Front National: Que dit vraiment Marine Le Pen ?




Accueil » Nouvelles » À la Une » Front National: Que dit vraiment Marine Le Pen ?

Front National: Que dit vraiment Marine Le Pen ?

Je suis allé à la conférence de presse de Marine Le Pen à Québec le 19/03/2016.

J’ai décidé de vous retranscrire des citations que vous n’entendrez pas ailleurs et qui vous permettront de vous faire une meilleure idée sur ce qu’elle défend. J’ai choisi les citations par thème : la francophonie, l’immigration, les traités économiques et la mobilité étudiante internationale. Il s’en suivra d’une partie de l’échange que j’eus en face à face avec elle.
Marine Le Pen

Marine Le Pen

Citations :

Marine Le Pen sur le français :

« Le français n’est pas seulement une langue de littérature ou un luxe linguistique. Il est une nécessité économique qui le place parmi les grandes langues des affaires, des communications et du droit. Bien que les systèmes d’échanges soient essentiellement régulés par des systèmes de droits d’inspiration anglo-saxonne, le « common law », la majorité des pays du monde conservent un droit continental d’inspiration romaine et napoléonienne. »

Marine Le Pen sur l’immigration :

« Ces vagues migratoires d’une ampleur considérable ne concernent pas d’ailleurs que l’immigration partant du Sud pour aller vers le Nord. Elle concerne aussi et surtout des pays du Sud entre eux ce qui est extrêmement néfaste à leur développement puisque le flux de migrants vient obliger des États en difficulté à sacrifier une partie de leurs ressources pour prendre en charge une population qui n’est pas la leur. En 2010, sur 28 millions d’immigrants Africains, l’immigration intra-africaine représentait 15 millions de personnes. 7 millions migraient vers l’Europe en déstabilisant les États du Maghreb auxquels était voulue la charge ingrate de garde-frontière. »

Marine Le Pen sur les traités économiques :

« J’entends ainsi proposer la mise en place d’un Fond Francophone d’Investissement multilatéral dont l’objet sera de financer les grands projets structurels de développement pour le monde francophone. Les domaines ne manquent pas en la matière. Les projets d’infrastructures à eux seuls sont si vitaux qu’ils devront constituer la priorité de ce FFI. L’établissement d’infrastructures de transport devra naturellement s’accompagner de projets d’électrification qui fait cruellement défaut dans bien des endroits. »

Marine Le Pen sur la mobilité étudiante :

« C’est une véritable catastrophe pour les pays du Sud qui perdent l’argent des bourses données ainsi que le potentiel humain et des compétences qui auraient pu et dû être mis à contribution chez eux. C’est pourquoi je discuterais avec nos partenaires de dispositions encadrant la mobilité étudiante en proposant une bourse Jacques Cartier financée par les États afin de lever l’obstacle financier des étudiants du Sud désireux d’étudier au Nord. Une clause de retour s’appliquera à la fin de la formation celle-ci pouvant comporter un certain nombre d’années dû à l’État qui a payé la formation. »

Mes questions :

Sarah Palin a récemment eu de bons mots pour Marion-Maréchal Le Pen. Votre père s’est dit en faveur de Donald Trump. Est-ce que le Front National entretient des liens avec le parti Républicain ?

Non, nous partageons certes des valeurs communes, bien que nous en partageons aussi avec le parti Démocrate, mais il n’existe pas de réunion entre représentants de nos partis. Encore une fois, il ne faut pas oublier que de très nombreuses tendances se retrouvent au sein du parti Républicain alors il est certains qu’il y en a qui s’intéressent aux mouvements que nous menons en Europe. Le Front National n’est ni de droite ni de gauche, alors nous sommes prêts à engager la discussion avec tous les représentants politiques sérieux qui le souhaitent.

Le Front National n’est ni de droite ni de gauche, mais est-il écologique ? Est-ce qu’il y a un lien entre le protectionnisme économique et la protection de l’environnement ?

Il me semble évident que ce qui détruit la planète c’est le libre-échange total. Aller fabriquer des produits à 20 000 km, les consommer à 20 000 km plus loin en plus d’aller les retraiter en général dans les pays pauvres d’Afrique, ne me parait pas être le summum de l’écologie. Nous avons une vision respectueuse de l’environnement, c’est pour cela que nous défendons une forme d’économie circulaire par cercles concentriques ce qui consiste de consommer d’abord ce que nous produisons puis aller dans les régions des pays les plus près.

Vous vous inquiétez de l’extrémisme musulman, est-ce qu’il y a d’autres extrémismes qui vous inquiètent ?

Oui, j’ai théorisé cela en disant qu’il y avait deux fondamentalismes au 21ième siècle qui avaient remplacé les deux totalitarismes du siècle dernier, le nazisme et le communisme, soit le mondialisme et l’islamisme. Le mondialisme c’est le tout-commerce à tout-prix et l’islamisme c’est le tout-religieux à tout-prix.
Marine Le Pen

 

Articles connexes

Simon Lefranc

Étudiant en journalisme à l'UQAM. Je m'intéresse à tout ce dont les médias mainstream ne s'intéressent pas.