Vikings: entrevue avec le créateur Michael Hirst

Vikings: entrevue avec le créateur Michael Hirst

28 juin 2013 0 Par Annabelle Thibault

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 21:25

Cet article est une traduction intégrale d’une entrevue du Huffington Post

ATTENTION : ne lisez pas cet article si vous n’avez pas vu la finale de la première saison de Vikings.

Dans le dernier épisode de la première saison de Vikings, nous avons vu Ragnar Lothbrok (Travis Fimmel) s’entraîner dans une quête visant à faire la paix dans un conflit territorial entre le Roi Horik (Donal Logue) et Jarl Borg (Thorbjørn Harr), laissant sa femme Lagertha (Katheryn Winnick) seule à Kattegat, où la peste a causé la mort de plusieurs personnes, dont sa fille. Lors de son voyage à Götaland, Ragnar a été charmé par la mystérieuse Aslaug (Alyssa Sutherland) et leur complicité est une menace à la famille de Ragnar tout entière.

Vikings

Le Huffington Post a discuté avec le créateur de Vikings, Michael Hirst, afin d’aborder les événements surprenants de cet épisode intitulé “All Change”. Plus précisément, l’entrevue a adressé la question des directions des personnages en considérant le renouvellement de la série pour une deuxième saison. Restez sur vos gardes, il y a des révélations potentielles à propos de saisons à venir.

Tout savoir sur la série Vikings

Huffington Post : Vous avez écrit la finale de Vikings sans savoir si l’émission allait revenir pour une deuxième saison. Comment avez-vous approché le processus de création, et que vouliez-vous accomplir dans cette heure lorsque vous avez commencé?
Michael Hirst : J’ai écrit l’épisode en espérant très fortement que l’émission allait revenir. Bien sûr, je trouvais qu’il était beaucoup trop tôt pour mettre un terme aux histoires que j’avais commencées. La vie de Ragnar a continué, bien sûr; il s’est marié à nouveau et a eu plusieurs fils qui sont devenus très célèbres… Alors, au fond de mon esprit, il y avait une anticipation et l’espoir de décrocher une autre saison. Si nous ne l’avions pas obtenue, tout le monde aurait trouvé ce dernier épisode très insatisfaisant. [Rires]

Je crois qu’il y a trois ou quatre histoires ouvertes et non-résolues, et elles sont grosses : celle de Ragnar et de son frère, de Ragnar et sa femme, de Ragnar et d’Aslaug et de Ragnar et son fils. Ce sont de grosses intrigues qui s’épanouissent devant tous les personnages principaux.

Huffington Post : C’était une heure très tranquille et centrée sur les personnages comparativement à certains des premiers épisodes. Je crois que, généralement, les téléspectateurs ont été conditionnés à anticiper des grosses batailles, de l’action et des bains de sang lors des finales de saison. Pourquoi avez-vous choisi d’éviter cela lors de la création de l’épisode “All Change”?
Michael Hirst : En général, je peux dire que nous avons réussi à démentir et à remettre en question plusieurs présomptions et assomptions que les gens auraient pu avoir à propos d’une série sur les Vikings. Je pense que les gens se seraient attendus à ne voir que des batailles et des gaillards musclés aux longs cheveux en train de se démolir. En fait, je crois que l’émission que nous avons offerte est nuancée et bien plus intéressante que cela. Il s’agit, essentiellement, d’une famille. Bien sûr, il y a des combats, et nous abordons leur mode de vie, mais essentiellement, ce qui en ressort, est l’engagement dans ces personnages et cette famille.

Le dernier épisode nous ramène, en quelque sorte, aux sources de la série. Elles sont Ragnar et sa famille, et le futur de Ragnar. Il nous ramène à ces racines. Nous sommes transportés au moment où il y a un grand changement potentiel dans la vie de Ragnar et ses circonstances. Je crois que nous avons mérité un tel épisode après avoir réussi à engager le public dans toutes ces vies, que nous avons rendues vraies et intéressantes. Je n’avais pas donc pas à me battre ou à faire n’importe quoi d’autre. Je n’étais pas tellement intéressé à faire cela; je voulais plutôt que les gens se sentent investis dans les personnages. Personnellement, je crois que la fin est très, très poignante, très profondément touchante. Chose inattendue, encore une fois, considérant qu’il s’agit d’une émission portant le nom de «Vikings».

vikings-history-channel
Huffington Post : Après avoir fait des recherches à propos de Ragnar et des multiples femmes avec qui il a semblé être impliqué, et considérant la venue d’Aslaug, je m’intéresse à la façon dont vous allez approcher cette mythologie en pensant à l’attachement du public à Lagertha.

Michael Hirst : Il avait deux femmes; il était conservateur pour un Viking. Il avait plusieurs fils. Nous ne savons pas combien, mais cela inclut le génial Ivar the Boneless (Ivar le Sans Os). La vérité est la suivante : il est trop difficile de se départir d’un personnage aussi important que Lagertha. Elle est aussi populaire que Travis; elle est incroyable et fantastique. Qui aurait cru qu’un personnage féminin aurait été aussi important dans une émission sur les Vikings? Je suis excité pour elle, et pour l’émission, et je n’ai aucune intention de la laisser tomber, mais les circonstances peuvent changer.

Encore une fois, ce qui est survenu est quelque chose d’inattendu, mais on se rend compte de l’étendue du pouvoir et de la volonté de cette femme. Ce sont des temps très difficiles pour elle, bien sûr, en raison de la nouvelle femme dans la vie de Ragnar. Elle doit prendre une décision qu’elle veuille l’accepter ou non. Si elle refuse d’accepter sa présence, elle devra poser des actes et décider si elle veut revenir dans la vie de Ragnar. À mon avis, puisqu’il s’agit d’une série historique, Lagertha deviendra une comtesse. À un certain stage, ils se reverront à nouveau en tant qu’égaux.

Huffington Post : Rollo (Clive Standen) semble être à la recherche d’une excuse pour trahir Ragnar plusieurs fois cette saison-ci, mais il revient toujours au bercail et reste loyal au tout dernier moment. Une alliance potentielle avec Jarl Borg pourrait-elle être un point tournant pour lui?

Michael Hirst : Elle pourrait bien l’être… Jarl Borg lui fait une offre très difficile à refuser. S’il trahit Ragnar et se joint à Jarl Borg, ils combattront ensemble contre Ragnar et Horik pour créer leur propre royaume. Nous savons que Rollo trouve difficile de vivre dans l’ombre de son frère. Dans la société viking, la réputation et la célébrité étaient très, très importantes. C’est la raison pour laquelle aux yeux d’un grand guerrier comme Rollo, il est difficile d’avoir un frère réussissant aussi bien, mais qui est aussi intelligent et très ambitieux. Voila pourquoi l’invitation de Jarl Borg visant à le faire sortir hors de l’ombre de Ragnar peut être aussi tentante. Si cela se passe bien, les conséquences seront énormes.

Huffington Post : Athelstan (George Blagden) est un des personnages les plus fascinants de la série jusqu’à maintenant. Que prédisez-vous pour la continuation de son arc narratif dans la prochaine saison?
Michael Hirst : Tout d’abord, j’ai découvert dans mes lectures qu’il y a eu au moins deux moines ayant été capturés par les Vikings et ramenés en Scandinavie. En fait, l’un d’entre eux a été capturé par les Saxons lorsqu’ils ont pillé l’Angleterre, et il s’est fait crucifier tel un apôtre. Je savais que j’avais un personnage intéressant, mais il était encore plus fascinant de constater qu’il avait un regard privilégié sur le monde des Vikings. On peut présumer qu’il partageait plusieurs valeurs avec le public, et qu’il serait choqué des choses qu’il percevait en Scandinavie. J’entraîne le public dans ses difficultés, puis dans sa foi, chose que je crois être un sujet très puissant puisque, bien sûr, elle est chose la plus importante pour lui. Sa foi est évidemment bien profonde et inébranlable. Cependant, il est déchiré car il s’interroge à propos de son abandon de la part de Dieu. Si Dieu a voulu qu’il se fasse capturer et entraîner chez les païens, qu’a-t-il en tête?

Voila, il a ce problème. Il est reconnaissant envers Ragnar pour l’avoir épargné et pris sous son aile. Bien sûr, pour survivre, il doit s’adapter aux coutumes vikings, s’habiller comme eux et se laisser pousser les cheveux et poils pour s’intégrer, et survivre. Néanmoins, sa foi continue à être un gros problème. Il peut même tenter de croire aux dieux païens, mais évidemment, il n’est pas sacrifié parce qu’il est toujours chrétien. Ces problèmes continueront; ils en sont d’importants pour lui. Ils le mènent à des endroits très obscurs et dangereux dans la deuxième saison. Je suis d’accord pour dire qu’il est un personnage fascinant et que George l’interprète merveilleusement bien, à mon avis.

Huffington Post : Que pouvez-vous nous dévoiler de vos idées initiales sur la saison 2, à ce point-ci?
Michael Hirst : Je peux vous dire que le premier épisode de la nouvelle saison sera absolument renversant. J’espère que nous pourrons le tourner en Islande, c’est ce que nous avons prévu. Beaucoup de choses surviennent au niveau personnel également. Il y a de grands dangers à ce niveau. Certaines choses sont résolues avec des conflits, et d’autres se poursuivent. Je peux vous affirmer que tout se produira sur une plus grande échelle en général. Le personnage fait désormais affaire avec un roi, alors il peut se joindre à plus grand que soi pour des descentes. Il peut être plus ambitieux. Ce que nous avons eu, jusqu’à maintenant, sont deux ou trois bateaux en route vers l’Ouest. Maintenant, nous recevrons plus de vaisseaux et beaucoup plus de guerriers.

Cependant, il y aura aussi un nouveau personnage très important, soit le Roi de Wessex. Wessex est un royaume beaucoup plus grand que Northumbria avec un roi beaucoup plus puissant et intelligent ayant passé la moitié de sa jeune vie à la cour de l’Empereur Charlemagne. Il est dans sa propre classe. Les Vikings rencontreront quelqu’un avec une histoire, des connaissances et un sens de la stratégie. Ragnar affrontera donc un ennemi d’envergure en la personne du Roi de Wessex.

Source: Huffington Post