Un souper presque parfait: résumé de la semaine du 10 mars 2014




Accueil » Rédacteurs » Annabelle » Un souper presque parfait: résumé de la semaine du 10 mars 2014

Un souper presque parfait: résumé de la semaine du 10 mars 2014

Spécial Ville de Repentigny! Que s’est-il passé à Un souper presque parfait cette semaine?

Candidats:

  • Christian, 45 ans, Chasseur de tête
  • Daniel, 43 ans, Conseiller en rénovation
  • Amélie, 21 ans, Caissière-vendeuse
  • Éric, 29 ans, Éducateur
  • Nicole, 70 ans, Retraitée

En ce lundi, nous faisons connaissance avec nos cinq invités, tous résidents de la Ville de Repentigny sur la Rive Nord de Montréal. Notre premier candidat n’est pas étranger à la télévision : il s’agit de Christian, un ancien de la compétition culinaire de V Télé, Et que ça saute!. Il est inusité que celui-ci n’ait pas participé à l’épisode spécial dédié aux anciens participants de cette émission, mais nous avons bien hâte de voir ce dont il est capable… Il a débuté son repas avec l’entrée intitulée L’océan et la terre en tataki, ou un tataki de porc bien saignant. Visiblement, les concurrents ont été confus à la vue du tataki, qu’ils ne connaissaient pas avant. Néanmoins, ils ont aimé la cuisson de la viande et la sauce d’accompagnement.

Christian, concurrent à <strong>Un souper presque parfait</strong> et ex-concurrent d'<strong>Et que ça saute!</Strong>

Christian, concurrent à Un souper presque parfait et ex-concurrent d’Et que ça saute!

Le plat de résistance, lui aussi, a été une découverte pour nos invités. Les Gnocchis de la mort de Christian ont reçu un accueil mitigé, mais une seule chose a fait l’unanimité : la texture des gnocchis au ricotta était plutôt étrange, tout comme le mélange des saveurs, d’ailleurs. Le dessert de l’hôte, Ze pudding du pirate ou une sorte de gâteau/pudding au caramel avec de la crème glacée maison était plus conventionnel. Les invités ont bien apprécié la crème glacée maison, plus particulièrement. Bien que toujours intimidés par le savoir culinaire de Christian, les invités n’ont pas été très impressionnés des plats qu’ils ont dégusté ce soir-là. Pour cette raison, ils ont accordé une note de 28 (8+7+7+6) à Christian. Qui saura le détrôner?

Mardi, Daniel s’est chargé de nourrir ses quatre acolytes à table. Nerveux et peu en maîtrise de sa cuisine, il a de la difficulté à confectionner des plats qui sauront séduire son public. En fait, sa personnalité est déjà peu séduisante à leurs yeux… Cela l’empêchera-t-il de servir un bon repas? Peut-être bien que oui : son entrée, un Schtroumpf gratiné farci aux amandes ou un champignon portobello cru farci à l’ail et au fromage, n’a pas tellement impressionné. La simplicité du plat ainsi que le goût de l’ail très prononcé n’ont pas fait beaucoup d’heureux. La salade de «roquette» sèche sans vinaigrette, aux dires de l’hôte, était en fait une salade d’épinards, ce qui leur a démontré son peu de savoir culinaire. Qui plus est, Daniel n’est pas un hôte très attentionné et ne manque pas de faire des commentaires désobligeants… Une entrée de mauvais augure!

Daniel, concurrent à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Daniel, concurrent à Un souper presque parfait

La déception s’est aussi reproduite du côté du plat principal, des Os troués à la milanaise ou un ossobuco accompagné de pâtes avec une sauce tomate. Encore une fois, le plat était sec, n’avait pas de sauce, et l’hôte a oublié de servir son zeste de citron. Doublé du manque de politesse de Daniel et à l’attente qui s’éternisait, ce plat ne fut pas bien reçu… Même chose pour le dessert, un Délice de souris aux pommes et amandes. Le sorbet «maison» de Daniel n’a pas été fait maison, et le gâteau en accompagnement était sec, selon Christian. Un plat plutôt ordinaire, mais pas désastreux. Finalement, la soirée de Daniel a été un flop autant du côté de l’ambiance que de la nourriture. Le résultat final le prouve : l’hôte n’a reçu qu’un score de 17 (4+4+4+5) pour son manque d’hospitalité. Christian reste la grande menace de la semaine.

Mercredi, chez Amélie, la compétition devient féroce. L’hôtesse désire surpasser la soirée de Christian coûte que coûte. Est-elle à la hauteur de ses propres attentes? Avant de commencer, controverse sur le plateau : Daniel est arrivé chez Amélie vêtu d’une cagoule de voleur afin de symboliser sa honte par rapport à sa soirée d’hier. Cependant, les voisins de l’hôtesse étaient convaincus qu’il s’agissait d’un voleur et ont appelé la police! L’entrée, un Duo sauvage, a donc été interrompue par une descente de police. Après dégustation tardive, le constat des invités sur le plat est plutôt partagé. Les deux tartares de vison et de canard n’ont peut-être pas déçu par leur bon goût, mais la simplicité du plat et la mayonnaise achetée d’Amélie, elles, n’ont impressionné du tout.

Amélie, concurrente à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Amélie, concurrente à Un souper presque parfait

Le plat principal, un Trio gourmand, a été qualifié d’«ordinaire» par les concurrents. La tiédeur du porc et le manque d’assaisonnement ont été des obstacles majeurs dans l’appréciation du plat. Ce fut ni un échec, ni une grande réussite. Par contre, le dessert, un Solo éolien, lui, a probablement été une déception pour les concurrents qui s’attendaient à plus. Le feuilleté à la Tia Maria accompagné de son coulis de fruit n’était pas mauvais en bouche, mais les espoirs culinaires des invités exigeants n’ont pas été atteints… Malgré tout, Amélie a fait un souper honnête qui, malgré les désagréments, n’a pas été si désagréable. C’est la raison pour laquelle les concurrents ont décerné à l’hôtesse une note de 27 (5+7+6+9), ce qui n’est malheureusement pas assez pour dépasser le pointage de 28 de Christian. Sera-t-il dépassé d’ici vendredi?

Jeudi, c’est au tour d’Éric de recevoir ses invités. Il ressent énormément de pression en raison des critiques de Christian, qu’il aimerait bien impressionner… A-t-il réussi à atteindre ses objectifs? Tout d’abord, après quelques pépins, il a finalement servi son entrée, un Tartare de saumon aux pêches et concombre. Celui-ci manquait vraisemblablement d’assaisonnement puisque tout le monde sans exception a demandé du sel et du poivre en grande quantité. Le manque de goût du tartare pourrait être fatal pour Éric…

Éric, concurrent à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Éric, concurrent à Un souper presque parfait

Les tensions entre Christian et Amélie à table n’auront pas empêché l’hôte de réussir son plat principal, des Joues de veau à la Guinness. Si la purée était un peu trop liquide, la cuisson des joues de veau a été un véritable succès : même Christian a été impressionné. Pour conclure, Éric a servi son dessert, un Fameux rouge-orangé à la belle présentation. Le gâteau accompagné de cantaloup et de sauce aux fraises a plu à tout le monde, même si Christian le trouvait un peu sec… On ne peut pas toujours plaire! Enfin, malgré l’opinion de Christian, Éric s’est mérité une jolie note de 29 (7+8+8+6), ce qui le place devant Christian, en tête de peloton.

Vendredi, la très colorée Nicole a accueilli ses quatre invités le temps d’une soirée. L’hôtesse n’a pas la langue dans sa poche, mais est-ce qu’elle réussira à impressionner les papilles gustatives des concurrents autrement que par les mots? Avant de commencer, Éric s’est excusé pour avoir publié des propos diffamatoires à propos de Daniel sur Facebook, ce qui a causé un froid à table… Bref, le souper de Nicole débute sur le mauvais pied! Son entrée, un Crevette, pétoncle, et prosciutto au caramel de lime, a rencontré quelques embuches elle aussi. La cuisson de la crevette et le manque de «croustillant» ont fait en sorte que le plat est tombé… à plat. Si l’entrée n’était pas mauvaise, elle n’était pas particulièrement éblouissante non plus. Un succès en général.

Nicole, concurrente à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Nicole, concurrente à Un souper presque parfait

À la suite de facéties en cuisine, Nicole a enfin servi son entrée, un Carré de porc intitulé très simplement. Étrangement, tous les invités sauf Christian se sont entendus sur la cuisson excessive de la viande. Cependant, il s’agissait d’un plat réussi, bien que simple. Déception du côté du dessert, un Gâteau au fromage et confiture de fraises dont la confection a été ratée puisque la pâte était molle… Puisqu’il s’agit de Nicole, celle-ci est consciente de son échec, et elle le souligne avec humour! Les invités n’ont pas été aussi sévères qu’elle sur son repas: tout le monde s’attendait à moins de la doyenne. Il serait surprenant que celle-ci ne fasse pas partie de la prochaine mouture du Choix du public, et elle nous invite à voter pour elle… Gageons que son rêve se réalisera! Néanmoins, son rêve de remporter la compétition ne s’est pas réalisé: elle a obtenu un score de 27 (7+7+7+6), ce qui la place à égalité avec Amélie, mais derrière le meneur, Éric, qui remporte le prix de 2000$. Félicitations au gagnant! Retrouvez-nous la semaine prochaine pour une nouvelle équipe à Un souper presque parfait.

Un souper presque parfait est diffusé du lundi au vendredi à 18h30 sur V Télé. Les épisodes et les recettes sont disponibles sur le site officiel de l’émission.

Articles connexes
Annabelle Thibault

Annabelle Thibault

Je suis traductrice et rédactrice d'articles dans les domaines de la télévision et du cinéma. Les traductions que je publie ne reflètent pas nécessairement ma pensée.