Accueil » Nouvelles » À la Une » Kuriyama Chiaki, la rebelle nippone

Kuriyama Chiaki, la rebelle nippone

   Quand on pense a une seule belle qui a réussie a faire sa marque en dehors des limites géographiques japonaises , le nom de Kuriyama fait instantanément surface .

Née le 10 octobre 1984 dans Tsuchiura , elle fait partie des années noires de chaque peuple en posant nue a l’âge de 13 ans (avant de poser un jugement , regardez chaque pseudo« civilisation«  dans son évolution ).

Kuriyama Chiaki

Kuriyama Chiaki

Outre sa jeunesse pavée d’associations a des séries de deuxième ordre et de publicités, elle apparaît dans plusieurs films d’horreur de séries B et devient une femme auquel le talent n’échappe pas. Malgré son jeune âge on peut la voir dans plusieurs productions ; Toire no Hanako-san en 1995, Gonin – fille d’Ogiwara en 1995, ShikokuSayori Hiura en 1999, et Kamen Gakuen.  Cette forgeronne du trash au yeux bridés est en voie de devenir une pionnière de la femme sûre d’elle et sans pitié , a nôtre grand plaisir .

L’intermédiaire de sa carrière apparaît en 2000 avec une de pièces maîtresses du cinéma japonais incarné avec Battle RoyaleBatoru rowaiaru, Today i killed my best friend, 42 étudiants sont séquestrés et envoyés sur une île déserte avec un minimum de moyens. Un collier cervical muni d’une puce électronique font d’eux des animaux soumis au maître ..Le but ultime du jeu et de tuer les participants afin de survivre a la bataille royale . Kuriyama solidifie sa prestance a l’écran avec une belle performance en tant que Takako Chiguoa. 

L’année 2000 fût riche pour l’avènement et la découverte par l’occident d’une nouvelle forme de cinéma tellement appréciée des adeptes du nouveau genre, et Kuriyama en fait partie de par sa prestance et son sens du jeu. L’année des Audition de Miike Takashi, de Battle Royale et de Ju-on, un must pour les amateurs dont je parlerai dans un futur article, on fait de cette époque une base et une référence pour les initiés au cinéma asiatique .

Gogo Yubari la sadique.

Après sa prestation remarquée dans Battle Royale, Quentin Tarentino l’embauche pour jouer  dans sa vision actuelle des yakuzas sanglants dans Kill Bill. Un film inspiré par des mentors du gangstérisme comme Takeshi Kitano et Miike Takashi. On assiste a tout le talent de Kuriyama dans cette scène épique ou elle joue un jeune étudiante sadique au désir de vaincre la Black Mamba pour servir sa maîtresse. Tarentino en exploite son meilleur dans cette production connue comme une des célèbres du genre a avoir jamais été produite .

tumblr_n5p8y9Q1H21qg4blro1_500

Pour ceux qui sont adeptes, she’s so Kawai!!!

N.D.L.: Kuriyama Chiaki vient de se joindre à l’adaptation cinématographique du manga The Top Secret (Himitsu) de Reiko Shimizu. Le film sera réalisé par Keishi Otomo et mettra également en vedette Toma Ikuta, Masaki Okada, Chiaki Kuriyama et Nao Omori.

Articles connexes
Simon Desjardins

Simon Desjardins

Amateur de musique, cinéma et productions underground asiatiques . Débats poliques et supporteur de la liberté d'expression .