Accueil » Genre » Actualités » Harvey et Irma: ces ouragans qui provoquent des délires médiatiques

Harvey et Irma: ces ouragans qui provoquent des délires médiatiques

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand on regarde ce qui se passe à la télévision, à la radio, dans les journaux, sur internet avec les ouragans Harvey, Irma, Gert et prochainement Jose, tout le monde médiatique est totalement en délire et ils cherchent à vous garder captif avec des reportages qui frôlent la folie paranoïaque.

ouragans

Le célèbre aéroport de Saint-Martin gravement endommagé par l’ouragan

Le fait que le Sud soit accessible à tous avec la démocratisation des voyages, que tout le monde ait son petit paradis dans le sud et que les vacances au soleil soient perçues comme une réussite sociale a contribué a amplifié cette crise météo sociomédiatique. Rajoutez à cela, la surabondance d’information, la récupération politique sur le climat et les médias sociaux, tous les ingrédients sont réunis pour une belle syncope collective.

Pour preuve, depuis quelques jours que ce soi CNN, RDI, MSNBC, LCN et autres, tous ces médias rivalisent entre eux afin de sortir la nouvelle la plus apocalyptique, les images les plus destructrices, le témoignage le plus triste, et le gros titre le plus catastrophiste afin de recevoir le plus de visiteurs et de cotes d’écoute possible afin de vendre de la publicité pour payer leurs employés et remplir les poches des actionnaires. Ils vont même jusqu’à faire des reportages complètements délirants sur les souliers que portait Melania Trump alors qu’elle est allée au Texas avec son mari afin de voir les dégâts causés par l’ouragan Harvey. Nous avons eu droit à des dizaines de reportage obsessionnels sur ses souliers.

Melania Trump shoes

Le problème est qu’il y a toujours eu des ouragans dans les Antilles, et ce, depuis des millénaires et ce bien avant l’arrivé de l’être humain il y a environ 10 000 ans dans cette région. La seule chose qui a changé est que l’humain a un langage perfectionné avec une conscience développée et nous avons construit avec le temps des systèmes de communications et aujourd’hui de télécommunications qui documentent tous ces événements qui nous traumatisent collectivement. Par exemple, la NOAA répertorie les ouragans dans l’histoire http://www.nhc.noaa.gov/outreach/history/

Plus récemment, les Antilles, un vaste archipel situé dans la mer des Caraïbes, se sont métamorphosées depuis quelques décennies en destinations touristiques prisées, alors que des bourgeois occidentaux, des voyageurs à la recherche de plages paradisiaques afin de passer quelques jours pour relaxer. Et nous ne parlons pas encore des millionnaires qui se sont installés sur ces îles tropicales, tranquillement transformé en paradis fiscaux comme pour les Îles Caïmans, les Bahamas, ou les Îles Turks-et-Caïcos. Sans oublier qu’il ya plusieurs chaines hôtelières de luxe, ou bon marché qui vous offre des «tout-compris», qui se sont établis près de la plage pour faire de belles publicités dans le style «à cinq minutes de marche des plages de sable blanc et aux eaux turquoise».

Aujourd’hui, au 21e siècle, c’est la destruction matérielle qui a augmentée et le nombre de mort qui a diminué, pas la nature, la nature est restée tel qu’elle est. Il n’y a pas plus d’ouragans, il y a seulement plus de monde qui habitent près de la plage et plus de pertes matérielles et celle-ci se chiffrent en dizaines milliards. Avant l’arrivée de l’industrie touristique et des gens fortunés à la recherche de son petit coin de paradis tropical, ces îles n’étaient que des forêts, des villageois et des autochtones et personne n’en parlait quand ça brassait pour la simple et bonne raison que personne ne voyait sa maison de plage détruite, son yacht de 3.2 millions $ avalé par une vague, et sa Ferrari emportée par les vents.

Pour vous donner exemple, auparavant, l’économie de l’île Saint-Martin était basée successivement sur le tabac, l’indigotier, la canne à sucre, le coton, le sel, l’élevage. Depuis la fin des années 1960, le tourisme, avec le shopping détaxé, est devenu la première ressource économique de l’île. Il ne faut pas non plus oublier que pendant toute l’histoire humaine et de la Terre il ya eu de violentes tempêtes et des ouragans tueurs comme La tempête de l’Artémision qui a tué de dizaines de milliers d’hommes au début de notre ère, le Cyclone de Bhola en 1970 qui a tué 362 000 personnes, le Super Typhoon Nina qui a tué 200 000 personnes, le Great Backerganj Cyclone de 1876 avec plus de 200 000 morts ou le Grand Ouragan de 1780 avec plus de 22 000 morts dans les Antilles.

Les ouragans, ce n’est pas nouveaux
Alors que nous n’avons pas de témoignages de première main sur les anciennes tempêtes de l’Atlantique, il ressort des textes anciens que nos ancêtres du monde entier n’étaient pas étrangers au climat violent. Les mythes sont pleins de tempêtes, chaque auteur désireux de dépasser l’autre avec des descriptions de plus grosses tempête. Par exemple, les navires grecs qui reviennent de Troie ont été complètement détruits par une tempête soudaine qui a fait couler presque toute la flotte. Et puis il y a les inondations terribles écrites dans divers textes. « Beaucoup de cultures anciennes, les Babyloniens, les Mésopotamiens, les Sumériens, ont des histoires qui impliquent de grosses inondations envoyées par une divinité, indiquant aux historiens qu’il y a peut-être eu plusieurs grandes inondations dans l’histoire humaine.

Grecs surpris par une tempête

Cette miniature illustre un épisode de la guerre de Troie : sur le chemin du retour, les Grecs sont surpris par une violente tempête. La scène représente tout à la fois la progression du mauvais temps, le gonflement de la mer, les réactions des hommes, qui invoquent les divinités et allègent le vaisseau en jetant le chargement par-dessus bord, et enfin le naufrage.

Les anciens Grecs ont essayé d’expliquer la météo en assignant chaque élément à un dieu spécifique. Tant que ce dieu particulier était heureux, le temps resterait juste. Si les cieux s’ouvraient d’éclaircissement, de tonnerre, de pluie ou de vent, cela était dû à une divinité en colère. Tout cela est une preuve que les civilisations anciennes ont vécu des expériences avec des conditions météorologiques extrêmes comprenant des orages, tremblement de terre inondations et ouragans.

En gros, quand les médias vous gargarisent de clichés choques et de reportages «live» dites-vous que leur but premier ce sont les cliques et les cotes d’écoute. Et les artistes qui pleurent à la télévision, et bien ce sont des acteurs, ils peuvent pleurer sur demande et faire dans l’émotion en claquant des doigts, c’est leur travail, ils sont payés pour ça!! Que ce soit Meryl Streep larmoyante sur après l’élection de Trump ou Jennifer Lawrence qui parle de Mère nature qui nous punit pour avoir mis Trump au pouvoir.. Ce sont des ACTRICES qui peuvent pleurer sur demande!!

PewDiePie a fait une très bonne vidéo sur le sujet avec les artistes en délire qui accusent vous savez bien Donald Trump!!

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com