Accueil » Nouvelles » À la Une » Setsuko Hara: décès de la muse de Yasujirô Ozu

Setsuko Hara: décès de la muse de Yasujirô Ozu

C’est une information encore trop peu relayée pour qu’on la passe sous silence : Setsuko Hara, très grande actrice japonaise de son état, nous a quittés le 5 septembre dernier à l’âge de 95 ans.

Setsuko Hara

Si on ne l’apprend que récemment, c’est parce que Setsuko Hara vivait retirée du monde du cinéma depuis l’arrêt brutal de sa carrière en 1962. À l’image de Greta Garbo, qui vécut elle aussi éloignée de la presse et des paillettes jusqu’à la fin de ses jours, alors même qu’elle n’avait pas 40 ans au moment du tournage de son dernier film, Setsuko Hara refusait toute photo ou interview.

D’aucuns prétendent que l’arrêt de sa carrière est intimement lié à la disparition de Yasujirô Ozu, immense cinéaste japonais mort en 1963. Elle était l’une de ses actrices fétiches, ayant notamment joué dans le très beau Printemps Tardif ou dans Voyage à Tokyo et Le Dernier Caprice. Setsuko Hara a par ailleurs joué chez les plus grands, comme en témoignent ses rôles dans les films d’Akira Kurosawa ou de Mikio Naruse.

Voyage à Tokyo Ozu

Une grande actrice ayant été l’une des premières vedettes japonaises connues à l’international, ayant brusquement stoppé le cinéma pour vivre isolée du monde du septième art ? Ça ne vous rappelle rien ? Oui, Setsuko Hara est celle qui inspira la Millennium Actress de Satoshi Kon, dans son chef-d’oeuvre éponyme sorti en 2001.

Si vous ne la connaissiez pas, on ne peut donc que vous inviter à découvrir sa filmographie et les films d’Ozu en particulier, ceux qui ont contribué à la faire connaître dans le monde entier.

Source: http://www.crunchyroll.com/

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!