Spartacus: Vengeance – le créateur parle des difficultés rencontrées par la série

Spartacus: Vengeance – le créateur parle des difficultés rencontrées par la série

16 juin 2011 0 Par Jean Francois Cloutier

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 22:43

Recréer l’Empire romain pour le petit écran n’est pas chose facile, parlez-en à Stephen S. DeKnight, le créateur de la série Spartacus.

Spartacus: Vengeance - le créateur parle des difficultés rencontrées par la série

Nous devons recréer la Rome antique avec un budget limité et savoir équilibrer l’exactitude historique et les besoins pour la dramatique. Et, dans le cas de Spartacus, il ya le processus délicat pour filmer les scènes peu habiller afin de pouvoir bien rendre l’ambiance des fêtes bacchanales.

“C’est la pire chose au monde” dit DeKnight des fréquentes, et selon lui «inconfortables», scènes de nu de la série . “Imaginez, vous avez une réception dans votre salon, avec tous vos amis présents et tout le monde doit se déshabiller – vous ne savez pas où regarder.”

DeKnight a fait ces commentaires au Los Angeles Landmark Theater, lundi, lors d’une projection de l’avant-dernier épisode de Spartacus: Gods of the Arena. La projection, suivie d’une session Q & A, animée par l’éditeur de TheWrap, Daniel Frankel, faisait partie de la série TheWrap Emmy Screening Series.

En vérité, la nudité omniprésente est loin d’être le plus grand obstacle pour la série. L’émission fût frappée d’une crise majeure, alors que son acteur vedette, Andy Whitfield, a été diagnostiqué avec un lymphome non hodgkinien, en mars dernier, forçant le report de la série.

DeKnight et son partenaire de production, Rob Tapert, qui a aussi produit les classiques Xena: Warrior Princess et Evil Dead, ont dû se presser pour ré-imaginer une histoire préquelle de six épisodes de Spartacus qui nous présente la période précédant l’introduction de Spartacus, le personnage de Whitfield.

Spartacus: Blood and Sand a fait une transition temporaire de six épisodes vers Spartacus: Gods of the Arena. Le plan était de tourner la deuxième saison de Blood and Sand quand Whitfield serait de retour en bonne santé.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=7IL8-5Nk9ZA

Mais Whitfield a connu une rechute en septembre, le forçant à abandonner complètement la série, forçant les producteurs à le remplacer par Liam McIntyre. La saison de 10 épisodes de Spartacus: Vengeance est présentement en production en Nouvelle-Zélande.

DeKnight comprend que le public peut accueillir ce changement brusque, bien que nécessaire, avec beaucoup de scepticisme. “Je m’attends à beaucoup de résistance” a concédé DeKnight. “Il est absolument impossible de remplacer votre acteur principal et ne pas s’attendre à une certaine réticence [de la part du public].”

Il n’était pas facile pour DeKnight et l’équipe d’accepter un nouveau “Spartacus” non plus. Nous avons eu beaucoup, beaucoup de nuits sombres [en décidant ce qu’il faut faire de la série]” DeKnight se rappelle. “Nous sommes venus très près de fermer la production en permanence.”

Ultimement, DeKnight a été encouragé par Whitfield, qui lui donna sa bénédiction pour son remplacement.

“[Whitfield] est entré en contact avec nous et a dit:J’aime cette histoire, j’aime le personnage, et je veux qu’elle soit jouée au complet, et vous avez tout mon soutien pour ce faire” a déclaré DeKnight.

DeKnight a en outre révélé que lorsque les circonstances le permettront, il a des plans de collaboration avec Whitfield. “J’ai la ferme conviction que moi et Andy allons retravailler ensemble.” “En fait, nous avons plaisanté pour travailler ensemble sur un projet.”

Avec un nouveau Spartacus bien en place, DeKnight peut maintenant passer à un autre défi – à savoir, trouver de nouvelles voies pour la violence, pour une série qui est fortement centrée sur les combats de gladiateurs vicieux et autres intrigues sanglantes. “Il ya finalement bien des façons de tuer une personne” songe DeKnight. “Je pense que nous sommes à mi-chemin dans la liste.”

Spartacus: Vengeance sera diffusée à la fin 2011 sur Starz aux États-Unis et The Movie Network au Canada.
Spartacus: Vengeance - le créateur parle des difficultés rencontrées par la série

Source: The Wrap