Je porte le voile: La femme qui ne contrôlait pas son destin.




Accueil » Nouvelles » À la Une » Je porte le voile: La femme qui ne contrôlait pas son destin.

Je porte le voile: La femme qui ne contrôlait pas son destin.

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le documentaire portant sur le port du voile islamique diffusé sur RDI ce soir oscillait entre l’espoir et le désespoir complet.

Globalement, le film porte sur une femme-mouton, une suiveuse qui, croyant évoluer au rythme de sa propre liberté, se retrouve à se soumettre aux différentes personnes qui l’entourent. On a le goût d’applaudir à la fin quand elle décide d’enlever son voile, mais on comprend bien qu’il s’agit essentiellement d’un choix esthétique, et qu’elle continuera de se soumettre aux dogmes religieux qui lui sont imposés par un gars qui a écrit un livre il y a 1400 ans. Triste histoire d’une soumise qui cherche à qui se soumettre.

Tout commence quand elle rencontre un homme musulman il y a plusieurs années. Première soumission, à son mari. Comme par hasard, c’est précisément au moment où elle tombe amoureuse de cet homme qu’elle sent l’appel de dieu vers l’Islam. Le mari, on le voit au début du film. Sa femme lui pose la question: ‘Que ferais-tu si ta fille décide de ne pas porter le voile ?’. À cela il répond qu’il ne la battra pas. Mais quelle grandeur d’âme. Quel grand homme. Il fait l’honneur à sa fille de ne pas la battre. Ça c’est le musulman du 21e siècle, un homme moderne et ouvert. Ensuite il dit à sa fille : ‘Le choix de porter le voile tu peux le faire un peu plus tard, ça ne dérange pas si ça prend un peu plus de temps. L’important c’est que tu fasses comme ta mère. Fais comme ta mère et tout ira bien. Fais ta prière, et le voile tu le mettras quand tu seras prête.’. Très intéressant. Parce que les musulmans convertisseurs qui cherchent des québécoises à convertir depuis quelques années et qui s’affichent à la télévision ne cessent de discourir dans les documentaires prêchi-prêcha sur l’ouverture, sur le fait qu’il est important d’accepter les choix de tous, de laisser les gens libres de suivre leur foi. Visiblement, ils ne laissent pas cette liberté à leurs propres enfants. Les douleurs que ces québécoises converties à l’Islam imposent à leurs parents catholiques en se convertissant, elles ne voudraient jamais que leurs enfants leur impose à elles ou à leur mari. Dans les 30 premières minutes du documentaires, on entend au moins 5 fois la mère dire à sa fille : En tout cas tu es musulmane ça c’est sûr, peu importe si tu ne portes pas le voile. Ah oui ? J’aurais aimé entendre la fille sur le sujet.

Ensuite, on rencontre les parents de la réalisatrice, qui sont probablement les seules personnes sensées dans l’ensemble du documentaire. Cette scène est très intéressante car on y apprend que les parents sont en total désaccord avec le choix de vie de leur fille. Leur souhait est que les petits enfants ne restent pas dans la religion musulmane. Du propre aveux de la réalisatrice, sous forme de narration, cette rencontre avec ses parents la fait réfléchir sur son choix de porter le voile. Elle remet tout en question quant au port du voile. Deuxième soumission, à ses parents. C’est après quelques rencontres avec des femmes musulmanes qu’elle décide d’enlever le voile. Elle nous explique alors qu’elle portait le voile par conformisme et parce qu’elle était entourée de femmes portant le voile. Troisième soumission, au milieu social.

Finalement l’histoire du voile, c’est une histoire de soumission. De soumission à dieu, de soumission au milieu social, de soumission au conjoint. Le film ne laisse pas de doute là-dessus. On peut souscrire à la néo-vision du voile qu’on nous sort depuis quelques années, qu’il s’agit d’un cheminement personnel, d’un choix, d’une décision que la musulmane prend lorsqu’elle est prête et qu’elle le veut, or je vous le garantis, il n’y a pas de choix libre dans un tel contexte de pression social. Il n’y a pas de choix libre quand votre père vous dit que vous pouvez prendre votre temps mais qu’un jour ou l’autre vous devrez le porter. Il n’y a pas de choix libre quand c’est la seule façon d’accéder à certaines mosquées. Il n’y a pas de choix libre quand toutes s’entendent pour dire que le commandement est une prescription venant directement de Dieu et qu’on pourrait avoir des problèmes lorsqu’on se retrouvera devant Dieu si l’on n’a pas porté le voile. En laissant un espace publique démesuré à ces québécoises converties à l’Islam depuis quelques années à la télévision québécoise, on empêche non seulement la diffusion de documentaires sur les gens les plus intéressants et les plus intelligents de notre société, mais on tire la société québécoise vers le bas, vers le passé, vers ce qu’elle était il y a 100 ans. Plutôt que de la projeter vers l’avant, on encourage les comportements et les idées religieuses passéistes qui substituent à la libre pensée la soumission aveugle et stupide.

En dehors du domaine religieux, j’aimerais commenter la qualité du documentaire en tant que tel. Il s’agit d’un documentaire de très basse qualité. Quand vous êtes réalisatrice, sujet principal, narratrice, et interviewée, il faut commencer à se poser la question si ce dont on a besoin ce n’est pas plus d’une psycho-thérapie que d’un documentaire.

le TViste, article original

Articles connexes

14 Comments

  1. Vous êtes pas contre le voile, vous êtes contre l’Islam. Un point c’est tout.
    J’ai, moi aussi, écrit ce que j’en passais, je doute que vous aimiez.
    http://bit.ly/8fEg3p

  2. jeff dit :

    Je suis contre l’asservissement religieux sous toute forme.

  3. zavara dit :

    Votre analyse est stupide !  même si vous avez quelques pointes d’humour 🙂
    J’ai commencé l’article dans l’espoir de lire la réflexion d’un “libre penseur” mais vous semblez obnubiler,  comme ceux que vous critiqué,  par l’ignorance et la peur de l’autre.
    Dommage….

  4. zavara dit :

    Votre analyse est stupide !  même si vous avez quelques pointes d’humour 🙂
    J’ai commencé l’article dans l’espoir de lire la réflexion d’un “libre penseur” mais vous semblez obnubiler,  comme ceux que vous critiquez,  par l’ignorance et la peur de l’autre.
    Dommage….

    • perpecaltus dit :

      “”””comme ceux que vous critiqué”””,,,,toi aussi tu te crois avoir la raison pur critiquer les,,,par contre,,tu est ignorante,,de ce que tu crtiques …!!

  5. zavara dit :

    Dans l’ensemble votre analyse est stupide…  même si vous avez quelques pointes d’humour 🙂
    J’ai commencé l’article dans l’espoir de lire la réflexion d’un “libre penseur” mais vous semblez obnubiler,  comme ceux que vous critiquez,  par l’ignorance et la peur de l’autre.
    Dommage….

  6. le TViste dit :

    @Jean-Luc Autret
     
    Malheureusement vous vous limité à une analyse de ce qu’il y a de montré dans le film. Vous dites que les hommes occupent très peu de place et vous en concluez qu’il s’agit d’un choix libre des femmes. Justement le seul homme musulman que l’on montre dans le film, il tient des propos assez étranges, comme je le rapporte dans mon billet. On ne dit pas à sa propre fille : ahhh tu n’est pas obligée de faire ça tout de suite je ne te battrai pas si tu prends un peu plus de temps.
     
    Si c’est tout ce qu’on a trouvé comme ‘cut’ pour inclure dans le documentaire, imaginez ce qui se dit derrière les caméras.

  7. Jinan dit :

    Moi je trouve que votre article est d’une extreme ignorance et d’un extreme racisme. Cet homme qui est le mari de Natasha a son propre point de vue, oui bien sur il y a des hommes comme ça sur cette terre, mais il y en a aussi des biens differents aussi!!!! Natasha ne semble pas tres bien comprendre le voile du debut, et si pour elle c’est une liberation de l’enlever eh ben qu’est ce que vous voulez que je vous dise!!… Tout depend sur votre comprehension de la religion et a quel point vous etes prets a y etre digne. Moi je suis une femme voilée, d’origine musulmane, mais ma famille n’est pas pratiquante. J’ai decidée de porter le voile, non pas sous n’importe quel forme de soumission que vous avez cité au-dessus, mais parce que je prefere etre une femme modeste, me faire juger par mes valeurs et pas beauté, et parce que, sérieusement, j’en avait ras-le-bol de suivre tous ce que la mode me dit de faire… Si demain la nouvelle mode serait de mettres tes vetements a l’envers, je vous garantie que ca prendrai meme pas un mois et toute la population le fera. N’est ce pas la définition d’une population mouton? 
    Eh bien monsieur avant que vous dites que s’habiller d’une facon modeste est devenu une soumission, analyser la media, la musique, le fashion et leur repercussions sur nos jeune hommes et femmes et par le suite venez avoir une opinion.

    Si mon choix est de ne pas montrer ma beauté a vous ou a qui que se soit d’autre, eh bien ce n’est pas seulement un choix, mais c’est parce que vous n’etes juste pas une personne digne de voir ma beauté physique!

  8. le TViste dit :

    @Jinan

    Votre commentaire est un vrai cours 101 sur comment ne pas argumenter.

    ‘Moi je trouve que votre article est d’une extreme ignorance et d’un extreme racisme.’

    Bon d’abord je garderais le terme ‘extreme racisme’ pour les vrais cas de racisme, pas pour les gens qui donnent une opinion relativement mainstream sur le port du voile. De toute façon je ne vois pas pourquoi vous amenez la question de la race là-dedans je parle de religion et de voile, et le personnage principal du film n’est justement pas une arabe, c’est une québécoise convertie à l’islam.

    ‘Cet homme qui est le mari de Natasha a son propre point de vue, oui bien sur il y a des hommes comme ça sur cette terre, mais il y en a aussi des biens differents aussi!!!!’

    Oui, et ce que je dis c’est que le point de vue de cet homme est qu’il faut soumettre sa propre famille à sa religion. Qu’est-ce que les ‘autres hommes de la terre’ ont à voir avec ça ?

    ‘Natasha ne semble pas tres bien comprendre le voile du debut, et si pour elle c’est une liberation de l’enlever eh ben qu’est ce que vous voulez que je vous dise!!’

    On se rejoint tout a fait la dessus, cette femme ne comprend rien a ce qu’elle fait, autant en termes cinematographique que religieux.

    ‘Tout depend sur votre comprehension de la religion et a quel point vous etes prets a y etre digne.’

    Tiens donc, intéressant! Vous dites donc qu’une personne qui ne porte pas le voile pourrait etre une personne qui n’est pas digne. Vous contestez donc mon soi-disant racisme parce que je dénonce le fait qu’il y a dans votre communauté religieuse une pression sociale pour le port du voile, et du meme souffle vous exercez cette pression sociale a meme votre message de contestation afind’indiquer aux femmes musulmanes qui ne portent pas le voile qu’elles sont indignes.

    ‘J’ai decidée de porter le voile, non pas sous n’importe quel forme de soumission que vous avez cité au-dessus, mais parce que je prefere etre une femme modeste, me faire juger par mes valeurs et pas beauté, et parce que, sérieusement, j’en avait ras-le-bol de suivre tous ce que la mode me dit de faire’

    Votre histoire personnelle est tres intéressante mais malheureusement vous n’étiez pas le sujet principal de ce film. Comptez-vous chanceuse de vivre dans une telle famille, ce n’est pas toutes les femmes de votre communauté qui ont acces a cette liberté, comme le démontre le documentaire.

    ‘Si demain la nouvelle mode serait de mettres tes vetements a l’envers, je vous garantie que ca prendrai meme pas un mois et toute la population le fera.’

    Ne mélangez pas votre propre soumission aux tendances sociales de votre communauté avec le reste de la societé. Non les gens ne font pas n’importe quoi pour suivre la mode, on vous a mal renseigné. Vous etes extremement méprisante pour les québécois en disant qu’ils sont tous des moutons prets a suivre la mode, je me permettrais meme d’utiliser le terme extremement raciste!

    ‘Eh bien monsieur avant que vous dites que s’habiller d’une facon modeste est devenu une soumission, analyser la media, la musique, le fashion et leur repercussions sur nos jeune hommes et femmes et par le suite venez avoir une opinion.’

    Typique des tenants de la théocratie, on n’a pas le droit d’avoir une opinion tant que nos dires n’ont pas été approuvés par leur livre saint. Je ne m’excuse pas d’avoir une opinion sur le voile, sur la religion, et sur l’islam. Il s’adonne que la liberté d’expression est un droit fondamental dans le pays que vous avez (ou pas) integré.

    ‘Si mon choix est de ne pas montrer ma beauté a vous ou a qui que se soit d’autre, eh bien ce n’est pas seulement un choix, mais c’est parce que vous n’etes juste pas une personne digne de voir ma beauté physique!’

    Je vais surement m’en remettre.

    @zavara

    N’hesitez pas a me citer le passage ou vous sentez que j’ai peur de l’autre, je le defendrai sans probleme. On a aucune idee de ce dont vous parlez quand vous lancez des trucs comme ca!

  9. carla L dit :

    Le voile,
    Moi pu capable.

  10. perpecaltus dit :

    c’est nul ce que tu dis ,,,ignirante de ce que tu critiques…

  11. hh dit :

    malheureusement dans certaines famille même si ils ne forcent pas leur enfants proprement dit à porter le voile ils leurs bourrent tellement la tête avec ça que les filles viennent à céder ou partent des leurs majorité! j’en est connus des musulmans qui pratiquaient modérément leur religion en faisant quant même les prières quatidienne des qu’elles le pouvaient ou le ramadan sans pour autant avoir une doctrine vestimentaire strict ou porter le voile mais bon les parents de ces filles leur mettaient la pression quant même une fois le père de l’une entre elle a voulut la marier à un tunisien au bled comme ils disent ele n’a pas voulut elle voulais faire des etudes et bien pour etre tranquille elle a dut partir en belgique! bon maintenant elle est independante et est revenue en france elle vit ses parents de temps en temps mais elle a completement delaissé l’islam et ne crois plus en rien elle est independante et libre!apres pour les autres filles que j’ai connus c’est pas toujours le cas et certaines portent le voile surment à cause de la pression car plus jeunes elles n’en voulaient absolument pas!c’est desesperent de voir ça

  12. hh dit :

    si dieu aurait voulut cacher la femme il aurait fait toute les femmes chauves et laides! avec ce genre de croyance on peu aller loin! je pense qu’une femme libre c’est une femme qui se montre comme elle est pourquoi devrait telle se cacher car elle est belle?? pour ne pas attiser l’appetit des hommes? c’est complètement ricule elle ne serait pas en mesure de choisir ses compagnons qu’elle estime digne d’elle elle même et de se defendre seule ? donc elle doit se caché sous une longue robe et sous un voile juste pour les hommes elle n’as pas le droit d’exposer son apparence ni se qu’elle est elle doit vivre muré!!

  13. hh dit :

    c’est sur dire à sa gamine de 12 ans porte pas le voile je te batrai pas c’est super fun!

Laisser un commentaire