Le Carol, bar de danseuses: les premiers épisodes




Accueil » Nouvelles » À la Une » Le Carol, bar de danseuses: les premiers épisodes

Le Carol, bar de danseuses: les premiers épisodes

247131_10152838870419855_6420331214107201608_n

Le Cabaret Carol, qui est situé à Québec, est un bar de danseuses nues qui existe depuis maintenant 40 ans.

À la barre de la série documentaire Le Carol, bar de danseuses, Jean-François Mercier propose une incursion surprenante dans le quotidien…

ÉPISODE 1
L’animateur Jean-François Mercier fait le tour du propriétaire du Carol. Il rencontre Nicky et Maxim, des danseuses régulières. Des clients réguliers expliquent ce qui les attire au Carol. Viennent-ils seuls ou en groupe? Pour la détente ou le party? Au bar, Isabelle parle des avantages d’être barmaid dans un club de danseuses. Jeff, le DJ, explique comment il gère les danses sur la scène pendant les soirées. Enfin, Jean-François s’entretient avec Mme Gagnon, la propriétaire, au sujet de la sexualité, de la pudeur et du péché!

ÉPISODE 2
L’animateur Jean-François Mercier rencontre les gens du Carol pour leur parler des fameuses danses contacts. Connue sous le nom de  » danse à 10 $ « , découvrez comment leur arrivée a complètement changé l’industrie et les danseuses. D’abord réticente lorsque les danses contacts sont apparues, Mme Gagnon n’a eu d’autre choix que d’embarquer dans la parade. Les clients, comme les danseuses, désertaient le Carol. Elle aura quand même instauré certaines règles pour protéger ses filles et éviter les débordements. Pour Mme Gagnon, même un club de danseuses doit avoir une certaine moralité. Nicky et Farrah, deux danseuses de l’endroit prennent le temps de raconter leur  » première fois  » alors qu’André le DJ fait visiter les fameux isoloirs. Enfin, Maxim parle de sa vie personnelle et fait découvrir son autre métier, celui de garagiste!

ÉPISODE 3
L’univers d’un club de danseuses peut sembler superficiel : c’est d’abord les corps des filles qui attirent les clients. Comme toute entreprise, des liens personnels forts sont tissés entre les employés. Aussi, les employés et les clients soulignent l’anniversaire de Nadia, la responsable du vestiaire. L’animateur Jean-François Mercier rencontre Chantal, une danseuse retraitée. Pour elle, Mme Gagnon est plus qu’une patronne : c’est une mère. Parfois sévère, Mme Gagnon se distingue par son écoute et sa grande ouverture d’esprit. Enfin, Nicky et Maxim, deux danseuses régulières, parlent de leur  » uniforme de danseuse « , du choix de leur nom, de leur public cible et de leur féminité

ÉPISODE 4
Le Cabaret Carol, qui est situé à Québec, est un bar de danseuses nues qui existe depuis maintenant 40 ans. À la barre de la série documentaire LE CAROL, BAR DE DANSEUSES, Jean-François Mercier propose une incursion surprenante dans le quotidien de cette véritable institution familiale, ainsi qu’un portrait éclairant de la faune qui la fréquente! Les protagonistes, Mme Gagnon, la matriarche et propriétaire, les employés ainsi que des clients, abordent avec franchise l’envers de la médaille de ce milieu.

Le Carol, bar de danseuses dès le 9 janvier à Z

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!