Accueil » Nouvelles » À la Une » Que du superflu avec Le Superflux

Que du superflu avec Le Superflux

Une nouvelle émission sur les ondes de Douteux.tv. Le Superflux, tous les dimanches soir à 19h.

1493529_346684622136651_1942981033_o

En ces temps où les machines jouent un rôle important dans nos rapports sociaux, on serait tenté de dire que le système de pensée basé sur les croyances est en voie de diminuer. Au Superflux, nous n’en croyons rien. D’abord parce que la croyance est le meilleur moyen de dogmatiser quelqu’un, de le contrôler, et que jamais la population n’a été autant fichée, analysée, répertoriée, recensée. Autrefois le pouvoir des rois et des empereurs considéraient le peuple comme une masse de chair commune et plus ou moins dotée d’aspirations. Le capitalisme, et entre autres la démocratie ont contribué à rendre les gens plus riches, et donc dignes d’avoir des loisirs au lieu de faucher le même champ.

Cela a entraîné entre autres une meilleure distribution des ressources mais aussi une plus injuste répartition du temps libre.Car qu’est-ce qui occupe nos doigts, nos yeux, oreilles et pensées, sinon les extensions de notre personnalité. Il n’y a pas grand différence entre texter sur son Iphone et égrener un chapelet. En d’autres mots, nous avons chassé Dieu de l’église et il est revenu à travers nos appareils.

Longuement, j’ai réfléchi à une manière de faire de l’humour sans parler de ma blonde, et j’ai trouvé que la meilleure manière de le faire était d’inventer un monde où la croyance est libre de toute attache. C’est donc avec une ironie constante que le Superflux vous offrira quantité de sketchs, parodies et chroniques transcendantales à partir du musée de l’absurde. À ce dessein, notre tournure prendra la forme d’une parodie de la croyance. En cela les animateurs seront crédules, les invités mégalomanes, les sketchs bizarres et ridicules, mais le ton toujours incisif et tranchant.

Il y a quelque chose qui me bloque, en humour, c’est le geste de se tromper, c’est à dire ne pas faire rire, et ensuite s’excuser. Une blague blessante est souvent une blague mal formulée. C’est pourquoi je pense que l’humoriste dit avant tout se prendre au premier degré comme objet de dérision. Cette tactique vise avant tout à se disculper de tout soupçon, mais aussi à inclure la personne ridiculisée dans une objection de conscience. Le Superflux va procéder de la même manière en ridiculisant la position qu’il prétend valoriser, mais c’est uniquement pour donner la distance nécessaire au public pour qu’il se sente impliqué.

Personne n’a jamais ri aussi bien que de soi

Articles connexes
Douteux.tv

Douteux.tv

Douteux.tv est la web-télé de Douteux.org, organisme à but non-lucratif cherchant à promouvoir le réflexe du questionnement face à la culture populaire. Douteux.tv propose un vaste de contenu originale allant du divertissement pur à la politique. La philosophie derrière Douteux.tv est de promouvoir la liberté d'expression et la prise de parole. Nous cherchons à être le plus inclusif possible dans notre approche. Notre studio est situé à Montréal et est ouvert aux visites sur demande. Vous pouvez également proposer une émission.