Felicia Day, la reine du Comic-Con, discute de la convention et de Geek and Sundry

Felicia Day, la reine du Comic-Con, discute de la convention et de Geek and Sundry

18 juillet 2012 0 Par Annabelle Thibault

Mise à jour: 5 juin, 2018 @ 20:28

Felicia Day est une pionnière du divertissement en ligne, et ce bien avant que des compagnies comme YouTube, Hulu et Netflix aient commencé à miser sur du contenu original qui ne soit pas déjà à la télévision. Toutefois, l’actrice garde toujours un pied dans le divertissement traditionnel d’Hollywood avec des rôles dans des émissions telles que Buffy the Vampire Slayer et Eureka.

 

Felicia Day, la reine du Comic-Con, discute de la convention et de Geek and Sundry

Day a eu un séjour chargé au Comic-Con cette année avec son nouveau film Rock Jocks ainsi qu’une nouvelle chaîne premium sur YouTube, Geek and Sundry, et ses adieux à Eureka sur Syfy. Elle a pris une pause de ses jeux et bandes-dessinées favorites au San Diego Convention Center pour discuter de l’évolution du divertissement en ligne et de l’appartenance du Comic-Con à la ville de San Diego dans cette entrevue exclusive avec Forbes.

 

Comment avez-vous vu grandir la relation d’Hollywood avec le Comic-Con ces dernières années?

 

À ce point-ci, il est pratiquement obligatoire d’être au Comic-Con si votre émission ou film est d’un genre particulier, même vaguement. Je pense que c’est une grande évolution qui s’est faite au cours des cinq dernières années. Il est plus significatif de ne pas être au Comic-Con qu’y être. Le Comic-Con est devenu quelque chose comme un festival de la culture populaire : ne pas s’y joindre est comme manquer le plus grand événement de l’année.

 

Cette année, il n’y a pas de films de Paramount, Universal ou de Fox à l’événement. Pensez-vous que les films présentés au Comic-Con les années précédentes qui ont fait pâle figure au box office ont eu un impact sur Hollywood?

 

Felicia Day, la reine du Comic-Con, discute de la convention et de Geek and Sundry

Je crois qu’il coûte maintenant très cher d’utiliser le Comic-Con comme plate-forme promotionnelle, et parfois, c’est comme crier dans une salle où tout le monde crie déjà. Malgré tout, il y a une tonne de films et de séries télé présentés cette année, alors l’absence de certains films est peut-être cyclique. Je crois que les communautés de fans autour des séries, des jeux vidéos et des autres formes de divertissement ont pris le dessus sur les films à succès de plusieurs façons.

 

Cette année, il y a une grande tendance : celle du contenu original en ligne, comme votre chaîne YouTube. Comment voyez-vous évoluer le divertissement en ligne avec l’arrivée de télévisions intelligentes, téléphones intelligents et tablettes électroniques qui diffusent ce contenu n’importe où, n’importe quand?

 

En jouant dans des séries web depuis cinq ans déjà, j’ai remarqué que les plates-formes électroniques sont perçues comme chose courante. Nous avons atteint un point où les gens trouvent normal de regarder des vidéos dans leurs déplacements, et cela a créé de nouveaux environnements où les créateurs peuvent distribuer leurs œuvres. C’est une victoire pour tous ceux qui aiment avoir de la diversité dans leurs divertissements.

 

Qu’avez-vous appris de votre aventure précoce dans le divertissement en ligne avec que vous appliquez dans vos nouveaux projets en ligne?

 

J’ai appris que le manque de budget peut être compensé par la passion des fans si on parvient à livrer le contenu aux gens qui aiment ce que nous faisons. The Guild a rempli une salle de 3 000 sièges au Comic-Con pendant des années, tout comme les émissions de télé à grand budget. Avec un peu de chance, ma nouvelle chaîne YouTube Geek and Sundry remplira la même salle cette année au Comic-Con. Les médias sociaux sont un outil merveilleux, mais c’est réellement l’interaction humaine qui crée laisse un impact à long terme.

 

Quel impact pensez-vous que le contenu original en ligne aura sur la télévision traditionnelle, encore plus depuis que vous travaillez sur les deux médiums?

Je crois que les limites s’estompent à un tel point où nous ne parlons plus des séries web vs les séries télé, mais de la plate-forme où elles sont regardées. Si on prend l’exemple des toutes premières chaînes câblées, elles sont véritablement la seule chose comparable à Geek and Sundry. Le décodeur n’est plus obligatoire pour obtenir un contenu spécifique.
Felicia Day, la reine du Comic-Con, discute de la convention et de Geek and Sundry
 

Pouvez-vous nous parler de votre nouveau projet de long-métrage Rock Jocks, et pourquoi le Comic-Con est le meilleur endroit pour le présenter?

 

La bande-annonce de Rock Jocks est jouée à l’extérieur du site de Geek and Sundry. C’est une comédie de science fiction torride, et j’ai rencontré un des co-producteurs de Geek and Sundry sur le plateau du film l’an dernier, alors je crois que c’est l’endroit parfait où présenter le film en primeur.

 

Pouvez-vous nous dire pourquoi le Comic-Con est le lieu de choix pour Geek and Sundry?

 

Geek and Sundry a une sélection diverse d’émissions tournant autour des choses que j’aime : les bandes-dessinées, les jeux de société, les livres, et bien plus encore. En créant cette chaîne, je voulais créer une communauté centrée autour des vidéos que nous faisons. Nous sommes heureux de présenter en première à notre panel une des nos émissions, Written By a Kid, où des enfants créent spontanément des histoires et des directeurs différents font vivre ces histoires à chaque semaine. Il n’y a rien de mieux qu’un début au Comic-Con pour faire brûler d’excitation les gens, et j’ai toujours hâte de surprendre et faire vibrer notre audience à chaque année.

 

Quel rôle le Comic-Con a-t’il dans la culture populaire aujourd’hui, à votre avis?

 

Je pense que les participants du Comic-Con sont à l’aise avec les nouvelles technologiques et passionnés, et s’il y a quelque chose qui résonne avec eux, ils le célèbrent. Il n’y a pas de meilleur fan que celui qui va aux conventions.

 

En tant qu’amatrice de jeux vidéos, quel rôle les jeux jouent-ils à la convention aujourd’hui, à votre avis?

 

Puisque la convention est devenue un festival des arts numériques d’une certaine façon, je remarque que beaucoup plus de compagnies de jeux organisent des événements sur le site et à l’extérieur. Mis à part PAX, je crois que c’est la convention avec le plus de jeux vidéos accessibles au grand public.

 

Avec autant de nouveaux projets, combien de temps aurez-vous pour vous-même à la convention cette année?

 

J’ai peu de chance d’assister à des panels parce que je cours d’événement en événement, mais je réussis toujours à me faufiler dans une fête ou à rencontrer un acteur ou un artiste que j’admire. L’an dernier, c’était Thor (Chris Hemsworth) et John Layman, le scripteur de Chew, une de mes bandes-dessinées préférées.

 

Qu’avez-vous hâte d’essayer ou d’acheter?

 

J’achète toujours un nouvel ensemble de dés à la fin de la convention et à obtenir des livres autographiés d’artistes et d’auteurs de bandes-dessinées. Les gens que j’admire réellement ont tendance à être ceux qui écrivent les livres que j’aime plutôt que les gens de l’industrie du cinéma.

 

Le contrat avec la ville de San Diego du Comic-Con expire en 2013. Est-ce que San Diego est un élément essentiel de l’événement, et est-ce que vous le verriez dans une autre ville?

J’adorerais voir le Comic-Con dans une ville où je n’aurais pas à me battre jusqu’à la mort pour obtenir une chambre d’hôtel, haha. La tradition est tellement implantée que je ne vois pas l’événement déménager, je crois qu’il restera toujours à San Diego.