BAND-MAID fait ses débuts outre-mer au Sakura-Con




Accueil » Genre » Au féminin » BAND-MAID fait ses débuts outre-mer au Sakura-Con

BAND-MAID fait ses débuts outre-mer au Sakura-Con

Au cours d’une pause d’une heure, les cinq jeunes femmes japonaises du groupes Band-Maid se sont connecté sur Skype parce qu’elles avaient une interview avec Northwest Asian Weekly.

 BAND-MAID:

BAND-MAID: MISA, Miku Kobato, Akane Hirose, Saiki Atsumi et Kanami Touno

BAND-MAID

Malgré leur fatigue, elles ont répondu à de nombreuses questions en japonais, patiemment et sincèrement, avec des sourires. Avec leurs attitudes, aimables et douces lors de l’entrevue je me demandais si elles étaient vraiment les membres d’un groupe de hard rock – un groupe dont les membres s’habillent comme des soubrettes.

Une groupe unique avec cinq filles uniques

La guitariste/chanteuse Miku Kobato aime chanter depuis qu’elle était toute-petite et voulait poursuivre une carrière musicale. Alors qu’elle travaillait à Tokyo dans un Maid café, où les serveuses portent des costumes femme de chambre, elle a décidé de lancer son propre groupe.
Elle a demandé à son ami Kanami Touno, qui joue de la guitare, de rejoindre le groupe. Non seulement Touno a dit oui, mais elle a également trouvé la batteuse Akane Hirose et la bassiste MISA.

Miku Kobato

Miku Kobato

Les quatre filles ont formées Band-Maid en Juillet 2013 et un autre chanteuse, Saiki Atsumi, s’est joint au groupe environ un mois après sa création, « parce qu’elles pensaient que deux chanteuses en duo serait cool », a déclaré Kobato. En Août 2013, le groupe a joué pour la première fois comme première partie lors d’un concert organisé par la société de musique avec qui elles ont signé. « Nous n’étions pas nerveuse, mais excité et pleine d’adrénaline.C’était tellement amusant », a déclaré Kobato.

Chaque membre a sa propre personnalité et son rôle dans le groupe. Kobato est une idole, et elle utilise l’expression kuruppo, une particule de grammaire à la fin des phrases, ce qui rend ses commentaires mignon. En japonais, la particule est une onomatopée de la façon dont un pigeon pleure, et elle l’utilise parce que son nom signifie pigeon.

La personnalité Saiki Atsumi, d’autre part, est plus froide et distante. « Nous avons pensé que deux chanteuses qui ont des caractéristiques opposées rendrait le groupe plus intéressant », a déclaré Kobato. La batteuse Akane Hirose est très énergiques et joyeuse. La guitariste Kanami Touno est distraite et maladroit. MISA aime boire et parfois elle aime boir de l’alcool sur scène.

Pourquoi des soubrettes?

« J’avais déjà décidé de faire un groupe avec une femme de chambre avant de commencé à chercher des membres pour le groupe » a déclaré Kobato. Les membres portent des tenues de soubrettes assez sexy, qui look différemment et correspondant aux caractéristiques de chaque membre. En outre, ils appellent leurs fans masculins “maîtres”, les fans féminins “princesses”, et leurs performances sont nommées “service”. « Cela peut sembler bizarre, mais nous avons trouvé cela vraiment intéressant, et c’est ce qui nous rend unique parmi les autres groupes », a déclaré Atsumi.

BAND-MAID

Contrairement aux États-Unis, il est naturel pour les groupes d’avoir leurs propres concepts au Japon. Par exemple, l’un des groupes les plus populaires, AKB48, a le concept “d’idoles que tu peux rencontrer” et le groupe crée régulièrement des occasions où elles sont accessibles aux fans, qui comprend des autographes et poignée de main à des événements.

Cependant, même parmi de nombreux groupes de musique au Japon, le concept de BAND-MAID est particulièrement unique et distingue les filles des autres. « Nous voulons un grand écart entre notre look et la musique que nous jouons afin d’être unique », a déclaré Kobato. Le groupe joue du hard rock, les voix puissante et les batteries fortes, ce qui contraste avec leur aspect douce et mignonne, ce qui a attiré de nombreux fans.

Cependant, ce contraste n’a pas été défini au début. « Au début, nous étions plus comme un groupe de musique pop-rock », a déclaré Kobato. « Mais quand nous avons enregistré la chanson “Thrill” de notre premier album, qui ressemble plus à du hard rock, nous avons estimé que ce style allait mieux avec nous. Nous avons trouvé un moyen d’être unique. »

L’utilisation des réseau sociaux pour avoir des fans dans le monde entier

Alors qu’elles sont en train de devenir populaire, BAND-MAID a commencé sa carrière avec juste quelques fans. Elles étaient particulièrement découragé après leur premier concert en tête d’affiche en 2013. En raison de la plus lourde chute de neige depuis des années, même le petit nombre de fans qu’elles avaient à l’époque ne pouvait pas se rendre à la salle de concert. « C’était un peu drôle d’avoir à jouer dans une salle presque vide », a déclaré Kobato en riant.

Afin de gagner des fans autant à l’intérieur et à l’extérieur du Japon, ils ont utilisé activement les services de réseaux sociaux, tels que Twitter et Facebook, pour atteindre les fans du monde entier. « Nous avons essayé de tweeter en anglais », a déclaré Kobato. Elles affichent aussi leurs clips sur YouTube et Facebook dès que possible, ce qui a contribué à avoir des réactions et des commentaires de gens de nombreux pays. L’an dernier, après avoir affiché le clip de “Thrill” sur Facebook, la vidéo a reçu plus de 2 millions de visionnements en une semaine.

Le concept controversé

Bien qu’elles ont des fans enthousiastes, leur concept étrange, sans surprise, est très controversée. Certaines personnes pensent que les filles sont habillés trop sexy, qu’elles dépeignent des jeunes femmes trop sexualisées. D’autres pensent que les comportements serviles des membres, dont la façon dont elles traitent leurs fans, rendent les gens mal à l’aise ou sont même inacceptable.

BAND-MAID

Thomas Fotheringham, un étudiant américain, a dit: « Ça me fait penser à un otaku étrange (un fan extreme d’anime ou manga, généralement de sexe masculin) qui a un mur de manga et un mur d’affiches, qui veut être appelé maître. » Lorsqu’on lui a demandé pour plus de détails, Fotheringham a dit: « C’est un peu surprenant qu’elles soient acceptés par des américains. Puisque nous avons l’histoire de l’esclavage, je ne pense pas qu’il soit approprié d’appeler quelqu’un maître ici. »

Un autre étudiant américain, Taylor Allred, critique également le concept du groupe. « BAND-MAID semble vraiment “japonaise”. Je me souviens que quelqu’un m’expliquant les Maid café et moi pensant, ‘Quoi?’ Il semble qu’il y a beaucoup de gens au Japon qui trouvent toute sorte de choses à rendre vraiment mignon et attrayant. Je vois pourquoi, mais c’est bizarre et un peu humiliant. »

Les fans de BAND-MAID, cependant, semblent apprécier leurs sobriquets. « Beaucoup de fans sont heureux quand nous les appelons maîtres sur les réseaux sociaux », a déclaré Kobato. Certains fans ont laissé des tweets en disant qu’ils sont impatients d’entendre le mot directement des membres BAND-MAID au Sakura-Con, une convention d’anime qui se déroulera du 25 au 27 mars. La Sakura-Con est le tout premier concert de BAND-MAID en dehors du Japon. Elles prévoient également un concert en tête d’affiche à Londres en mai.

Elles sont excités de jouer à l’étranger. « Nous avons constaté que les commentaires et les tweets des fans étrangers sont plus enthousiastes et excité par rapport à ceux de fans japonais », a déclaré Atsumi. Certains des membres sont fans d’anime, de sorte qu’elles ont hâte de voir les kiosques et les panels à la convention.

« Grâce à ce concert, nous voulons être plus populaire, » a déclaré Touno. « Notre objectif est de conquérir le monde. »

Pour plus d’informations à propos du Sakura-Con, visitez sakuracon.org/ ou par e-mail info@sakuracon.org. Pour plus d’informations sur BAND-MAID, visitez bandmaid.tokyo.

Source: Maid in Japan — Japanese rock group to debut overseas at Sakura-Con

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!