Accueil » Nouvelles » À la Une » 110% change de nom

110% change de nom

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

jeanpage.jpgL’émission de débat sportifs 110% va changer de nom pour L’attaque à 5 avec une formule remanié et des nouveaux collaborateurs dès cet automne. Jean Pagé reste à l’animation et Jean Perron a vu son contrat se renouvellé en tant que commentateur et débateur. Le reste de l’équipe est à déterminer mais on peut prévoir le retour de réguliers de 110% du genre Yvon Pednault ou Marc De Foy. L’émission durera une heure et débutera à 22h30 du lundi au vendredi.

La chaîne TQS va annoncer en détail sa nouvelle programmation le 19 août. Un nouveau nom pour la station serait dans les plans…

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

2 Comments

  1. Jean Bédard dit :

    ÉÉmission “L’Antichambre”

    A/S M. Alain Crête

    Nous entendons dire souvent que le hockey est un sport d’équipe dans lequel les joueurs doivent se sacrifier en tant qu’individus pour aider l’équipe à gagner. Mais ce qu’on oublie, c’est que pour faire preuve d’altruisme, les joueurs doivent avoir des grandes qualités individuelles.

    C’est sûr qu’à la base, les joueurs doivent savoir patiner, bien dribbler avec la rondelle, faire des lancers puissants et précis, faire et absorber de bonnes mises en échec et se débrouiller le long de la bande.

    Mais il y a d’autres qualités qui sont à la fois individuelles et altruistesl qui sont essentielles. Ça prdend un gros saroir-faire individuel pour faire des bonnes passes, pour les capter, pour se démarquer, pour savoir où se placer, pour fabriquer de beaux jeux, pour savoir loquer des lancers, pour faire des bonnes entrées de zone sans provoquer de hors-jeux, pour avoir une bonne vision périphérique. pour être capable d’enlever la rondelle à l’adversaire et de gagner des mises au jeu. Donc, ça ne demande pas uniquement de la générosité et des sacrifices pour faire gagner l’équipe. Ça prend aussi un très grand savoir-faire. C’est une chose importante que Alex Kovalev n’a pas comprise encore. C’est un joueur que nous pouvons qualifier malheureusement de « mangeux de puck ». Ses coéquipiers et les dirigeants du Canadien le lui ont souvent reproché, mais il n’écoutait jamais. Pour cette raison, le Canadien a bien fait de l’échanger à une autre équipe. Ce n’est pas parce qu’il était égoïste, mais parce qu’il lui manquait les dernières capacités individuelles que j’ai énumérées plus haut. Si nous le comparons à Wayne Gretzky par exemple, nous pourrions voir une saprée différence. Celui-ci dans la première partie de sa carrière battait tous les records pour le nombre de buts comptés et dans la seconde, il comptait moins de buts, mais il battait tous les records pour le nombre d’assistances.

    Je voudrais te parler aussi d’un jeu tout à fait inusité que Mario Lemieux a déjà réussi aux Olympiques de Salt Lake City dans un match pour la médaille d’or. À un moment donné, celui-ci n’avait pas la rondelle, mais il s’était très bien démarqué devant le but adverse. En voyant cela, son coéquipier lui fait une bonne passe sur sa palette, mais « Lemioux » a surpris tout le monde en levant sa palette dans les airs à la dernière seconde pour la laisser à Paul Karya qui était à côté de lui. Celui-ci n’a pas raté sa chance et il a compté dans un filet presque désert. C’est le Magnifique qui a tout fait le jeu mais il n’a eu aucun point à sa fiche. Michel Bergeron en rêve encore la nuit. Jamais, au grand jamais, Kovalev n’aurait eu l’idée de faire un jeu semblable. Il n’a pas assez d’imagination pour ça.

    Quand un joueur mange trop la rondelle ou si il rate trop de chances en or servies sur un plateau d’argent, les entraîneurs et ses coéquipiers ne devraient pas se gêner pour le lui reprocher. Il ne devrait pas y avoir de place pour la complaisance et la condescendance dans le sport de haut niveaumission 110%
    A/S M. Jean Pagé

    Cher monsieur.

  2. Jean Bédard dit :

    Émission “L’attaque à 5”

    À M. Jean Pagé

    A/S M. Alain Crête

    Cher monsieur,

    Dans mon précédent message d’avant-hier, j’ai terminé mon message sur un ton négatif pour ainsi dire. Je disais que les joueurs et les entraîneurs ne devaient pas se gêner pour réprimander les coéquipiers qui refusent d’utiliser leurs habiletés altruistes. J’aurais dû plutôt dire que les joueurs et les dirigeants peuvent se lancer des fleurs entre eux pour récompenser ceux qui se servent comme il faut de leurs habilités altruistes. De cette façon, ils découvriraient ce qu’est la vraie fierté sans tomber dans le narcissisme. Donc, les activités d’équipes (pas seulement les sports) sont de bons moyens de valorisation individuelle.

    Il y a un manque à quelque part pour une personne qui espère par elle toute seule de vaincre le monde entier. Ceci est un vieux fantasme vieux comme la lune qu’il faut laisser tomber. Dans ce temps-là, cette personne néglige son savoir-faire altruiste. Pour ce qui est d’Alex Kovalev, il n’a pas trop bien produit pour sa nouvelle équipe à date. Il me donne raison.

    Amicalement,

    M. Jean Bédard
    Victoriaville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com