Accueil » Nouvelles » À la Une » The Hunger Games: Mockingjay – Part 2 ou la tempête annoncée qui en est une dans un verre d’eau à moitié vide!

The Hunger Games: Mockingjay – Part 2 ou la tempête annoncée qui en est une dans un verre d’eau à moitié vide!

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je l’avais dit dans ma critique du film The Hunger Games: Mockingjay – Part 1 et je le répète : deux films ont été tirés d’un roman de 417 pages afin de surfer sur cette vague mercantile qui déferle sur le tout Hollywood et qui ébranle ses fondations centenaires. Combinées, ces deux parties durent pas moins de 260 minutes, autrement dit 4 heures et 20 minutes, là où un seul long métrage de 130 minutes aurait été amplement suffisant et moins… révoltant!

hungergames2titre

Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss (Jennifer Lawrence) et le Président Snow (Donald Sutherland) vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses proches amis Gale (Liam Hemsworth), Finnick (Sam Claflin) et Peeta (Josh Hutcherson) sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le tyran au pouvoir. Des pièges mortels, des ennemis sans pitié et des choix déchirants attendent le Geai Moqueur qui seront des épreuves bien pires que celles au cœur de l’arène.

The Hunger Games: Mockingjay – Part 2 vaut le détour (!) malgré ses nombreux défauts, entre autres pour apprécier le dernier rôle un peu fade de feu Philip Seymour Hoffman (Capote, Mission: Impossible III, Magnolia) décédé le 2 février 2014. Le message de politique, de manipulation, de propagande et de combats idéologiques est toujours omniprésent, d’autant plus qu’il trouve présentement écho dans l’actualité en Europe depuis le 13 novembre 2015.

hungergames204

En tant que non-lecteur du roman, je n’ai absolument rien compris de la dernière heure tellement les scènes sonnaient faux et semblaient montées à la va-vite. Au milieu du film, pourtant, la scène du tunnel (bel hommage à Aliens) promettait quelque chose de bien, me tenant à la fois en haleine et réveillé. Dommage.

Pour un suspense effréné et adapté d’une autre saga littéraire, j’ai de loin préféré Maze Runner: The Scorch Trials. Pour une fin larmoyante et sincère, je vous recommande plutôt Furious 7. Pour un vrai personnage féminin dépassé par les événements, celui d’Emily Blunt dans Sicario a mis la barre haute.

Josh Hutcherson (Zathura: A Space Adventure, RV, Journey to the Center of the Earth et Journey 2: The Mysterious Island) n’a de cesse de s’améliorer de film en film, ce qui lui permet de se démarquer du triangle amoureux faussement équilatéral entre Katniss, Peeta et Gale. Après tout, pourquoi se limiter à 60 degrés quand il est plus simple de faire les coins ronds?

hungergames203

Le réalisateur Francis Lawrence : « S’il devait y avoir un jour d’autres histoires, je crois qu’il faudrait qu’elles viennent de Suzanne Collins. Il faudrait qu’elle ait une nouvelle idée, mais j’ai l’impression qu’il y a une autre histoire à raconter dans le monde de Panem ou autour de Katniss et de ces personnages. Si elle trouve quelque chose, je signe tout de suite. »

Ainsi, Hunger Games prendra probablement (encore!) exemple sur Harry Potter avec son spin-off annoncé comme trilogie, Fantastic Beasts and Where to Find Them, dont la sortie est prévue le 18 novembre 2016. Lions Gate croit en sa poule aux œufs d’or, laquelle, après les trois premiers films, a coûté 333 millions de dollars (excluant les 125 millions de cette seconde partie) et rapporté 2,3 milliards de dollars. Cela revient à aligner trois cerises…

Bref, Hollywood devrait revoir sa stratégie et songer à l’escalier au lieu d’emprunter toujours l’ascenseur. Ses blockbusters seraient en meilleure santé non pas d’un point de vue monétaire, mais bien artistique. Cauchemar réel ou pas réel? Bien réel, pour ne pas dire Peetoyable!

Articles connexes
Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Véritable cinéphile, Louis-Philippe Coutu-Nadeau est un scénariste-réalisateur-monteur qui a une cinquantaine de contrats à son actif en tant que vidéaste (mariages, captations d'événement, publicités, vidéoclips). Il s'occupe d'ailleurs de toutes les vidéos du concessionnaire Alix Toyota depuis juin 2013. Il a aussi été pigiste pour trois boîtes de production, soit le Studio Sonogram, VLTV Productions et Ikebana Productions. Sa filmographie personnelle présente pas moins d'une vingtaine de titres dont le film Khaos et la websérie Rendez-vous. Il possède un baccalauréat en études cinématographiques à l'UdeM et un baccalauréat par cumul de certificats à l'UQÀM (en scénarisation cinématographique, en création littéraire et en français écrit). Vous pouvez visionner son expérience contractuelle et son expérience personnelle sur son site officiel : www.lpcn.ca

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com