The Borgias: entrevue avec François Arnaud (Cesare Borgia)

The Borgias: entrevue avec François Arnaud (Cesare Borgia)

27 avril 2013 1 Par Annabelle Thibault

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 21:30

Cet article est une traduction d’une entrevue de Postmedia News publiée sur canada.com

Une chose à savoir à propos du pouvoir : s’il est décerné facilement par Dieu, il peut s’envoler aussi facilement. Quand les disciples de la somptueuse série épique The Borgias ont vu pour la dernière fois le pape Alexandre VI (Jeremy Irons), il venait d’avaler une dose de poison potentiellement mortelle. Il semblait vivre ses derniers moments, laissant derrière son fils, le taciturne mais scrupuleux et plus assertif Cesare avec ses responsabilités de pape.

Dans la nouvelle saison de The Borgias, ni Cesare, ni le jeune montréalais qui l’interprète n’est la même personne qu’au début de la série.

En entrevue, Arnaud, de sa maison temporaire à Los Angeles, cite un extrait du vers 1:13 de Corinthe dans le Nouveau Testament pour décrire son parcours, du Conservatoire de musique et d’art dramatique à Montréal jusqu’à l’obtention d’un rôle d’importance dans une dramatique épique se déroulant à Rome au 14e siècle, et tournée à Budapest en Hongrie.

borgias1

«Quand j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je comprenais comme un enfant, je réfléchissais comme un enfant, mais quand je suis devenu un homme, j’ai mis de côté tout ce qui était enfantin.»

Le roi James dirait une telle chose pour sous-entendre que Cesare sera le plus important acteur du Vatican dans les coulisses pendant que son père se rétablit de sa tentative d’assassinat.

Aux petites heures du matin à Los Angeles, Arnaud essaie de se remettre de son sommeil en expliquant son changement, ainsi que les choses auxquelles les téléspectateurs de The Borgias pourront s’attendre de Cesare dans la troisième saison. S’il y a une quatrième saison, la chaîne diffusant l’émission, Showtime, annoncera sa décision bientôt, et le tournage débutera à la fin du mois de juin à Budapest et se terminera au début du mois de décembre.

«J’ai grandi comme le personnage, dans un sens», avoue Arnaud. «C’était la progression naturelle de Cesare, d’une certaine manière, et je me souviens d’avoir pensé au début de la troisième saison : «Mon Dieu, il est une personne complètement différente aujourd’hui.» Ce n’était pas un choix conscient. Nous grandissons tous, mais pas de la même façon que Cesare. Je ne sais pas si je suis si différent aujourd’hui, mais je suis plus mature. J’ai vraiment beaucoup appris.»

THE BORGIAS

Arnaud se reconnaît un peu dans Cesare : «Il fera le mal en sentant qu’il le fait pour les bonnes raisons», tandis que d’autres aspects de Cesare restent toujours énigmatiques pour lui. Cela explique pourquoi Arnaud voit l’interprétation de son personnage comme un défi et quelque chose de très gratifiant.

«J’admire sa discipline, son habileté à se concentrer sur les choses qu’il croit être pour le bien commun plutôt que de vivre l’instant présent.»

La planification de The Borgias a été faite sur quatre saisons en tout. La saison actuelle est la troisième, et la quatrième n’a pas été annoncée officiellement bien qu’il semble s’agir d’une simple formalité.

«Je crois qu’il serait génial de pouvoir raconter toute l’histoire jusqu’au bout.»

Arnaud se définit comme étant à moitié Canadien, et à moitié Européen et Français, et il a le pied posé sur tous les continents.

467570-the-borgias-cast

«C’est une chance incroyable de pouvoir voyager à travers le monde grâce à mon travail. On peut voir un pays étranger d’une manière très différente qu’en étant simple touriste. Je suis très attaché à Montréal, mais j’ai passé beaucoup de temps en France en grandissant, alors une partie de moi-même sera toujours européenne. J’aime travailler en Europe, partout en Europe; c’est merveilleux là-bas. J’essaie de visiter l’Europe autant que je le peux quand je suis en congé de The Borgias

S’ajuster à la vie à Los Angeles a pris beaucoup de temps à l’acteur. Il est Montréalais au plus profond de lui-même, après tout.

«J’aime la Californie de plus en plus, mais au début, je trouvais qu’il était difficile de s’y adapter. C’est comme une série interminable de banlieues. Je ne suis pas très banlieue, j’aime les grandes villes et la campagne», a-t-il affirmé. «J’aime beaucoup marcher, et on ne peut pas vraiment faire ça ici. On peut se promener, mais on ne marche pas d’un endroit à l’autre. On pourrait se faire arrêter, ou les gens nous prennent pour un fou. La température est géniale ici par contre, vraiment géniale.»

Et sa vie sociale à Los Angeles? «Plus je viens ici, plus je rencontre de gens qui pensent comme moi. J’essaie de passer du temps avec des musiciens et des artistes, pas seulement avec des acteurs. Je crois que passer beaucoup de temps avec des jeunes acteurs peut nuire à notre santé mentale.»

La troisième saison de The Borgias est diffusée depuis le dimanche, 14 avril à 22h sur les ondes de Bravo au Canada.

Source: Postmedia News