The 5th Wave ou comment surfer sur le succès des autres et en subir le ressac?




Accueil » Nouvelles » À la Une » The 5th Wave ou comment surfer sur le succès des autres et en subir le ressac?

The 5th Wave ou comment surfer sur le succès des autres et en subir le ressac?

The 5th Wave (La Cinquième Vague) est aux extraterrestres, ce que Twilight est aux vampires et The Hunger Games au survival. J’entends par là qu’il s’approprie un genre cinématographique éprouvé afin de lui coller un triangle amoureux insipide aux sommets on ne peut mieux arrondis. Le hic, c’est que cette énième adaptation de roman jeunesse fait aussi sien tous les clichés possibles et imaginables à seule fin de lancer une nouvelle franchise à succès. Ce n’est toutefois pas demain la veille que Columbia Pictures et Sony Pictures Entertainment nous en mettront plein la vue avec cette franchise-ci, préférant d’abord s’en mettre plein les poches…

5thwavetitre

The 5th Wave

Cassie Sullivan (Chloë Grace Moretz), adolescente de 16 ans, essaie de survivre dans un monde en proie à une occupation extraterrestre ayant déjà décimé la population. Elle part à la recherche de son petit frère Sammy (Zackary Arthur).

The 5th Wave

Je m’en veux d’avoir mordu à l’hameçon d’une idée de départ qui proposait une invasion extraterrestre en cinq vagues d’attaque. La première (blackout mondial) : une impulsion électromagnétique prive la planète d’électricité. La deuxième (destruction) : des tsunamis gigantesques dévastent les villes sur le long des côtes. La troisième (pandémie) : un virus incurable se transmet des oiseaux aux humains. La quatrième (invasion) : les Autres prennent le contrôle de la planète en entrant en contact avec les humains. La cinquième : il faut lire le roman et/ou voir le film…

La bande-annonce de The 5th Wave résume en quelques secondes ce que le film parvient à nous expliquer dans la première heure, c’est-à-dire le développement des quatre premières vagues. Il y a donc un problème de rythme, sans compter les longueurs obtenues à force d’osciller entre une histoire de survie et une histoire d’amour. Il s’en est fallu de peu pour que la vidéo promotionnelle soit meilleure que le film lui-même. Car, oui, un petit quelque chose rend le résultat regardable en dépit de ses nombreux défauts.

The 5th Wave

Du haut de ses 18 ans, Chloë Grace Moretz compte déjà une dizaine de titres importants dans sa filmographie : The Equalizer, If I Stay, Carrie, Kick-Ass 2, Dark Shadows, Hugo, Kick-Ass, (500) Days of Summer, Big Momma’s House 2 et The Amityville Horror. Sa Cassie Sullivan prend ainsi la relève de Jennifer Lawrence qui vient d’en finir (pour le moment) avec Katniss Everdeen dans les quatre longs métrages de la saga The Hunger Games. Heureusement que la jeune actrice a du talent, sinon ses cheveux toujours bien bouclés lui auraient fait perdre toute crédibilité. Chloë Grace Moretz sera prochainement au générique des films Neighbors 2: Sorority Rising et The Little Mermaid.

L’autre personnage féminin fort est joué par Maika Monroe (Labor Day) qui est moins connue, certes, mais tout aussi excellente. Son interprétation de la tomboy Ringer me rappelle d’ailleurs celui de Leven Rambin, alias Clarisse, dans Percy Jackson: Sea of Monsters. Maika Monroe sera prochainement au générique du film Independence Day: Resurgence.

Les personnages masculins sont beaucoup moins efficaces. Alex Roe (The Calling) et Nick Robinson (Jurassic World), respectivement Evan et Ben, se partagent tous deux le cœur de la protagoniste. Le premier n’est qu’un inconnu aux yeux bleus, tandis que le second n’est que la coqueluche du blockbuster de Colin Trevorrow. Mais bon, je dois éviter un jugement trop hâtif, étant donné que personne n’aurait pu prédire le sort de Matthew McConaughey (Interstellar, Dallas Buyers Club) au début des années 2000 avec des films tels que Magic Mike, How to Lose a Guy in 10 Days ou The Wedding Planner

5thwave04

Décidément, les personnages féminins dans les romans jeunesse et les films pour ados ont du mal à trancher entre un amour de jeunesse et le coup de foudre, ou simplement entre l’amour et l’amitié. Après Hermione avec Harry et Ron (la saga Harry Potter), après Bella avec Edward et Jacob (la saga Twilight), après Katniss avec Peeta et Gale (la saga Hunger Games), après Leia avec Luke et Han (pourquoi pas!), voici Cassie avec Evan et Ben. La scène aussi ridicule qu’inutile où notre héroïne en mal d’amour surprend l’un de ses deux princes charmants dans le lac n’a rien à envier aux scènes avec un Taylor Lautner torse nu à partir de la suite The Twilight Saga: New Moon. La gent féminine applaudira.

Ce deuxième film du réalisateur J Blakeson, après The Disappearance of Alice Creed en 2009, laisse croire au spectateur qu’il aura droit à une critique sociale ou à une lecture métaphorique du récit, mais ce n’est pas le cas. Pis encore, l’édulcoration des thématiques et des péripéties ne laisse rien passer de sanglant, de dérangeant ou de violent.

De plus, rien n’arrive pour rien et semble arrangé avec le gars des vues. Le père de Cassie lui montre le fonctionnement d’une arme à feu? Elle l’utilisera un peu plus tard. Evan lui montre une technique d’autodéfense? Elle en aura besoin un peu plus tard. Il n’y a qu’un seul revirement important que je n’avais pas vu venir (ce qu’est la fameuse cinquième vague) et c’est précisément ce twist scénaristique qui m’a fait dire et qui me fait répéter que le résultat reste regardable en dépit de ses nombreux défauts.

5thwave03

Columbia et Sony sont à la recherche d’un carton au box-office avec The 5th Wave. Les plus gros succès des deux studios sont les quatre derniers James Bond (Skyfall et Spectre surtout), les trois Spider-Man de Tobey Maguire (qui est ici l’un des producteurs du film!) et les deux Amazing Spider-Man d’Andrew Garfield. Avec un budget de seulement 38 millions de dollars, leur dernier-né sera assurément rentable et sera décliné en suites. Après tout, le roman éponyme de Rick Yancey publié en 2013 est le premier tome d’une trilogie comportant aussi The Infinite Sea (sur les tablettes depuis le 16 septembre 2014) et The Last Star (sortie prévue le 24 mai 2016). Reste à savoir si le public sera au rendez-vous.

Bref, The 5th Wave ne propose rien de nouveau. Il s’agit même d’un remake inavoué d’un film sorti il y a trois ans à peine, The Host, lequel adaptait un roman de Stephenie Meyer, l’auteure de la série de romans Twilight. J’ai de loin préféré The Maze Runner et sa suite Maze Runner: The Scorch Trials qui m’ont surpris par leur pouvoir immersif et par l’absence d’idylle superflue.

Un film à voir sur petit écran et qui mérite d’être entrecoupé de pauses publicitaires afin de nous laisser ravaler cet arrière-goût de déjà-vu…

Verdict : 5 sur 10

Articles connexes

Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Véritable cinéphile, Louis-Philippe Coutu-Nadeau est un scénariste-réalisateur-monteur qui a une cinquantaine de contrats à son actif en tant que vidéaste (mariages, captations d'événement, publicités, vidéoclips). Il s'occupe d'ailleurs de toutes les vidéos du concessionnaire Alix Toyota depuis juin 2013. Il a aussi été pigiste pour trois boîtes de production, soit le Studio Sonogram, VLTV Productions et Ikebana Productions. Sa filmographie personnelle présente pas moins d'une vingtaine de titres dont le film Khaos et la websérie Rendez-vous. Il possède un baccalauréat en études cinématographiques à l'UdeM et un baccalauréat par cumul de certificats à l'UQÀM (en scénarisation cinématographique, en création littéraire et en français écrit). Vous pouvez visionner son expérience contractuelle et son expérience personnelle sur son site officiel : www.lpcn.ca