Emmy Awards: y a-t’il des émissions trop osées et mordantes? Eastbound & Down, Wilfred, Nurse jackie, Louie

Emmy Awards: y a-t’il des émissions trop osées et mordantes? Eastbound & Down, Wilfred, Nurse jackie, Louie

21 juin 2012 0 Par Annabelle Thibault

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 22:03

Les téléspectateurs se sont habitués à du mordant dans leurs comédies, mais les prix Emmy ne semblent pas les avoir suivis.

Malgré qu’il y ait eu des exceptions ces dernières années avec des nominations et prix qui ont été attribués à des comédies matures telles que Curb Your Enthusiasm ou Nurse Jackie, la part du lion de l’attention des Emmy continue à être consacrée aux comédies populaires des chaînes généralistes, même si certaines d’entre elles ont repoussé leurs limites ces dernières saisons.

Emmy Awards: y a-t'il des émissions trop osées et mordantes? Eastbound & Down, Wilfred, Nurse jackie, Louie

Les producteurs des comédies les plus mordantes disent qu’ils aimeraient recevoir la reconnaissance des Emmy, mais qu’ils ne s’attendent à rien. «Je crois que ce serait un grand honneur de recevoir une telle reconnaissance», avoue Danny McBride, le co-créateur, producteur délégué et vedette de la série résolument décalée Eastbound & Down à HBO. Il a ajouté: «Eastbound & Down et très crue, et son humour est noir. Je ne crois pas qu’on puisse voir des émissions comme ça recevoir une récompense.»

Dans cette série, McBride joue le rôle d’un ex-joueur de baseball avec peu de tact et de classe froissant tous ceux qu’il rencontre. Eastbound & Down a été soumis pour une considération de nomination aux prix Emmy.

Là où McBride a peut-être raison est sur le sujet de l’attention donnée habituellement par les prix Emmy. Les sitcoms sur les chaînes généralistes traditionnelles telles que Modern Family (ABC), 30 Rock (NBC) et Everybody Loves Raymond (CBS) ont remporté le prix de la meilleure comédie à chaque année depuis 2001, après que Sex and the City à HBO, une chaîne câblée, ait remporté les plus grands honneurs et eut été l’exception à la règle. Les sitcoms des chaînes généralistes dominent aussi dans la catégorie des meilleurs acteurs, où Jim Parsons de The Big Bang Theory (CBS) rafle les prix depuis deux ans, et où avant lui, Alec Baldwin de 30 Rock avait remporté le gros lot deux ans d’affilée. La catégorie de la meilleure actrice pour une comédie a été un peu plus généreuse envers les séries câblées en récompensant en 2009 et 2010 respectivement Edie Falco de Nurse Jackie et Toni Collette de The United States of Tara, toutes les deux sur Showtime, et toutes les deux des comédies faisant partie des plus permissives à la télévision.

Malgré que les comédies sur le câble telles que Curb Your Enthusiasm, Entourage sur HBO, et Louie de Louis CK sur FX aient été nommées dans plusieurs catégories dans les dernières années, les prix Emmy ont été peu généreux envers les sitcoms câblées, sans compter les prix multiples de Jeremy Piven comme acteur de soutien pour Entourage.

Même si on ne sait pas si les comédies sur le câble sont désavantagées aux prix Emmy ou non parce que leurs jurons et sujets matures ne plaisent peut-être pas aux téléspectateurs, on peut se poser des questions sur les sitcoms des chaînes généralistes telles que  The Big Bang Theory et Two and a Half Men (CBS), qui abordent souvent des sujets similaires. Une nouveauté qui a été soumise pour considération aux Emmy a le mot «bitch» dans son titre. Malgré que le mot ne soit pas écrit dans le titre, «Don’t Trust the B—–» at Apartment 23, le titre autant que l’émission peuvent ne pas plaire aux électeurs des Emmy, admet la créatrice de l’émission, Nahnatchka Khan: «Ce serait problématique pour certaines personnes […] Peut-être qu’ils ne s’y intéresseront pas parce qu’ils sont choqués par le mot «bitch».»

Si on oublie le mot potentiellement choquant dans son titre et le contenu parfois sexuellement explicite de l’émission, Don’t Trust the B—- est une sitcom de chaîne généraliste sur tous les points.

Aujourd’hui, la comédie à la télévision prend plusieurs formes et styles. Il y a bien des sitcoms traditionnelles avec des saisons de 22 épisodes filmées avec une seule caméra (ex: Modern Family tournée sous forme de documentaire, The Office, ou Don’t Trust the B—-), ou avec trois caméras (The Big Bang Theory, 2 Broke Girls, et plusieurs autres), mais ce n’est qu’une sorte parmi tant d’autres. Les comédies sur les chaînes câblées plus permissives et les chaînes payantes qui acceptent tout repoussent les limites de leur sujet, pas seulement celles de leur genre, mais celle de leur production. La seule chose que les comédies câblées aient en commun avec les sitcoms traditionnelles est leur format de 30 minutes.

«Nous sommes dans la même catégorie que plusieurs émissions qui ont tendance à recommencer à nouveau à chaque semaine», fait remarquer le co-créateur de Eastbound & Down, Jody Hill, en ajoutant: «Nous faisons une comédie qui est structurée comme un gros film, et il y a un personnage que nous devons suivre à chaque semaine», en faisant référence à l’ex-joueur de baseball joué par McBride dans l’émission.

Emmy Awards: y a-t'il des émissions trop osées et mordantes? Eastbound & Down, Wilfred, Nurse jackie, Louie

Le showrunner d’une comédie sur une chaîne câblée de base racontant l’histoire d’un homme (Elijah Wood) pensant que le chien des voisins lui parle a de la difficulté à mettre son émission dans une catégorie. Le  scénario de l’émission Wilfred sur FX requiert qu’un des personnages principaux de l’émission soit joué par un homme (Jason Gann) vêtu d’un costume de chien. Inévitablement, le «chien» a une personnalité rustre, qui, telle un chien, parle de ses fonctions anatomiques sexuelles et excrétoires de manière candide et clinique.

«Nous l’appelons ça une comédie de situation psychodramatique», nous a confié le showrunner David Zuckerman, qui s’est expliqué en disant: «Parce que nous avons des histoires assez profondes et complexes, mais que nous avons aussi un gars déguisé en chien faisant des trucs fous.»

Zuckerman espère que les électeurs qui décideront de la nomination de Wilfred aux prix Emmy passeront au dessus des sujets plus mordants de l’émission et regarderont la production qui rend le scénario crédible: «Si notre émission n’était pas éclairée et tournée d’une bonne façon, il serait facile de passer complètement à côté d’elle. […] Nous avons un gars dans un costume de chien […] ça aurait pu ressembler à ALF.»
httpvh://www.youtube.com/watch?v=Ss6XYjG9sHM