I, Pet Goat II: est-ce que ce film est précurseur de l’apocalypse?

21 octobre 2012 0 Par Annabelle Thibault

Mise à jour: 4 juin, 2018 @ 4:34

Ceci est une traduction intégrale d’un article paru sur le site Sabotage Times.

Avec ses images terrifiantes où Bush et Obama dansent sur un jeu d’échecs maçonnique et un Jésus en flammes volant au secours sur un nuage, beaucoup de conspirationnistes croient que le créateur du film I, Pet Goat II sait quelque chose qu’on ne sait pas. Le site Sabotage Times a réalisé une entrevue avec le créateur Louis Lefebvre afin de voir s’il est vraiment un cinéaste illuminé.

I, Pet Goat II

I, Pet Goat II

Il y a quelques mois, les conspirationnistes ont tenu tant bien que mal à comprendre le message d’un court-métrage animé en 3D apparu sur le net sous le titre I, Pet Goat II. Le film illustre toutes sortes de scénarios apocalyptiques qui donnent froid dans le dos, et il montre même Bush et Obama dansant sur une piste à motif de jeu d’échecs franc-maçon avec des ficelles de marionnettes autour de leurs bras. Le court-métrage du petit studio Heliofant basé dans les montagnes est rempli de messages cachés, de symboles et de visions apocalyptiques et même une figurine de Jésus Christ hypnotisé surfant aux côtés d’un bateau de feu.

I, Pet Goat II

Certains croient même que l’homme derrière I, Pet Goat II (au fait, il n’y a pas de I, Pet Goat I) a des informations privilégiées à propos de la venue de la fin du monde. Le fait que quelques jours plus tard après la sortie du film, où des pyramides s’enflamment, des militants Musulmans aient déclaré qu’ils feraient exploser les grandes pyramides d’Égypte s’ils en avaient la chance n’a pas aidé son cas.

Après des heures de lecture à propos de théories du complot terrifiantes et de recherche sur les prophéties de la Bible illustrées dans le film, j’ai cru bon de parler avec Louis Lefebvre, l’homme derrière I, Pet Goat II.

Jake Hanrahan: Bonjour Louis. Premièrement, quelle est votre expérience en tant que cinéaste pour qu’on sache que vous n’êtes pas un agent double illuminé?

Louis Lefebvre: Hey. J’ai fait mes débuts en animation il y a environ 15 ans. Les projets les plus importants que j’ai faits sont Final Fantasy: The Spirits Within où j’ai animé le Dr. Sid, et The Lord of the Rings: The Two Towers, où j’ai contribué à l’animation de Gollum et ai travaillé au département de manipulation des personnages. C’est mon premier véritable court-métrage, donc ma première expérience en tant que cinéaste, disons. J’ai fait quelques capsules animées auparavant, mais rien comme cela.

Où avez-vous puisé vos idées pour les illustrations étranges de I, Pet Goat II?

J’imagine qu’il y a eu beaucoup d’inspirations pour le film, mais tout découle d’une représentation orthodoxe de Jésus Christ en rouge et jaune. Je l’ai imaginé dans un bateau en feu, et je me suis senti obligé de le suivre pour voir où il se dirigeait. Quand j’ai commencé, l’histoire est sortie très rapidement sur les planches à dessin, une sorte de version peu développée indiquant les mouvements de caméra et un montage général. Il m’a pris plusieurs années pour faire vivre chaque scène.

Bien sûr, il y a eu plusieurs influences artistiques. Par exemple, Baraka avec son message spirituel bien senti employant le son et le visuel, et aussi The Wall, que j’ai regardé dans mon enfance et qui a résonné profondément en moi. J’ai vraiment aimé la critique sociale de ce film ainsi que la manière qu’il mêlait une bande-sonore impérieuse à du grand symbolisme. Quant au visuel, il y a eu plusieurs influences : l’art amérindien, le Groupe des sept peintres du Canada, Dali, et bien d’autres.

Que veut dire le film? Est-ce qu’il fait référence au livre que lisait George Bush quand on lui a parlé des tours jumelles?

Oui, le titre I, Pet Goat II fait référence au livre The Pet Goat que George Bush lisait dans cette classe en ce jour marquant. Le titre joue avec cela, et dans le contexte de l’oeuvre, il signifie que nous sommes les «pet goats», enfermés dans notre petite réalité pour être mieux manipulés. Je crois très fermement que les attentats du 11 septembre étaient des démolitions planifiées à l’interne afin de contrôler les gens par la peur et de leur donner un prétexte pour partir en guerre contre le Moyen-Orient et adopter le Patriot Act qui a brimé plusieurs de nos libertés civiles. Alors, dans ce contexte, le «pet goat» est peut-être une opération à caractère mensonger. Le titre peut alors faire référence à un mensonge, à deux, et le conflit continue sans arrêt.

I, Pet Goat II

Y avait-t-il un but spécifique à I, Pet Goat II autre que de mettre en valeur sa belle animation et direction artistique?

Je voulais vraiment exprimer des idées et des émotions présentes dans mon esprit et mon cœur depuis quelques temps. L’idée principale était l’effondrement du monde hiérarchique fondé sur la peur et l’oppression afin de révéler un monde où les individus deviennent conscients de leur connexion intime à la Source, sans intermédiaire. Le film pose aussi une question très importante à propos du Christianisme en ce moment : attendons-nous une réapparition physique d’un sauveur externe, ou est-ce que la résurrection surviendra quand l’humanité adoptera pleinement le message de Jésus Christ? Il y a plusieurs autres thèmes et de petites histoires accompagnées d’une narration bien sûr. La raison d’être de ce projet était l’expression de quelque chose que je ressentais fortement

Le film est entrecoupé de symbolismes et de mystères, est-ce qu’il y a vraiment un message caché à déchiffrer?

Oui, le symbolisme est une langue en soi. Toutefois, peu de gens s’y connaissent vraiment, même si le symbolisme est partout autour de nous, dans les logos, les monuments et autres œuvres artistiques. L’élite utilise souvent les symboles de manière à nous intriguer. On peut réellement accorder aux symboles le sens désiré, qu’il soit positif ou négatif. Ils en disent plus que les mots, et veulent dire des choses différentes pour chaque personne. Cela rend l’interprétation un peu plus fluide, et demande au téléspectateur de s’attarder un peu plus à l’oeuvre.

J’imagine que vous croyez aux théories de complot et aux prophéties de la Bible vous-même?

Il est clair pour moi qu’il y a des complots. Quelqu’un n’a qu’à regarder le scandale du Libor (London Interbank Offered Rate) pour constater que les plus grandes banques du monde se sont alliées pour corriger le taux interbancaire, chose qui a affecté le monde entier. Il semble que les livres d’histoire sont remplis d’exemples de groupes d’hommes et de femmes conspirant contre d’autres groupes. La question est : est-ce que le complot est profonde et pénétrante, et quels sont ses mécanismes et ses objectifs?

Je suis d’accord avec vous, Louis. Merci de nous avoir consacré un peu de votre temps. N’oubliez pas OTIS…

Bien sûr…

Source : Sabotage Times