Accueil » Nouvelles » À la Une » Procédé Fischer-Tropsch: cette machine transforme l’eau en pétrole

Procédé Fischer-Tropsch: cette machine transforme l’eau en pétrole

Malgré tous les efforts faits par les groupes et lobbys écologiste afin de nous prouver le contraire, la vérité qu’ils ne veulent s’avouer est que notre monde fonctionne encore principalement avec le pétrole et encore pour longtemps.

Même avec la quantité de véhicules électriques que nous avons vu apparaître ces derniers temps, il est fort probable qu’elles ne remplaceront jamais complètement les moteurs à combustion traditionnels sur nos routes, n’en déplaisent à ceux qui en font une fixation, et ce, à cause qu’elles demandent des « terres rares » dans leur construction. Alors, comment allons-nous nous éloigner des combustibles fossiles coûteux? Eh bien, l’eau pourrait être une possibilité. La société allemande Sunfire GmbH pense qu’elle a la solution pour transformer le H20 en dioxyde de carbone et puis en hydrocarbons liquides comme le diesel synthétique, le kérosène et l’essence, selon CNET

eialnorrho0mi6es1l3x

Donc, une machine «diabolique» qui pourrait produire du pétrole, sans avoir besoin de plates-formes, de pipelines ou de driller nos sous-sols, tout en combinant de l’hydrogène et du CO2, semble tout à fait intéressant. Fabriqué par la société allemande Sunfire, l’élément clé est le procédé Fischer-Tropsch, qui transforme le monoxyde de carbone et l’hydrogène en hydrocarbures liquides.

Pour avoir de l’eau et CO2 et en faire de l’hydrogène et du monoxyde de carbone, il ya quelques étapes: tout d’abord, l’eau est transformée en vapeur, et l’oxygène et l’hydrogène est séparé en cellules d’oxyde d’électrolyseurs solides. L’hydrogène est ensuite utilisé pour réduire le CO2 à l’oxyde de carbone, qui est combiné avec l’hydrogène pour donner des hydrocarbures.

Le processus n’est pas aussi magique que cela puisse paraître, car elle nécessite beaucoup d’électricité, en premier lieu, afin de transformer l’eau en vapeur. Mais pour le moment, Sunfire prétend que sont procédé peut atteindre d’environ 70 pour cent d’efficacité énergétique – beaucoup mieux que les moteurs diesel ou a essence conventionnels qui sont entre 15 et 30% d’efficacité énergétique.

En termes d’échelle, l’une des machines dans la photo coûte dans les « sept chiffres », peut produire environ un baril de carburant par jour, tout en recyclant 3,2 tonnes de CO2. Sur cette base, ¸ça va prendre un satané lot de machines pour répondre à notre demande de combustibles fossiles (et de l’argent!) – La moyenne étant de 18 millions de barils par jour. [CNET]

sunfire+Power-to-Liquids+Synthese_300dpi

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com