque parfait: Line

Line, concurrente à Un souper presque parfait

Le Poisson épée abrié de sa salsa de mangues servi comme plat principal en a déstabilisé quelques uns à table. Qui aurait cru que l’hôtesse leur réservait un steak d’espadon ? Ce poisson était accompagné tel un steak avec citron et assaisonnements, et le dégoût du poisson de certains ne les a pas arrêtés dans la dégustation. La pâte trop sèche du dessert, des Petits cadeaux tout choux, câlinés de chocolat ou des choux à la crème glacée et à la sauce au chocolat, n’a pas freiné les envies de nos concurrents elle non plus. Malheureusement, la faute de cuisson était plutôt remarquable malgré le bon goût du plat. Quel a été l’impact de ceci sur le score de Line ? Assez minime, puisqu’ils lui ont conféré un résultat de 31 (7+6+8+10), faisant de l’hôtesse la meneuse de la semaine. Isabelle saura-t-elle la détrôner ?

Vendredi, Isabelle prépare ses meilleures recettes pour nos quatre concurrents. Elle est particulièrement confiante en ce qui concerne son dessert, mais son «hit» culinaire fonctionnera-t-il à table ? Est-ce assez pour remporter la compétition ? En tout cas, son entrée, La poire à July, a été aimée pour son originalité, mais les saveurs décrites par l’hôte pendant la présentation du plat n’étaient pas présentes. Si la nourriture n’était pas mauvaise la description laissait sous-entendre bien mieux, ce qui n’a pas aidé Isabelle dans le pointage…

Un souper presque parfait: Isabelle

Isabelle, concurrente à Un souper presque parfait

Le plat principal, Une volaille sauvage aux agrumes, était un canard plutôt saignant avec des pommes de terre. En fait, le côté saignant a dégoûté certains… et la cuisson de la viande était inégale d’assiette en assiette. Un autre point faible de la soirée. Malheureusement pour l’hôtesse, le dessert, un Un brûlé à l’érable, n’a pas atteint les attentes. Le goût de l’érable n’était pas présent. Isabelle elle-même est consciente de son échec, mais il semble que les participants ne sont pas si d’accord. Malgré les lacunes de son repas, L’hôtesse s’est mérité une note de 27 (6+8+5+8). Par conséquent, c’est Line qui remporte le 2000$. Félicitations à la gagnante !

Un souper presque parfait est diffusé du lundi au vendredi à 18h30 sur V Télé. Les épisodes et les recettes sont disponibles sur le site officiel de l’émission.

Articles connexes
Annabelle Thibault

Annabelle Thibault

Je suis traductrice et rédactrice d'articles dans les domaines de la télévision et du cinéma. Les traductions que je publie ne reflètent pas nécessairement ma pensée.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com