Game2: Winter: NON, les concurrents n'auront pas le droit de tuer et violer




Accueil » Genre » Actualités » Game2: Winter: NON, les concurrents n’auront pas le droit de tuer et violer

Plusieurs médias de masse qui chassent depuis quelque temps les sites de fausses nouvelles se font prendre à leurs propres jeux et diffusent eux-mêmes une fausse nouvelle concernant Game2: Winter, une nouvelle télé-réalité russe dont les concurrents auraient le droit de commettre de vrais meurtres et viols pendant le tournage de l’émission.

Selon le site Snopes.com qui se spéciale dans le démontage de fausses informations, le 15 décembre 2016, plusieurs sites Web ont rapporté qu’une nouvelle émissions de télé-réalité russe appelée Game 2: Winter permettrait aux participants de tuer et violer pendant le tournage de l’émission en Sibérie, un peu à la manière de la série de films Hunger Games.

Game2: Winter

Les lecteurs qui ont repéré l’article sur les médias sociaux ont souvent raté un sous-titre moins visible, légèrement contradictoire qui dit: « Les concurrents signent une entente reconnaissant qu’ils ne pourront peut-être pas survivre à neuf mois de défi sauvage en Sibérie, et si des crimes sont commis, les concurrents seront arrêtés. »

Selon Deadline, Game2: Winter est l’épreuve ultime de survie en Sibérie et cela va durer neuf mois et permettra de mettre en compétition 30 concurrents masculins et féminins à une température de -40 ° Celsius dans une forêt lointaine, avec des ours et des loups, alors qu’ils se disputent un prix de 1,6 million de dollars.

Game2: Winter

Ce sera une série qui sera diffusée en ligne à partir du 1er juillet l’année prochaine et se terminera le le 1er avril 2018, la série sera diffusée 24/7 autour du monde. C’est l’idée originale de l’entrepreneur Yevgeny Pyatkovsky qui a créé et qui finance l’émission. Il investit 100 milliards de roubles (environ 3.5 M$) dans la série qui sera diffusée en anglais, français, allemand, espagnol, chinois et en arabe. L’annonce officielle de la série dit: « Chaque participant donne son consentement pour qu’ils puissent être mutilés, voir tués. 2000 caméras, 900 hectares et 30 vies. » Les règles disent: « Tout est permis. Combats, alcool, meurtre, viol, tabagisme, tout. »

Yevgeny Pyatkovsky

Yevgeny Pyatkovsky

Dans une interview le mois dernier, Pyatkovsky a déclaré que tous les candidats potentiels signent des contrats, en reconnaissant qu’ils pourraient être violés ou tués. Le 18 novembre, il a dit qu’il y avait déjà 32 personnes qui s’étaient inscrites, y compris un Américain. Quelques jours plus tard, la liste avait atteint 60 candidats. Selon les journaux russes, les participants sont néanmoins prévenus que la police viendra les chercher s’ils commettent des crimes. « Nous sommes sur le territoire de la Russie, et ils doivent obéir aux lois de la Fédération de Russie. »

« Tout le monde a vu la série « Lost »: il est facile de vivre sous un climat tropical, mais c’est autre chose quand il s’agit de la Sibérie où il fait moins 40 degrés », lance le créateur du projet, qui fait remarquer qu’il s’agira d’un reality show sans précédent, puisqu’il n’existe pas de projets diffusé en direct 24h sur 24, sept jours sur sept. « Imaginez : c’est la forêt ! Les participants y arriveront le 1er juillet. Avant cela, ils auront une petite préparation. Ainsi, ils s’y rendront trois ou quatre mois avant les premières gelées pour bâtir des abris. Ils pourront vivre séparément ou se réunir en groupes, en équipes. »

En outre, il faudra aussi s’approvisionner en nourriture, bien sûr, pour rester en vie pendant neuf mois (le projet, qui débutera le 1er juillet 2017, se terminera le 1er avril 2018). Il faut comprendre quand même qu’il s’agit de la Sibérie : à part des insectes, des moustiques, des tiques, il y a des animaux, des rapaces, une vraie forêt, que dire !

« Certes, nous prendront des mesures, mais même à bord d’un l’hélicoptère, le trajet pour se rendre sur place prend une demi-heure, » explique M. Pyatkovskï. « Il y aura des sirènes spéciales qui feront peur aux animaux, mais il n’est pas possible de tout prévoir, sur une surface de 1 000 ha. » Les participants auront le droit de prendre avec eux 100 kg (d’équipement, etc). Ensuite, ce seront les téléspectateurs qui les aideront : une fois par semaine, les participants auront le droit de leur demander quelque chose et ils pourront le payer via SMS.

Game2: Winter

Il n’y aura pas d’équipes de tournage : la taïga entière sera remplie de caméras. En plus, chaque participant portera lui aussi une caméra avec une batterie qui lui permettra de filmer pendant sept heures.

Ainsi, chacun pourra se rendre sur le site Internet du jeu et observer son héros préféré, ou visionner la version complète diffusée sur la page principale. La liste des « prescriptions » pour les participants est très simple : le participant « doit être psychologiquement adéquat et avoir plus de 18 ans. Le reste sera décidé par les spectateurs ». Actuellement, il y a déjà un vote sur le site où chacun peut choisir les 30 futurs participants. Les créateurs du projet prévoient d’assurer l’interprétation synchronisée en six langues étrangères : l’anglais, l’espagnol, le français, l’arabe, l’allemand, le chinois.

Game2: Winter

Chaque mois, deux animateurs différents, comme l’ancienne Miss Natalia Charonova, se succéderont. Les animateurs devront raconter ce qu’ils ont vu, ce qui se passe, donner des instructions aux participants : par exemple, raconte M. Pyatkovskï, il est très facile de mettre le feu à la taïga, il suffit de prendre un taille-crayon et de tailler une brindille…

Ainsi, assure-t-il, ce projet sera très riche en enseignements.

Source: Sputniknews, Deadline, Snopes

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!