Accueil » Nouvelles » À la Une » Les jeunes loups: chicane dans la meute de loups

Les jeunes loups: chicane dans la meute de loups

Je suis originaire de Saint-David-de-Falardeau au Saguenay, et l’île de Montréal me sert de refuge depuis 2007. Avant ça, j’étais à Sherbrooke. Avant Sherbrooke, c’était Rivière-du-Loup, Kapuskasing (Ontario), Dolbeau-Mistassini, Longueuil et Verdun. Que voulez-vous? Ça voyage, un animateur de radio!

Quand on vient de Saint-David-de-Falardeau, qu’on en sort et qu’on n’est qu’à un ré de s’appeler soi-même Réjean Tremblay, on se fait souvent poser la question suivante, surtout si on travaille aussi dans le monde des médias : « Pis, es-tu parent avec Réjean? »

Pour faire une histoire courte, le premier Tremblay arrivé en Amérique du Nord s’appelle Pierre Tremblay et est arrivé en Amérique du Nord en 1647. Il s’est marié, a eu beaucoup d’enfants qui se sont mariés eux aussi, qui ont eu tous beaucoup d’enfants, et ainsi de suite. C’est ainsi que presque 400 ans plus tard, le patronyme Tremblay est le plus répandu de la province. Avec une telle répartition, tous les Tremblay sont un peu parents entre eux, même si celle-ci s’est diluée de beaucoup avec les générations. Donc, sur cette base, il ne serait pas faux de dire que je suis parent avec le plus célèbre des Falardiens, sauf qu’il ne faut quand même pas charrier…

E2ADF547DDB89917AE78AA1680DF34_h498_w598_m2

En réalité, je n’ai aucun lien de parenté connu avec l’auteur de Lance et Compte, de Scoop et des Jeunes Loups. C’est sans doute mieux ainsi, préférant me faire un nom par moi-même à coup d’essais, d’erreurs, de rebuffades et de recommencements, même si ce chemin s’avère beaucoup plus hasardeux.

Tout ça pour vous parler de Roxanne Tremblay, une fille que vous pouvez lire dans le 7 jours, et qui s’est impliquée dans l’écriture dans la série Les jeunes loups à TVA. Je ne suis pas un lecteur de ce genre de revues, mais le fait qu’elle y roule sa bosse depuis longtemps prouve qu’elle a un talent certain dans un créneau qui est bien plus le sien que celui de son illustre père. De plus, je me souviens l’avoir entendue faire des chroniques à CKRS, au Saguenay, et elle se tirait très bien d’affaire au micro. Elle a son propre talent et une feuille de route quand même fort respectable, même s’il y a – et aura – toujours quelqu’un qui lui reprochera d’être là à cause de son père. Maurice Richard n’a-t-il pas déjà dit un jour que la pire chose qu’il n’ait jamais donné à un de ses enfants était son nom? Imaginez un peu l’enfer qu’a du endurer le petit Maurice Richard, surtout quand il enfilait l’uniforme de hockey.

C’est un peu à cause de ça que je ne suis pas resté insensible à cette saga juridique entre Réjean Tremblay et sa fille Roxanne. J’espère seulement que les deux règleront leurs différents et trouveront un moyen de se parler autre que celui des avocasseries et des mises en demeure, et que ce règlement se fera loin des regards indiscrets. Ce n’est jamais drôle quand une famille se déchire, c’est encore pire quand ça se fait sur la place publique!

Articles connexes

Jean Tremblay

Ex-animateur de radio qui a parcouru le Québec et l'Ontario pour faire son métier entre 2001 et 2008, Jean Tremblay a animé successivement à CKAJ Saguenay (janvier à juin 2001), CHAI Châteauguay (août 2001-août 2002), CFZZ St-Jean-sur-Richelieu (novembre 2001-janvier 2002), CHOC Saint-Rémi (novembre 2001 à février 2002), CHVD Dolbeau-Mistassini (août 2002-septembre 2003), KYK-FM/CFGT-AM Alma (septembre 2003-avril 2004), CKGN Kapuskasing Ontario (avril 2004-mars 2005), CIEL-CIBM Rivière-du-Loup (juin 2005-mars 2006), Rock-Détente Estrie (juin-août 2006), Radiosphere.ca (septembre 2006-juillet 2007), un deuxième séjour à CHOC Saint-Rémi (septembre 2007-avril 2008) et un dernier tour de piste à KYK-FM Alma et Saguenay (mai à août 2008).  Après une retraite volontaire du monde des médias, Jean Tremblay s'est recyclé comme blogueur, auteur et journaliste indépendant.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com