L'avis ne tient qu'à un Phil : édition spéciale Star Wars du 15 septembre 2015




Accueil » Nouvelles » À la Une » L’avis ne tient qu’à un Phil : édition spéciale Star Wars du 15 septembre 2015

L’avis ne tient qu’à un Phil : édition spéciale Star Wars du 15 septembre 2015

Quoi de neuf sur la planète cinéma? Star Wars: Episode VII – The Force Awakens, Rogue One: A Star Wars Story, Star Wars: Episode VIII, certes, mais aussi Creed, Xavier Dolan, Christopher Nolan, Michael Bay, Steven Spielberg, Trainspotting 2 et le top 5 des flops de l’été 2015! Restez à l’affût des dernières nouveautés, et ce, pour le meilleur et pour le pire!

starwarsfaucon01

Star Wars…

galen

– Entre Star Wars: Episode VII – The Force Awakens et Star Wars: Episode VIII, prévus respectivement le 18 décembre 2015 et le 26 mai 2017, un film dérivé prendra l’affiche le 16 décembre 2016. Intitulé Rogue One: A Star Wars Story, ce spin-off racontera la mission suicide des rebelles partis voler les plans de l’Étoile noire avant les événements du quatrième épisode de la saga sorti en 1977. Nous savons peu de choses à son sujet, sinon le nom du réalisateur Gareth Edwards (Monsters, Godzilla) et du casting : Felicity Jones, Forest Whitaker, Ben Mendelsohn, Alan Tudyk, Donnie Yen, Diego Luna, Riz Ahmed, Peter Cushing (en version numérique, l’acteur étant décédé en 1994!) et Mads Mikkelsen. Le 5 septembre 2015, ce dernier a dédicacé une affiche destinée à un auditeur du podcast Rebel Force Radio en signant Galen. Un spoiler du futur nom de son personnage? Galen n’est pas un inconnu de l’univers étendu de George Lucas, étant donné qu’il est le protagoniste du jeu vidéo Star Wars: The Force Unleashed. Surnommé « Starkiller », Galen Marek est l’apprenti de Darth Vador qui manie deux sabres laser individuels. Cette rumeur reste toutefois à confirmer…

– À la manière des films Marvel, les premières images de Rogue One: A Star Wars Story seront annoncées dans une scène postgénérique de Star Wars: Episode VII – The Force Awakens. L’idée est de faire saliver les spectateurs, étant donné qu’il y aura un film par an jusqu’en 2020 au minimum. Est-ce que ce sera une scène montrant le Starkiller susmentionné et son maître? Espérons-le!

produitderive01

Star Wars: Episode VII – The Force Awakens va rapporter plus d’argent dans les magasins qu’au cinéma. Le 4 septembre 2015, Disney dévoilait dans ses magasins la première vague de jouets inspirés du prochain film : Lego, déguisements, figurines, jeux de société, drones du Faucon Millenium et droïdes téléguidés à l’effigie de BB-8. D’ici la fin de l’année, Disney pourrait gagner pas moins de trois milliards de dollars seulement grâce à ces produits dérivés. À peine de quoi rembourser le chèque de 4,05 milliards de dollars signé à George Lucas à l’automne 2012 afin de mettre la main sur Lucasfilm. Cela signifie que si le septième épisode de la saga passe la barre du milliard de dollars dans le monde, les recettes du film ne compteront que pour 25% du montant généré, sans compter l’argent des six premiers films antérieurs (deux trilogies et les séries d’animation Rebels et Clone Wars) et postérieurs (une trilogie d’épisodes à venir et trois spin-offs), des jeux vidéos ainsi que deux nouveaux parcs d’attractions en construction (l’un en Californie et l’autre en Floride)!

produitderive02

– Dans un entretien accordé au Guardian, Anthony Daniels n’a pas mâché ses mots à l’endroit de George Lucas. En effet, l’homme derrière le personnage de C3P0 a déclaré : « George a beaucoup changé au fil des années, mais je pense que c’est un peu plus difficile de travailler avec lui. Il prend des décisions qu’il aurait mieux fait d’évoquer avec d’autres personnes. J.J. (Abrams) est plus dans la collaboration. Il aime écouter. On a rapidement compris qu’avec J.J., on revenait à une sorte de réalisation à l’ancienne. On a des murs, des vrais plateaux! On n’a peut-être pas une vue depuis la fenêtre, mais on a une fenêtre. Qu’est-ce que je peux vous dire de plus? » Au sujet de la prélogie : « Ah, les suites. Hmm, je suis tombé sur l’une d’entre elles la nuit dernière. Les effets spéciaux sont astucieux mais inutiles. C’est froid, même inexpressif. »

– Dans un entretien accordé au site espagnol Rac1.org, l’acteur Benicio Del Toro confirme qu’il jouera un méchant dans Star Wars: Episode VIII. « Star Wars arrive, on verra comment ça va se passer. Je crois qu’on commence le tournage en mars. Ils ne me laissent pas vraiment en parler… Je crois que je suis le méchant. Mais on verra… » À noter que l’épisode 8 sortira le 26 mai 2017 afin de commémorer le 40e anniversaire du premier film de la saga.

… et le reste!

– Le 14 septembre 2015, une nouvelle bande-annonce de Creed a été mise en ligne par la Warner. Il s’agit d’un spin-off de Rocky qui mettra en vedette Michael B. Jordan dans la peau du fils d’Apollo Creed et Sylvester Stallone dans la peau de Rocky Balboa. Le premier sera entraîné par le second afin de monter sur le ring et faire honneur à son patronyme. Sortie le 25 novembre 2015.

– Warner Bros joue avec la patience des fans de Christopher Nolan (Interstellar, Inception, la trilogie The Dark Knight) en annonçant la sortie de son prochain film le 21 juillet 2017. On ne saura rien d’autre : le studio n’a pas jugé bon de préciser le titre de ce dixième long métrage, ni son genre, ni les grandes lignes de son histoire, ni même son casting. À suivre, quoi!

– Kevin Feige, le mastermind de la Marvel Cinematic Universe, vient de déménager à Burbank, changer de patron et acquérir plus de liberté créative. Il laisse derrière lui le comité new yorkais qui avait son mot à dire sur chaque film de superhéros en développement, comité responsable entre autres du départ d’Edgar Wright d’Ant-Man. Il ne recevra plus ses ordres d’Ike Perlmutter, PDG de Marvel Entertainment, mais bien directement d’Alan Horn, PDG de Walt Disney Studios. Horn rassemble donc sous un même toit Feige (Marvel Studios), John Lasseter (Pixar Animation Studios) et Kathleen Kennedy (Lucasfilm) afin de mieux contrôler son énorme empire du divertissement tel un marionnettiste à l’abri dans son castelet. Marvel Entertainment dispose toujours de Marvel Television (les droits sur la télésérie Agents of SHIELD, Agent Carter, Daredevil et Jessica Jones) ainsi que de Marvel Comics (les droits des superhéros en BD).

juste la fin du monde

– Le 10 septembre 2015, Xavier Dolan a mis en ligne l’affiche de son prochain film sur son compte Twitter : « Affiche teaser pour #Justelafindumonde. D’après une oeuvre du peintre Olivier Morin http://www.oliviermorin.com/Les_toiles.html » Mettant en vedette Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard et Léa Seydoux, Juste la fin du monde adaptera la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce. L’histoire raconte le retour d’un écrivain dans son village natal après douze ans d’absence. Il annonce à sa famille sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancœurs qui parlent au nom du doute et de la solitude. Est-ce que Dolan va répéter l’exploit de Mommy?

– Le 11 septembre 2015, de passage au Festival de Deauville, Michael Bay a répondu à quelques questions. À celle qui lui demandait son avis sur l’évolution des blockbusters depuis l’arrivée de Marvel, le réalisateur de la saga Transformers a répondu : « Ils commencent à se ressembler. C’est un peu le raz-de-marée. Face aux désastres rencontrés récemment dans le monde, je pense qu’il nous faut des héros de chair et d’os. On a besoin de voir des actes de bravoure humains, et non plus super-héroïques. » Dans un entretien accordé à l’Associated Press, Steven Spielberg va plus loin et prédit la fin des blockbusters, plus précisément celle des films de superhéros : « On était là quand le western est mort, et il y aura un moment où le film de superhéros connaîtra le même sort que le western. Bien sûr, en ce moment, les films de superhéros sont en pleine forme. Je dis juste que ces cycles ont une durée de vie limitée dans la culture populaire. Un jour, les histoires mythiques seront racontées à travers un autre genre, et peut-être qu’un jeune réalisateur est en train d’y réfléchir… » De la part du réalisateur des deux premiers Jurassic Park et des quatre Indiana Jones, c’est une affirmation à prendre au sérieux. Après tout, près de 25 films de superhéros sont attendus d’ici 2020, en comptant les productions de Disney, Warner et 20th Century Fox. C’est peu à côté du nombre total de films annoncés, mais beaucoup en considérant leurs budgets, leur campagne promotionnelle ainsi que leurs recettes, tous et toutes monstrueuses…

– Danny Boyle (Transpotting, 28 Days Later… et prochainement Steve Jobs) va bel et bien réaliser Trainspotting 2. « Les quatre acteurs principaux sont prêts à revenir. Toute la question est de savoir quand on va le tourner, pour bien accorder tous les agendas puisque deux d’entre eux sont en train de tourner des séries télé aux États-Unis… » Ewan McGregor, Robert Carlyle, Ewen Bremner et Kelly Macdonald devraient donc reprendre leur rôle. Jonny Lee Miller va-t-il revenir aussi? Vingt ans après le film original, cette nouvelle (més)aventure montrera nos ex-junkies d’Édimbourg fin prêts à financer une production pornographique!

– Bien que l’été 2015 soit le deuxième plus lucratif de toute l’histoire du box-office aux États-Unis, il n’en demeure pas moins que certains films devaient cantonner. Voici les cinq plus gros échecs de la période estivale selon The Hollywood Reporter, en tenant compte aussi des estimations des experts et des coûts liés à la publicité :

    5. Aloha (Sony)
    Budget : 37 millions de dollars
    Box-office mondial : 26 millions de dollars

    4. Pixels (Sony)
    Budget : 88 millions de dollars
    Box-office mondial : 203 millions de dollars

    3. The Man from U.N.C.L.E. (Warner)
    Budget : 75 millions de dollars
    Box-office mondial : 95 millions de dollars

    2. Fantastic Four (20th Century Fox)
    Budget : 120 millions de dollars
    Box-office mondial : 161 millions de dollars

    1. Tomorrowland (Disney)
    Budget : 190 millions de dollars
    Box-office mondial : 209 millions de dollars

Articles connexes

Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Véritable cinéphile, Louis-Philippe Coutu-Nadeau est un scénariste-réalisateur-monteur qui a une cinquantaine de contrats à son actif en tant que vidéaste (mariages, captations d'événement, publicités, vidéoclips). Il s'occupe d'ailleurs de toutes les vidéos du concessionnaire Alix Toyota depuis juin 2013. Il a aussi été pigiste pour trois boîtes de production, soit le Studio Sonogram, VLTV Productions et Ikebana Productions. Sa filmographie personnelle présente pas moins d'une vingtaine de titres dont le film Khaos et la websérie Rendez-vous. Il possède un baccalauréat en études cinématographiques à l'UdeM et un baccalauréat par cumul de certificats à l'UQÀM (en scénarisation cinématographique, en création littéraire et en français écrit). Vous pouvez visionner son expérience contractuelle et son expérience personnelle sur son site officiel : www.lpcn.ca