Chase Me : un travail de moine impressionnant, imprimé et bientôt primé!




Accueil » Nouvelles » À la Une » Chase Me : un travail de moine impressionnant, imprimé et bientôt primé!

Chase Me : un travail de moine impressionnant, imprimé et bientôt primé!

chasemetitre

Chase Me est un court-métrage d’animation du français Gilles-Alexandre Deschaud dans lequel l’entièreté des personnages et des décors ont été fabriqués grâce à une imprimante 3D. Une innovation qui ferait pâlir de jalousie Johannes Gutenberg!

Gilles-Alexandre Deschaud

Gilles-Alexandre Deschaud

Deux années de travail pour une durée à l’écran de 2 minutes et 56 secondes. C’est le défi dans lequel s’est lancé Gilles-Alexandre Deschaud, l’artiste à l’origine de ce projet innovateur et ambitieux. Par le passé, il a travaillé dans l’industrie des effets visuels pendant sept ans en tant que spécialiste en infographie. Il a ainsi pu pratiquer diverses façons de mélanger les techniques d’animation 2D et 3D. Cette expérience l’a naturellement amené à la réalisation de son premier film, Chase Me, qui contracte mariage entre la magie du cinéma et les possibilités de l’impression 3D.

L’histoire raconte le périple d’une jeune joueuse de ukulélé qui se fait poursuivre par son ombre au coeur d’une forêt fabuleuse où la couleur n’est plus. « Chase Me parle de nos peurs et comment les surmonter pour les transformer en quelque chose de magnifique. »

Le moins qu’on puisse dire en visionnant la bande-annonce et le making-of, c’est que cette représentation d’un monde féerique unique en son genre suscite une impression de jamais-vu tellement la forme est nouvelle et soignée.

« La première fois que j’ai vu l’imprimante 3D Form 1 sur Kickstarter [NDLR : site internet américain de financement participatif, dit crowdfunding], j’ai compris qu’il s’agissait de l’outil nécessaire à la réalisation de mon projet. Je voulais mélanger les possibilités offertes par cette technologie à celles du stop motion afin de réaliser un film d’un nouveau genre. Sans cette imprimante 3D, je n’aurai pas été capable d’obtenir des impressions si petites, complexes et avec un tel niveau de détails. »

chaseme03

En effet, Gilles-Alexandre a d’abord imprimé 2 500 objets dans une résolution de 100 microns avec sa Form 1+ de chez Formlabs (une imprimante 3D fonctionnant par stéréolithographie qui vise à solidifier une résine liquide), et ce, à partir d’une ébauche du film faite en animation 3D. « Certains modèles nécessitaient huit heures d’impression pour une seule image. » La caméra du réalisateur a ensuite filmé les scènes en stop-motion à raison de 15 images par seconde.

Le personnage principal imprimé mesurait 3 centimètres pour les plans éloignés et 7 centimètres pour les plans rapprochés. Quant aux décors, ils se composent de plusieurs morceaux collés les uns aux autres, comme, par exemple, un immense arbre qui assemble 22 morceaux distincts. Un véritable travail de moine, quoi.

chaseme04

Une projection privée de Chase Me aura lieu en mai durant le Short Film Corner, un à-côté évènementiel du Festival de Cannes (du 13 au 24 mai 2015) qui applaudit le travail du court-métrage. Le réalisateur participera ensuite à une conférence au Geek Picnic (les 13 et 14 juin 2015 à Moscou, en Russie) avant la première mondiale au Festival international du film d’animation d’Annecy (du 15 au 20 juin 2015 à Annecy, en France). Sans oublier le festival Anima Mundi (à la mi-juillet, au Brésil) qui vient d’annoncer que le film a été retenu parmi les 1 500 inscriptions. Un beau parcours en perspective!

Visitez le site officiel de Chase Me et suivez sa page facebook afin de rester à l’affût des nouveautés et des projections!

Site officiel

Page Facebook

chaseme02

Articles connexes
Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Véritable cinéphile, Louis-Philippe Coutu-Nadeau est un scénariste-réalisateur-monteur qui a une cinquantaine de contrats à son actif en tant que vidéaste (mariages, captations d'événement, publicités, vidéoclips). Il s'occupe d'ailleurs de toutes les vidéos du concessionnaire Alix Toyota depuis juin 2013. Il a aussi été pigiste pour trois boîtes de production, soit le Studio Sonogram, VLTV Productions et Ikebana Productions. Sa filmographie personnelle présente pas moins d'une vingtaine de titres dont le film Khaos et la websérie Rendez-vous. Il possède un baccalauréat en études cinématographiques à l'UdeM et un baccalauréat par cumul de certificats à l'UQÀM (en scénarisation cinématographique, en création littéraire et en français écrit). Vous pouvez visionner son expérience contractuelle et son expérience personnelle sur son site officiel : www.lpcn.ca