Wonderful World End présenté en primeur à Fantasia




Accueil » Nouvelles » À la Une » Wonderful World End présenté en primeur à Fantasia

Wonderful World End présenté en primeur à Fantasia

Le réalisateur et scénariste Daigo Matsui est bien connu à Fantasia, où ses précédents AFRO TANAKA et SWEET POOLSIDE se sont démarqués par le regard singulier qu’ils portaient sur la jeunesse nipponne.

Wonderful_World_End-p1

Avec Wonderful World End, sélectionné à la Berlinale 2015, il s’attaque aux incontournables médias sociaux, dont l’influence prend des proportions alarmantes. S’ancrant dans un mélange de réalisme presque documentaire et de fantaisie aux délicates touches humoristiques et expérimentales (ne ratez pas les émoticônes incarnées par une mascotte rose bonbon!), il suit l’amitié vitale entre Shiori et Ayumi dans l’univers ingrat du web et du showbiz où sévissent pervers et autres agents sans scrupule.

Comptant sur l’insertion judicieuse de certains éléments visuels propres aux médias sociaux, une trame sonore parfaitement intégrée au récit et une performance nuancée de la star montante Ai Hashimoto (CONFESSIONS), Wonderful World End s’inscrit dans la veine des LOVE & POP et ALL ABOUT LILY CHOU-CHOU en nous offrant un portrait lucide et original d’une génération en perte de repères.

Wonderful World End

Wonderful World End

À l’heure où les médias sociaux envahissent autant notre vie personnelle que la sphère publique, alors que le nombre de clics peut influencer les bulletins d’information, certaines personnes vivent littéralement sous le regard de centaines d’étrangers. C’est le cas de Shiori, 17 ans, hôtesse d’un « blogcast » où elle expose son style lolita gothique, mais confie également ses secrets intimes. Elle rêve de devenir une idole et prend les moyens pour y parvenir, que ce soit en retenant les services d’un agent, qui ne lui dégote que des contrats un brin dégradants, ou en distribuant des dépliants lors d’événements pour se faire remarquer.

Elle croise ainsi une admiratrice timide, Ayumi, qui désire lui ressembler. Après un bref moment passé avec elle, Shiori voit cette dernière atterrir à l’appartement qu’elle partage avec Kohei, son petit ami égocentrique, suite à une fugue de l’adolescente de 13 ans. Entre les voyeurs du web, le comportement exaspérant de Kohei et les offres de contrats honteux, elles auront bien besoin l’une de l’autre pour affronter le monde qu’elles se sont créé.

Le film est réalisé par Daigo Matsui et met en vedette Ai Hashimoto, Jun Aonami, Yu Inaba, Go Riju et Marie Machida.

Wonderful World End est projeté le 16 juillet • 19:00 à la Salle J.A. De Sève

Source: http://fantasiafestival.com/

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!