TLMEP: Guy Morin vs Nathalie Provost LES FAITS!




Accueil » Genre » Actualités » TLMEP: Guy Morin vs Nathalie Provost LES FAITS!

TLMEP: Guy Morin vs Nathalie Provost LES FAITS!

Dimanche soir à l’émission Tout le monde en parle il y avait une discussion assez animée entre Nathalie Provost, porte-parole de Poly se souvient qui milite pour un plus grand contrôle des armes à feu et Guy Morin, vice-président du collectif citoyen Tous contre un registre québécois des armes à feu.

Guy Morin vs Nathalie Provost

Comme c’est souvent le cas à Tout le monde en parle, nous avons assisté à un véritable « diner de con » ou plus de 5 personnes ont attaqué Guy Morin, un invité qui ne pensait pas comme eux. Et de l’autre coté, Nathalie Provost, qui mentait et qui disait des semi-vérités souvent distorsion pour cadrer dans son discours victimaire et manipulateur n’a eu aucune résistance, ni même de questionnement de la part de l’animateur et des invités.

Ce qui est frustrant de la part d’un chaine comme Radio-Canada, c’est que celle-ci a le devoir d’être neutre et ne doit pas avoir de parti pris pour la simple et bonne raison que tous les Québécois et Canadiens payent des impôts et des taxes pour financer cette chaine, mais les animateurs s’en foutent éperdument et vont pencher idéologiquement souvent, sinon toujours, du même bord, et plusieurs contribuables se sentent bernés, voir même insulté, par le comportement erratique de certains animateurs/chroniqueur de Radio-Canada. Donc, autant les proregistres que les antiregistres québécois des armes à feu payent le salaire des employées de Radio-Canada, donc les deux côtés se doivent d’avoir un temps d’antenne équitable et surtout être traités par l’animateur et par la chaine sans biais sociale, ni politique.

La grande fraude de Polytechnique
Sur le 1040, Jeff Plante et Max Bradette reçoivent en exclusivité Claude Colgan qui est le frère d’Hélène, victime du tireur fou. Il nous raconte comment des groupes de pression ont « hijacké » le deuil des familles pour faire avancer leur propre agenda.
http://www.radioego.com/ego/listen/17319

Par exemple, quand Marine Le Pen était de passage au Québec, Anne-Marie Dussault se devait de recevoir la présidente du Front National, un des partis politiques importants de France, comme il se doit et non comme elle l’a fait avec un mépris, une condescendance et une agressivité totalement injustifiée. C’est la même chose pour le dossier du registre québécois des armes à feu, Guy A. Lepage et ses acolytes avaient le devoir de respecter et de donner la parole à Guy Morin et d’écouter et comprendre ce qu’il dit. Plusieurs contribuables québécois qui possèdent des armes et qui sont CONTRE ce registre payent des impôts et des taxes et ils ont droit au respect de la part de ces Tsars des médias progressistes de gauche..

Pour revenir au sujet de Madame Nathalie Provost, voici ce dont elle dit, alors que René Genest, qui est membre de Tous contre un registre québécois des armes à feu, nous explique pourquoi elle ment:

1-Plus de contrôle = moins de mortalité par balle…

FAUX, bien qu’il y ait moins de mortalité par balle, des études révélées par Statistique Canada révèlent que la criminalité augmente avec le contrôle des armes à feu. Par exemple, la ville de Phoenix en Arizona n’effectue aucun contrôle pour les armes à feu, le port d’armes de tout type y est totalement légal, y compris pour les armes de poing et fusils d’assaut. Pourtant, cette ville est considérée par les forces policières des États-Unis comme étant la 2e ville la plus sécuritaire du pays. La ville d’El-Paso et Austin, toutes deux aussi du Texas sont le 3 èmes et 4èmes villes les plus sécuritaires des EU dans l’État le plus libre et le moins réglementé au niveau des armes à feu.

Guy Morin vs Nathalie Provost

En décembre 2013, la ville de Détroit a dû, autoriser et conseiller aux citoyens de porter une arme afin de la déloger de son 3e rang dans la liste des 10 villes les plus dangereuses de la planète, et ce devant Bagdad en Iraq (4e rang ), Grozny en Tchétchénie (5e rang ), Mogadiscio, en Somalie ( 6e rang ).Et ça a fonctionné! En quelques semaines, le taux de criminalité y a chuté de 30%. Et les exemples, autant que les statistiques tant en France qu’en Grande-Bretagne et aux U.S., sont légions, d’ailleurs, en 2013 au Canada il y a eu 8 meurtres commis par des armes de chasse détenues par des propriétaires légales et pendant ce temps, 12 personnes sont mortes par la foudre

2-Si on ne peut pas contrôler la santé mentale des individus, on peut contrôler les armes auxquelles ils pourraient avoir accès.

FAUX, registre ou non, on ne pourra jamais contrôler le fait qu’une arme légalement acquise à un moment donné par une personne saine d’esprit, ne tombe un jour entre les mains d’une autre personne malveillante et mal intentionnée, comme dans le cas des 3 jeunes adolescents dont l’un d’eux s’était emparé de l’arme de chasse de son père pour assassiner son ex-copine, sa soeur de 22 ans et son nouveau copain à Trois-Rivières le 11 février 2014.

3-Si la personne change d’état ou se monte un arsenal…
FAUX, registre ou pas, rien n’interdit une personne de légalement se constituer une collection. Qui plus est, le jeune assassin de Trois-Rivière, ci-haut mentionné, s’était emparé illégalement des armes à feu de son père. Ici, l’enquête a démontré que l’état mental des jeunes s’était détérioré par l’échange de courriels haineux et clairs sur leurs intentions. Ils avaient même tenté de recruter un quatrième complice pour commettre leur méfait, mais celui-ci a décliné l’invitation. Ici encore un registre aurait été inutile. Par contre, si le jeune qui a décliné l’invitation avait été sensibilisé à dénoncer cette situation en composant le 1-800-731-4000, alors la GRC aurait pu intervenir et même prévenir les parents qui auraient pu sécuriser leurs armes autrement de façon à les rendre inutilisables par son ado.

Même chose dans le cas de Kimveer Gill, dans la tuerie du collège de Dawson. Plusieurs personnes connaissaient les comportements haineux de Kimver Gill, et même de son site internet violent. Un simple coup de fil aurait suffi au 1-800-731-400, ce service de la GRC est gratuit et anonyme, mais les gens au courant ont préféré se taire.

Kimver Gill

Kimver Gill

4-Une M-16 détruit la viande de l’animal chassé.
FAUX, le résultat infligé à l’animal chassé n’est pas le produit de l’arme, mais du type de munition utilisé et dans ce cas-ci, l’arme tire du .223 qui est un trop petit calibre pour le chevreuil et l’orignal. Ce calibre n’est autorisé que pour le petit gibier et en plus le calibre doit être doté de projectiles à  »expansion » (usage civil) plutôt que de projectiles  »full metal jacket » (usage militaire).

Ainsi, une arme semi-automatique avec un look civil n’a pas moins d’attributs sur le résultat qu’une M-16 semi-automatique. Tout comme une Audi A-8 avec son look plus pépère n’a pas moins d’attributs de performance que le modèle sport de Audi, la TT. Le look change, les performances sont à peu près les mêmes.

5-Comme on enregistre les voitures…
FAUX, on enregistre les voitures d’abord pour supporter les coûteuses infrastructures de notre réseau de transport routier. Ici, un registre ne fait que supporter les votes des ignorants qui croient en un coûteux et faux sentiment de sécurité promis par un État providence.

6-96% des armes saisies sont des armes de chasse
C’est normal, car il y a beaucoup plus d’armes de chasse que d’armes restreintes en circulation. C’est comme si on disait que la majorité des accidents de la route sont causés par des voitures 4 portes familiales plutôt que par des modèles deux places cabriolet sport, comme les Porsche, Auti TT, Lamborghini, etc.. Il y en a simplement moins sur nos routes…

7-Le registre était consulté 900 fois par jour au Québec.
FAUX, à chaque fois qu’un policier ou des douanes cliquaient sur le réseau d’information à partir de votre permis de conduire ou votre passeport, cela cliquait aussi sur le registre. Ainsi, à chaque fois qu’une personne présentait son permis de conduire à un agent de la paix, pour une simple vérification de routine ou pour une arrestation en vertu du Code de la route, un  »effet » de consultation au registre était enregistré.

Nathalie Provost vs Guy Morin

8- Si on peut, ne serait-ce, que sauver une seule vie.
FAUX, il n’a jamais été démontré que le précédent registre n’aie eu quel qu’effet que ce soit sur la sécurité publique. Dans les faits, Satistique Canada révèle que le taux d’homicide par armes de chasse décline sans cesse depuis le début des années 70. Qui plus est, cet argument est celui de ceux qui n’ont plus aucun motif valable et dans ce cas, si on veut vraiment sauver des vies, on a qu’à clôturer tous les lacs au Québec, ainsi, on sauverait une quarantaine de personnes de la noyade par année. On pourrait aussi fermer tous les sentiers de motoneige et on obtiendrait le même résultat.

9-Le maintien du registre ne coûtais que 10 sous par personne par année
FAUX, le registre a coûté 2 milliards de dollars en une dizaine d’années. Même en majorant son coût de départ de 150 millions à un milliard, il reste un autre milliard de coûts durant cette période, ce qui veut dire environ 100 millions par an divisé par 20 millions de contribuables, donc 5 $ par contribuable et non 10 sous. Une différence de 50 pour un! Si Madame Provost peur être peut être 50 fois  »à côté de la track » sur ce seul point, imaginez pour le reste.

10-Quand Guy A. Lepage a accusé Guy Morin de manquer de compassion envers les victimes de la Polytechnique, personnellement je pense que lui et tout ceux qui comme lui et comme moi qui sommes contre ce nouveau registre, hé bien nous sommes tellement compatissants envers les victimes de cet épouvantable drame que nous souhaitons que l’argent soit investi dans des façons vraiment efficaces de combattre la répétition d’un drame de ce genre, plutôt que dans des prétendus outils qui eux ont déjà démontré leur inefficacité. La preuve, la tuerie de Dawson qui a eu lieu pendant l’existence du précédent registre.

Conclusion: Plutôt que de croire en la fausse efficacité d’un registre, si vous êtes témoin d’un comportement malveillant, violent ou douteux de la part d’un ami, d’un membre de votre famille, d’un voisin, d’un confrère de travail ou même d’un pur étranger dans un espace public et que vous pouvez identifier en le voyant monter dans son véhicule automobile par sa plaque d’immatriculation, n’hésitez pas à composer le 1-800-731-4000, c’est anonyme et GRATUIT. La GRC fera enquête de façon davantage efficace que n’importe quel registre que ce soit. Diffusez ce numéro de téléphone. Je dis merci à M. Guy Morin

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!