UNITÉ 9 : réalité et fiction




Accueil » Genre » Au féminin » UNITÉ 9 : réalité et fiction

UNITÉ 9 : réalité et fiction

Dans le cadre de la troisième saison de la populaire série dramatique UNITÉ 9, Aetios Productions et l’auteure Danielle Trottier ont voulu présenter la réalité de femmes qui vivent l’emprisonnement dans le système carcéral canadien et québécois.

10604485_629353030510766_5613896315176791973_o

Le mardi 13 janvier, alors qu’on retrouvera UNITÉ 9 à 20 h sur Radio-Canada, UNITÉ 9 LE WEBDOCUMENTAIRE, écrit et réalisé par la réputée cinéaste Hélène Choquette, sera mis en ligne sur le site internet de l’émission à l’adresse ICI.Radio-Canada.ca/unite9. Il donne la parole à treize femmes âgées entre 30 et 68 ans. L’une n’a purgé que trois mois entre les murs. Quatre d’entre elles purgent des sentences à vie.

Le tournage des capsules et la mise en œuvre du site web se sont faits entre juin et décembre 2014. Les participantes ont été recrutées grâce à un travail de recherche rigoureux, notamment grâce à la collaboration exceptionnelle d’organismes venant en aide aux femmes judiciarisées ainsi que du Service correctionnel du Canada.

Unite-9_mosaique

Ces treize femmes qui ont accepté de se livrer à la caméra n’ont pas cherché à justifier leurs délits mais plutôt à montrer l’impact qu’ont eu leurs gestes et leur incarcération sur leur famille et leur vie. L’une d’entre elles a été forcée de donner son enfant en adoption, une autre a rencontré l’amour en prison, une autre a repris pied derrière les barreaux; des histoires par moment crève-cœur, par moment remplies d’espoir. Nous avons choisi de ne pas utiliser leur nom afin de ne pas nuire à leurs efforts de réinsertion sociale. Ces femmes ont accepté de prendre part à l’aventure en espérant que leur témoignage aidera d’autres femmes judiciarisées à s’en sortir.

À titre d’exemple, quatre capsules qui illustrent bien les parallèles entre la réalité et la série dramatique :

Le syndrome de la porte tournante
À 50 ans, cette femme a été emprisonnée pas moins de 46 fois. Contrainte d’abandonner ses deux enfants à cause de graves problèmes de toxicomanie et des nombreuses incarcérations en découlant, elle tombe à nouveau enceinte. Cette fois-ci, elle se sent prête et elle est déterminée à veiller sur sa fille. Le sort en décidera malheureusement autrement.

Seule parmi 7 milliards
Le témoignage troublant d’une jolie trentenaire qui en est encore aux balbutiements d’une tentative de changement de vie avec toute la fragilité que cela comporte. Livrée à elle-même alors qu’elle était encore une enfant, son parcours est empreint d’une grande solitude. Cette solitude, elle n’en prendra véritablement conscience qu’en prison. Une femme déchirée entre son travail d’escorte et l’amour véritable qu’elle souhaiterait connaître.

À l’abri de mon ventre
La surprenante histoire de résilience d’une mère qui a vécu sa grossesse en prison et de son déchirement affectif alors qu’elle en a été séparée à la naissance. Malgré sa sentence à vie et ses comptes à rendre sur une base hebdomadaire, elle a le mot Freedom tatoué sur sa joue droite afin de se rappeler chaque matin devant son miroir, la valeur inestimable de sa liberté sous haute surveillance.

Matante est en prison
Condamnée à une sentence à vie et présentement détenue à Joliette, cette femme raconte comment elle a trouvé un sens à son emprisonnement en défendant le droit de ses consœurs d’infortune à titre de présidente du comité des détenues. Elle raconte comment ses jeunes nièces, curieuses, réalisent peu à peu que la prison n’est pas l’endroit où travaille leur tante.

UNITÉ 9 le webdocumentaire : en ligne dès le 13 janvier

• 13 portraits intimistes d’ex-détenues et de détenues, dont deux d’entre elles ont été filmées au centre de détention de Joliette. Sous forme de 13 capsules, alliant vidéo et photographie, incluant des transitions qui apportent un complément d’information sur la réalité de l’incarcération féminine au Québec et d’ailleurs dans le monde.
• 65 minutes de contenu original.

• D’une durée moyenne de 5 minutes, toutes les capsules seront disponibles sur ICI.Radio-Canada.ca/unite9/webdoc et partageables sur les réseaux sociaux.

UNITÉ 9 : de retour le mardi 13 janvier à 20 h sur Radio-Canada

Tout le monde remarque un changement chez Georges (Paul Doucet). Non seulement est-il vêtu de noir, mais il semble plus réservé. Il demande à Normand (François Papineau) de faire transférer le bureau de Marie dans un autre local que le sien. Les détenues font connaissance avec une nouvelle infirmière, Gwendoline Bachand (Patricia Larivière). Agathe (Mariloup Wolfe) doit accompagner Michèle (Catherine Proulx-Lemay) à l’hôpital pour un suivi médical. Caroline (Salomé Corbo) en profite pour lui annoncer qu’elle transfère le suivi de Jeanne (Ève Landry) à Mélissa (Mélanie Pilon). Élise (Micheline Lanctôt), qui déprime parce qu’elle ne reçoit pas de lettre de sa petite-fille, a une rencontre avec Steven (Luc Guérin). Jeanne reçoit un appel de son frère Serge (Hubert Proulx) qui lui donne des nouvelles de la santé de son père. Les colocataires de l’Unité 9 se font réveiller en sursaut par un groupe d’IPLs venues fouiller le bâtiment de fond en comble sur l’ordre de Caroline

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!