Accueil » Nouvelles » À la Une » PORNO QUÉBEC : Entrevue avec Rick Hard

PORNO QUÉBEC : Entrevue avec Rick Hard

Entrevue avec l’acteur et producteur de porno Rick Hard qui nous en apprend plus sur ce milieu :

rick hard

Rick Hard

Mon parcours du X remonte à bien longtemps. Depuis àpeu près l’âge de 10 ans, je consommais du X dans les années 90 quand les postes de télévisions étaient embrouillées. Cette époque remonte bien avant l’internet. J’ai toujours été fasciné par ce métier. Je ne regardais pas le X seulement pour les relations sexuelles explicites, mais aussi pour le côté artistique.
Le film qui m’a marqué le plus fut BabeWatch de Buck Adams, j’ai vu la créativité qu’il y avait dans ce domaine. Avec les actrices de l’époque, telles que Asia Carrera, Holly Body, Rebecca Wild, etc…

Rick Hard

La vie des acteurs du X professionnels me fascinait au plus haut point, mon idole dans ce métier est nul autre que Peter North. Grâce à lui, j’ai su que les acteurs dans ce domaine, n’étaient pas des personnes prétentieuses, ignobles, chauvines, et sexistes. J’ai eu la chance de le rencontrer en personne, et j’ai vu que pour avoir du succès dans ce milieu-là, il faut être discipliné et passionné.

Ayant étudié à l’université, dans le but d’être un comptable agrée, je savais que je ne serais pas heureux à faire du 9 à 5 le restant de ma vie. Mais cela m’a permis d’acquérir des connaissances, et avoir un plan b, si mon rêve ne se réalisait pas. Pour me garder discipliné et performant, je suis un adepte des sports extrêmes, j’ai toujours eu une grande passion pour les culturistes tels que Schwarzenegger. J’ai toujours était discipliné en matière d’entraînement.

J’espère un jour, que le X m’amènera à faire des films d’actions hollywoodiens. Mais présentement, je suis heureux dans ce que j’entreprends.
Le X a beaucoup changé depuis la dernière décennie, l’emphase est mis plutôt sur le Gonzo, comme l’ont exploités les studios américains tels que Reality Kings. Je crois que je pourrais susciter les consommateurs et les fans de cette industrie florissante.

Articles connexes

Simon Lefranc

Étudiant en journalisme à l'UQAM. Je m'intéresse à tout ce dont les médias mainstream ne s'intéressent pas.