Accueil » Nouvelles » À la Une » Dévoilement de la programmation du Festival Fantasia 2017 – TVQC était là!

Dévoilement de la programmation du Festival Fantasia 2017 – TVQC était là!

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mitch Davis, le co-directeur général de Fantasia et co-directeur de la programmation internationale.

J’ai répondu présent aujourd’hui lors de la conférence de presse qui dévoilait la programmation 2017 du Festival international de films Fantasia. Cette 21e édition, qui se déroulera du 13 juillet au 2 août, promet trois semaines riches en fous rire et en surprises. Avec plus de 150 longs métrages et 300 courts métrages en provenance de 40 pays, il va sans dire que les organisateurs ont réussi à accorder leur menu tant en genre qu’en nombre pour le plus grand plaisir de leurs sujets cinéphiles. Voici ce qui m’intéresse le plus et ce que je couvrirai sous forme de critiques.

Marc Lamothe, le co-directeur général de Fantasia et directeur du marketing.

LE LUNDI 10 JUILLET 2017
(projection spéciale pour la presse et les professionnels)

The Villainess

Sélection officielle en programme de minuit au dernier Festival de Cannes, THE VILLAINESS injecte à son public une dose massive d’adrénaline. Dès son incroyable scène d’ouverture filmée à la première personne où l’héroïne dégomme brutalement des douzaines de sbires en un temps record, nous sommes littéralement saisis par cette oeuvre innovatrice qui présente un récit rappelant NIKITA et KILL BILL auquel on aurait greffé la rage d’OLDBOY. Le réalisateur, producteur et coscénariste Jung Byung-gil, à qui l’on doit le fantastique CONFESSION OF MURDER, s’établit comme une nouvelle référence du cinéma d’action en créant des séquences plus audacieuses et délirantes les unes que les autres, tout en développant une histoire prenante. L’actrice Kim Ok-vin (THIRST), qui a effectué la majorité de ses cascades, livre une performance grandiose en insufflant autant de vulnérabilité que de férocité à son personnage. Rien ne peut vous préparer à l’expérience cinématographique unique, dérangeante et exaltante mise de l’avant par THE VILLAINESS. Quoi de mieux pour entamer Fantasia 2017? Première nord-américaine

LE JEUDI 13 JUILLET 2017

JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable – Chapter 1

La série culte de mangas JoJo’s Bizarre Adventure de Hirohiko Araki, vendue à plus de 100 millions d’exemplaires, a fait le bonheur des lecteurs du magazine Shonen Jump durant près de 20 ans. Aujourd’hui, ce diamant de la culture populaire nipponne a enfin droit à une adaptation en images réelles et c’est à nul autre que Takashi Miike qu’on a confié la tâche colossale de recréer l’univers excentrique d’Araki. Ce que l’auteur de TERRAFORMARS et AS THE GODS WILL a accompli avec brio! Grâce, entre autres, à d’impressionnants effets spéciaux réinventant parfaitement les différents Stands aux designs remarquables et à une incroyable distribution alliant de jeunes talents prometteurs à plusieurs vétérans, JOJO’S BIZARRE ADVENTURE: DIAMOND IS UNBREAKABLE nous convie à un festin visuel jubilatoire bourré d’action, d’humour, de suspense et de fantaisie. À sa cent-unième réalisation, Takashi Miike ne montre aucun signe d’essoufflement créatif et refuse toujours de s’assagir. Première nord-américaine

LE MERCREDI 19 JUILLET 2017

Valérian et la Cité des Mille Planètes

Il y a mille raisons de voir VALERIAN AND THE CITY OF A THOUSAND PLANETS; en voici seulement quelques-unes. D’abord, c’est le plus récent et plus extraordinaire film de science-fiction psychédélique du scénariste, réalisateur et producteur Luc Besson (LUCY, LÉON). Besson a déjà prouvé son amour pour les bandes dessinées françaises des années 1970 dans le visuellement fabuleux pastiche THE FIFTH ELEMENT. Deux décennies plus tard, avec toutes les avancées en effets spéciaux à sa disposition, il adapte une véritable pierre angulaire du genre, l’emblématique série Valérian et Laureline de Christin et Mézières. Folle épopée à travers le temps et l’espace, ces bédés ont été une grande influence sur STAR WARS et sur beaucoup de fiction fantastique populaire avant l’ère du numérique. À présent, une nouvelle génération pourra découvrir le brave duo de héros cosmiques comme jamais auparavant. Une distribution de soutien stellaire est également de la partie, incluant Clive Owen, Rihanna, John Goodman, Ethan Hawke, Herbie Hancock, Mathieu Kassovitz et Rutger Hauer.

LE JEUDI 20 JUILLET 2017

78/52

Vous entendez probablement parler de ce film depuis un bout de temps, au moins depuis sa première acclamée à Sundance. 78/52 est un long métrage explorant une des séquences clés de l’histoire du cinéma : la mythique scène de la douche dans le révolutionnaire PSYCHO d’Alfred Hitchcock. Plus que tout autre moment dans un film, cette séquence peut être considérée comme le point où le cinéma américain a effectué une transition entre la sensibilité de l’ancien Hollywood et une attitude plus franche et provocatrice. Le titre fait référence au nombre de plans et à la durée de la scène — 78 plans en 52 secondes — une déclaration d’intention parfaitement obsessive pour ce documentaire. Ingénieusement construit et captivant du début à la fin, 78/52 est un périple cinéphile révélateur qui dissèque l’anatomie d’une séquence qui a fait époque et qui en explore les influences culturelles et les implications avec assez d’intelligence pour inspirer un siècle de conversations futures. Première québécoise

LE SAMEDI 22 JUILLET 2017

A Day

Véritable joyau de Fantasia 2017, A DAY marque l’entrée en scène d’un réalisateur extrêmement talentueux : Cho Sun-ho. Ce premier long métrage magistralement maîtrisé, autant au plan technique que narratif, colle littéralement l’auditoire sur le bout de son siège grâce ses rebondissements imprévisibles, ses séquences exaltantes dignes d’un film d’action où Jun-young fonce à vive allure pour sauver sa fille, tout en élaborant un récit bouleversant aux enjeux moraux déchirants. Offrant infiniment plus qu’un simple concept à la GROUNDHOG DAY, ce suspense d’une rare intelligence fait figure d’incontournable pour tout amateur d’émotions fortes. Si vous manquez A DAY, vous serez plongés dans le regret jour après jour, après jour, après jour… Première internationale

LE DIMANCHE 23 JUILLET 2017

Broken Sword Hero

BROKEN SWORD HERO est le plus récent long métrage du très populaire réalisateur thaïlandais Bin Bunluerit (THE ELEPHANT BOY) et met en vedette Buakaw Banchamek, une superstar du Muay Thaï. Avec ce film, Bunluerit s’éloigne des comédies qui l’ont rendu si célèbre. Il signe ici un film d’action brillamment exécuté. Avec le duo Bin et Buakaw, on est en droit de s’attendre à un film axé entièrement sur le Muay Thaï, mais ils choisissent plutôt de nous faire découvrir les différents styles pratiqués en Thaïlande. Bunluerit dépeint aussi efficacement la camaraderie entre les personnages, tous plus attachants les uns que les autres. Un mélange parfait d’humour et d’action rend l’expérience hautement divertissante. Comme un certain Tony Jaa avant lui, Buakaw Banchamek réussit avec brio sa première apparition dans un rôle principal au grand écran. Première nord-américaine

Gintama

Le chouchou de Fantasia Yuichi Fukuda (I’LL GIVE IT MY ALL…TOMORROW; HK: FORBIDDEN SUPERHERO) est de retour, avec son adaptation de manga la plus sensationnelle à ce jour. GINTAMA est un film désopilant, débordant d’audace et traversant allègrement le quatrième mur! Mais n’ayez crainte, l’auteur comique chéri n’a rien perdu de sa touche magique. Tout au contraire : la série de longue haleine et couronnée de succès de Hideaki Sorachi fournit le matériau parfait à Fukuda, qui casse la baraque en multipliant gags visuels, costumes extravagants et idées loufoques! GINTAMA rafraîchit par son côté ludique et autodérisoire qui nage dans le cocasse et le saugrenu, comme les livres d’ailleurs. On y trouvera d’autre part une pléthore de clins d’œil à d’autres séries notoires. Un incontournable pour les mordus de Gintama, et de shonen en général, une véritable classe de maître en prise de vues réelle et un tour de montagnes russes abracadabrant du début à la fin! Première canadienne

LE LUNDI 24 JUILLET 2017

Terminator 2: Judgment Day 3D

26 ans après avoir révolutionné le cinéma d’action, James Cameron nous présente une version restaurée et en 3D de son désormais classique TERMINATOR 2: JUDGMENT DAY. Cameron a supervisé la totalité de la conversion 3D, faisant appel à une équipe expérimentée qui a travaillé sur TITANIC 3D et sur les prochains volets d’AVATAR. Ensemble, ils réussissent à nous offrir l’une des meilleures expériences en 3D des dernières années. De plus, les négatifs originaux 35 mm ont été scannés et retravaillés sous la gouverne de Geoff Burdick, l’un des meilleurs de l’industrie. Le film a par la suite été rééquilibré par Skip Kimball, le coloriste des films de Cameron, pour nous offrir un film d’une splendeur inimaginable. Ils ont fait un travail colossal, s’assurant que le résultat final surpasse les attentes. Bien que le film n’ait pas été conçu à la base pour la 3D, ça fonctionne parfaitement. L’ouverture post-apocalyptique, le T-1000 qui se transforme ou qui passe au travers des objets, la célèbre poursuite entre un camion et une motocyclette dans les aqueducs de Los Angeles… Du pur plaisir! Première nord-américaine

The Mole Song: Hong Kong Capriccio

Avec cette seconde intrusion dans l’univers complètement dingue du manga de Noboru Takahashi, le duo de choc composé du réalisateur Takashi Miike (TERRAFORMARS, VISITOR Q) et du scénariste Kankuro Kudo (TOO YOUNG TO DIE!) accomplit un véritable tour de force avec THE MOLE SONG: HONG KONG CAPRICCIO : surpasser son prédécesseur à tous les niveaux! Combat insolite impliquant un siphon souillé, scène de massage louche absolument hilarante, séquences animées délicieusement absurdes et tellement, tellement plus, vous n’avez jamais vu une telle virée ininterrompue de gags en bas de la ceinture, d’intrigues de gangsters ridicules et d’action à l’emporte-pièce! Bien que la direction artistique éclatante, les costumes extravagants et la réalisation impeccable de Takashi Miike retiennent l’attention, l’acteur Toma Ikuta (THE TOP SECRET: MURDER IN MIND) vole la vedette à ses illustres confrères avec l’une des interprétations comiques les plus endiablées des dernières années. Première canadienne

LE MARDI 25 JUILLET 2017

Death Note: Light Up the New World

La plume est plus forte que l’épée, surtout quand on détient un carnet de la mort. La série manga japonaise, thriller d’horreur narquois et philosophique, a envahi le grand écran il y a une dizaine d’années grâce à une foudroyante adaptation de Shusuke Kaneko (responsable de la version de GAMERA des années 1990). Sont venues par après quelques suites et une minisérie qui faisait office d’antépisode à DEATH NOTE: LIGHT UP THE NEW WORLD. Shinsuke Sato, assis à la chaise du réalisateur, manie le matériel de main de maître, avec le même panache que pour ses autres adaptations de manga, comme LIBRARY WARS et I AM A HERO. D’ici l’arrivée du remake américain d’Adam Wingard à la fin de l’été (Willem Dafoe dans la peau de Ryuk?), régalez-vous de ce nouveau film de la série japonaise. Prenez-en bonne note! Première canadienne

Atomic Blonde

Réalisé par David Leitch (JOHN WICK, prochainement DEADPOOL 2), ATOMIC BLONDE a été une sensation à SXSW plus tôt cette année et à présent, le film s’apprête à électriser tout autant les spectateurs de Fantasia. Feu roulant de suspense, de sexualité et de style, ATOMIC BLONDE inclut une scène de combat en particulier (tournée en un seul plan dans un escalier) qui s’est déjà inscrit dans les annales de l’histoire du cinéma comme un des moments cinématographiques les plus excitants de tous les temps. La distribution inclut plusieurs habitués du cinéma de genre : John Goodman (KONG: SKULL ISLAND), Til Schweiger (INGLOURIOUS BASTERDS), Eddie Marsan (Sherlock Holmes), Sofia Boutella (THE MUMMY) et Toby Jones (CAPTAIN AMERICA). Kurt Johnstad (300) signe le scénario, adapté du roman graphique The Coldest City d’Antony Johnston et Sam Hart (ONI PRESS). Soyez là lorsqu’ATOMIC BLONDE explosera à Montréal! Première canadienne

LE SAMEDI 29 JUILLET 2017

Game of Death

Cette création hyper énergique et sanglante des cinéastes montréalais Sébastien Landry et Laurence Baz Morais a vu le jour en tant que série web de BLACKPILLS avant d’être remontée en long métrage. Le résultat a été présenté à SXSW plus tôt cette année et fait depuis la tournée des festivals internationaux. Imaginez les personnages adolescents d’un film de Larry Clark plongés dans un univers d’horreur/exploitation des années 1980, agrémenté d’une panoplie d’amusantes expérimentations esthétiques telles que de l’animation 8-bit ou des variations de format d’image. Le tout, au son d’une formidable musique électronique de Julien Mineau (Malajube). GAME OF DEATH est intense, très gore (les effets spéciaux pratiques de Remy Couture sont complètement fous) et franchement impressionnant. On y retrouve également un sens de l’humour atypique, mais très efficace, qui insuffle à cette explosion de nihilisme une personnalité encore plus étrange. Première canadienne

Jailbreak

Il y a plusieurs années, la Thaïlande nous a offert ONG BAK. Puis ce fut au tour de l’Indonésie de nous surprendre avec THE RAID. Aujourd’hui, c’est au Cambodge que revient l’honneur de redéfinir les limites du cinéma d’action. Jimmy Henderson nous offre un film d’action mano a mano traditionnel. Il nous ramène à la base du cinéma d’action, avec des cascades spectaculaires et des combats à couper le souffle, le tout à un rythme effréné. Pour s’assurer de nous offrir ce qu’il y a de mieux, Henderson a fait appel à plusieurs cascadeurs d’expérience et même à la championne nationale de MMA Tharoth Sam. Bien que le film se déroule dans un environnement restreint, Henderson et Godefroy Ryckewaert (directeur de la photographie) ont su en tirer le maximum. Même si les scènes de combats prennent place dans de longs couloirs, d’étroites cellules ou d’insalubres toilettes, le réalisateur et son équipe trouvent le moyen de se réinventer à chaque instant. Avec ce film, non seulement Jimmy ouvre la porte vers une franchise extrêmement prometteuse, mais il nous fait aussi découvrir l’immense talent cinématographique qui se cache au Cambodge. JAILBREAK met en valeur toute la beauté et le savoir-faire de ce cinéma national qui gagne à être découvert. Première nord-américaine

LE LUNDI 31 JUILLET 2017

Terreur 404

Les festivaliers sont conviés à la projection publique et gratuite de la nouvelle série d’horreur de Sébastien Diaz. TERREUR 404, c’est le code des pages qui n’existent pas, le seuil au-delà duquel le quotidien dans ce qu’il a de plus banal bascule vers l’étrange, l’inquiétant, l’horrible. Terreur 404, c’est une série de huit courtes fictions où nos pires cauchemars s’incarnent à travers les technologies mêmes avec lesquelles nous communiquons aujourd’hui les uns avec autres. Pas la peine d’ajuster votre appareil, il est déjà trop tard.

LE MERCREDI 2 AOÛT 2017

A Taxi Driver

Basé sur des faits réels survenus lors de la révolte de Gwangju, A TAXI DRIVER nous propose un récit en deux temps démontrant avec une troublante acuité comment des dirigeants ayant trop de pouvoir peuvent aveugler une nation entière. Au départ, alors que les protagonistes se trouvent toujours à Séoul à la date fatidique du 18 mai 1980, le ton se veut léger, voire amusant, mais une fois qu’ils ont traversé les barrages militaires, nous avons droit à une vibrante charge émotive orchestrée de main de maître par le réalisateur Jang Hoon (ROUGH CUT). En plus de recréer la Corée des années 1980, il ne manque pas de garder le spectateur sur le qui-vive avec quelques scènes de poursuite et une bonne dose de suspense. Pour sa seconde collaboration avec Hoon après THE SECRET REUNION, l’illustre Song Kang-ho (THE HOST) livre ici l’une de ses meilleures performances en carrière, nous arrachant autant de sourires que de larmes dans son rôle de chauffeur bourru, mais attachant. A TAXI DRIVER est une œuvre puissante et essentielle qui nous rappelle que notre premier devoir de citoyen est celui de mémoire et de vigilance. Première internationale

L’affiche originale signée Donald Caron…

… sert de couverture à la programmation en format papier!

CONCLUSION

Pour consulter la programmation en ligne, rendez-vous sur le site officiel de Fantasia.

Pour obtenir la programmation en format papier de 440 pages, au coût abordable de 5 dollars, rendez-vous à la billetterie de Fantasia (située au 1455, Maisonneuve Ouest dès le 8 juillet) ou aux points de vente suivants : Atomic Café, Cinéma Beaubien, Cinéma du Parc, Le Grimoire, Desjardins 360d Concordia, Desjardins 360d Université de Montréal, Desjardins 360d UQAM et 77 succursales du SuperClub Vidéotron aux quatre coins de la province.

Pour visionner l’ensemble des bandes-annonces de la programmation, rendez-vous sur la page vimeo de Fantasia.

De ma part et de celle de toute l’équipe de TVQC, nous vous souhaitons un excellent vingt-et-unième qui devrait assurément combler vos attentes fantastiques, fantasmatiques, fantomatiques, fantasmagoriques, bref, fantasiastiques!

L’édition 2016 de Fantasia a attiré à la fois plusieurs invités et pas moins de 105 000 cinéphiles!

Articles connexes
Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Véritable cinéphile, Louis-Philippe Coutu-Nadeau est un scénariste-réalisateur-monteur qui a une cinquantaine de contrats à son actif en tant que vidéaste (mariages, captations d'événement, publicités, vidéoclips). Il s'occupe d'ailleurs de toutes les vidéos du concessionnaire Alix Toyota depuis juin 2013. Il a aussi été pigiste pour trois boîtes de production, soit le Studio Sonogram, VLTV Productions et Ikebana Productions. Sa filmographie personnelle présente pas moins d'une vingtaine de titres dont le film Khaos et la websérie Rendez-vous. Il possède un baccalauréat en études cinématographiques à l'UdeM et un baccalauréat par cumul de certificats à l'UQÀM (en scénarisation cinématographique, en création littéraire et en français écrit). Vous pouvez visionner son expérience contractuelle et son expérience personnelle sur son site officiel : www.lpcn.ca

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com