Accueil » Genre » Actualités » Nathalie Provost à Tout le monde en parle: vérification des faits

Nathalie Provost à Tout le monde en parle: vérification des faits

Lors du débat sur le registre des armes à feu à l’émission Tout le monde en parle, Nathalie Provost, qui faisait face à Guy Morin de l’organisme Tous contre un registre québécois des armes à feu, a affirmé que les États qui ont plus de contrôle d’armes à feu sont plus sécuritaires.

J’ai pris les 5 États avec le plus faible taux de meurtre par année et je suis allé voir leur législation concernant les armes à feu. J’ai réalisé le même exercice avec les 5 États les plus violents.

Nathalie Provost

#1 Vermont. En 2010, le nombre de meurtres[1] pour 100 000 habitants était de 0,3. Il n’y a pas besoin de permis pour acheter une arme, il n’y a pas de registre, les armes d’assaut sont légales, le port d’armes à feu est légal sans avoir besoin de permis et aucune vérification des antécédents n’est obligatoire pour acheter une arme.

#2 New Hampshire. Le ratio de meurtres pour 100 000 habitants est 0,4. Aucun permis n’est nécessaire pour acheter une arme, il n’y a pas de registre, rien n’encadre les armes d’assaut. Le port d’arme est légal sans permis pour les armes de poing sauf dans un véhicule motorisé et les armes longues chargées dans un véhicule motorisé sont interdite. Il n’y a aucune vérification obligatoire pour vendre une arme.

N.D.L.R.: Nathalie Provost n’était pas à ses premiers mensonges comme nous pouvons le constater avec cette plainte qui a été déposé au Conseil de presse du Québec.

#3 Hawaii. 0,5 meurtres pour 100 000 habitants. Il faut un permis, il y a un registre. Les armes d’assaut longues (comme un shotgun) sont légales mais pas les armes d’assaut de poing. Le port d’arme longue est interdit. Le port d’arme de poing est techniquement légal mais vu qu’il faut un permis et qu’en obtenir un est très rare, on peut considérer que c’est une loi restrictive. Une vérification est obligatoire pour le commerçant. Je rajoute tout de même que le % de la population hawaïenne détenant une arme à feu est de 6.7% ce qui est beaucoup plus bas que la moyenne nationale qui oscille entre 34 et 47%.[2]

#4 Dakota du Nord. 0,6 meurtre/100 000 habitants. Aucun permis, aucun registre, port d’arme légal mais il faut un permis pour les armes de poing. Cependant, il est légal de porter une arme de poing chargée une heure avant la levée du soleil et une heure après qu’il se soit couché. Armes d’assaut 100% légales et aucune vérification des antécédents n’est demandé. Les armes d’assaut automatique « NFA compliant » doivent être enregistré au bureau du shérif et au « Bureau of Criminal Investigation. »

Nathalie Provost vs Guy Morin

#5 Iowa. Taux de meurtre pour 100 000 habitants = 0,7. Il n’y a pas besoin de permis pour l’achat d’une arme longue mais il en faut un pour les armes de poing. Il n’y a pas de registre. Le port d’arme est légal. Il y a un flou autours des armes longues à savoir s’il faut un permis pour en porter mais en ce qui concerne les armes de poing il en faut un. Les vérifications d’antécédents ne sont pas obligatoires pour les armes longues mais le sont pour les armes de poing.

La première conclusion est que Nathalie Provost se trompe puisque les États les plus sécuritaires, mis à part Hawaii, n’ont pas de lois restrictives autours des armes à feu. Maintenant, allons voir les lois dans les États les plus violents.

N.D.L.R.: Contrairement à ce que Nathalie Provost a affirmé à Tout le monde en parle, il est obligatoire de s’assurer que l’acheteur d’une arme détient un permis valide. http://www.rcmp-grc.gc.ca/cfp-pcaf/online_en-ligne/reg_enr-fra.htm

#1 District de Columbia. 16.5 meurtres pour 100 000 habitants. Plutôt comique comme situation : le permis pour achat est obligatoire, il y a un registre, les armes d’assaut sont interdites, le port d’arme est illégal et la vérification des antécédents est obligatoire. C’est d’ailleurs l’État où le % de la population possédant une ou des armes est le plus faible des États-Unis se situant à 3,6.

#2 Louisiane. Taux de meurtre à 7,7. Aucun permis n’est demandé et il n’y a pas de registre. Le port d’arme est légal mais des gouvernements locaux peuvent mettre des lois restrictives. Les armes d’assaut sont légales. Il n’y a pas de vérification des antécédents pour vendre une arme.

Le sondage que Tout le monde en parle ne vous montre pas

Le sondage que Tout le monde en parle ne vous montre pas

#3 Missouri. Taux de meurtre de 5,4 pour 100 000 habitants. Pas de permis ni de registre. Les armes d’assaut sont légales. Le port d’arme est autorisé et les vérifications d’antécédents ne sont pas obligatoires.

#4 Maryland. Taux de meurtre pour 100 000 habitants à 5,1. Il n’y a pas besoin de permis pour les armes longues mais il en faut un pour les armes de poing. Il y a un registre pour les armes de poings mais pas pour les armes longues. Le port d’arme est légal mais il faut un permis pour les armes de poing. Certains modèles d’armes d’assaut sont illégaux. La vérification des antécédents n’est pas obligatoire pour les armes longues mais l’est pour les armes de poing.

#5 Caroline du Sud. 4,5 meurtres pour 100 000 habitants. Pas de permis ni de registre. Le port d’arme est légal mais il faut un permis pour les armes de poing. Les armes d’assaut sont légales et il n’y a pas besoin de vérification des antécédents peu importe l’arme.

Tout le mépris et la haine decette femme en une seule image

Tout le mépris et la haine de cette femme en une seule image

Guy Morin VP du groupe contre le registre québécois des armes à feu parle à Mario Tremblay de sa visite à TLMEP et raconte que le meneur de foule influence les réactions du public en studio.Tremblay dit  » Lepage est plus dangereux que ce qu’il dénonce »

Comme vous pouvez le constater, les États les plus violents ont généralement plus de réglementation sur les armes à feu que les États les moins violents. Je n’ai caché aucune information ni trafiqué aucun chiffre. Si j’ai pris l’année 2010, c’est tout simplement car ce sont les données qui étaient les plus complètes et rapidement accessibles. Je précise que mes chiffres viennent du FBI. Je conclus que Nathalie Provost a joué sur des intuitions avec cet argument et que ce n’était pas basé sur des faits.

[1] Pour alléger le texte, je précise que je ne prends en compte que les meurtres par arme à feu.
[2] Il est difficile d’obtenir une statistique fiable puisque bon nombre d’américains qui ont une ou des armes chez eux ne veulent pas le dire.

Articles connexes

Simon Lefranc

Étudiant en journalisme à l'UQAM. Je m'intéresse à tout ce dont les médias mainstream ne s'intéressent pas.