Aimer son enfant malgré tout à Canal Vie

Aimer son enfant malgré tout à Canal Vie

6 décembre 2010 3 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 23:20

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les déboires judiciaires de Mark Lafleur ont fait découvrir une réalité méconnue : le désarroi vécu par des parents dont l’enfant souffre de troubles neurologiques ou de maladies mentales.


Dans le documentaire Aimer son enfant malgré tout, présenté le mardi 7 décembre à 20 h, le réalisateur Jean-Claude Lord rencontre des parents d’enfants atteints de maladies « invisibles », dont l’amour inconditionnel est une véritable source d’inspiration. Leurs témoignages trouvent écho chez Guy Lafleur, qui se confie à Réjean Tremblay à propos de son fils, atteint du syndrome Gilles de la Tourette.

Les tics, les obsessions, les terreurs irraisonnées, la rage, l’opposition… voilà les tempêtes quotidiennes que bravent les parents d’enfants aux prises avec d’importants troubles psychologiques ou neurologiques.

À partir du moment où ils obtiennent un diagnostic, ces parents affrontent des défis que la majorité des gens n’auront jamais à rencontrer. Constatant le manque de ressources, ils s’outillent tant bien que mal pour aider leur progéniture, afin qu’elle puisse un jour bien s’intégrer à la société. Une situation difficile, décourageante et frustrante, car les systèmes scolaire et de santé ne sont pas faits pour les personnes atteintes de maladies « invisibles ».

Laissés à eux-mêmes, épuisés par une tâche qui laisse peu de répit et qui semble insurmontable, certains couples éclatent, alors que d’autres tombent dans la dépression. Dans Aimer son enfant malgré tout, ils racontent leur ras-le-bol, leur désespoir, leur manque d’énergie, leur rage : ils sont pris dans un engrenage, tout comme leur enfant!

Le plus difficile pour ces parents? La découverte de la souffrance intérieure de leur enfant. Le père de Jean-Louis témoigne : « Je me rappelle qu’il a souffert. Je me rappelle que mon enfant était malheureux (…). On avait beau compenser du mieux que l’on pouvait. On avait beau mettre des pilules là-dedans, ça ne guérissait pas l’âme, ça ne guérissait pas les blessures du cœur ». Cependant, malgré l’adversité, la solitude et les moments de détresse, Nathalie, mère de trois enfants atteints du syndrome Gilles de la Tourette, affirme : « C’est ça ma vie, c’est eux autres, c’est comme ça, et je ne les changerais pour rien au monde! »

Avec Aimer son enfant malgré tout, Jean-Claude Lord propose un documentaire d’auteur touchant, chargé d’émotions. Le réalisateur transmet aux téléspectateurs le cadeau inestimable qu’il a reçu de ces parents et enfants courageux : une véritable leçon d’amour.

[nice_sticky]Produit par ORBI-XXI, Aimer son enfant malgré tout est diffusé le mardi 7 décembre à 20 h. En rappel le 9 décembre à 15 h et le 12 décembre à 19 h. [/nice_sticky]

Aimer son enfant malgréBande-annonce