American Horror Story : Coven

American Horror Story : Coven

9 octobre 2013 0 Par Maxime Hokayem

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 20:59

Capture d’écran 2013-10-09 à 20.55.19

La toute nouvelle saison d’American Horror Story débute ce soir. C’est particulier pour une série de susciter autant de buzz, alors que chaque saison invente un nouvel univers et de nouveaux personnages. Mais la brochette d’acteurs est extraordinaire, et plusieurs d’entre eux reviennent d’une saison à l’autre.

La fabuleuse Jessica Lange fait tout simplement le show. Sarah Paulson, Frances Conroy, Lily Rabe, Alexandra Breckenridge et Taissa Farmiga offrent depuis le début des performances incroyables. Et que dire d’Evan Peters! Et encore cette saison-ci, quelques gros noms s’ajoutent au casting secondaire : Emma Roberts, Angela Bassett, Kathy Bates, Gabourey Sidibe…ahs-coven-poster

Mais qu’est-ce qui fait de AHS une série si populaire et si intéressante? Non seulement le visuel est incroyable et les scénaristes savent nous faire frissonner… mais ils savent aussi très bien comment tisser à la trame d’horreur des commentaires sociaux frappants sur le passé et le présent. La première saison tournait autour d’une maison hantée à Los Angeles et tous les épisodes traitaient de la manière dont les être humains s’entre-détruisent, physiquement et psychologiquement. Et le thème du tireur fou dans l’école avait été abordé tout en “subtilité” (si on peut qualifier de “subtil” des fantômes avec des trous de balle dans la tête). La deuxième saison avait mis le paquet. L’asile de fous était à la fois le théâtre d’enlèvements extra-terrestres, de possession démoniaque, d’expériences nazi, de “traitements” subversifs contre l’homosexualité, de corruption au sein de l’église… et c’était aussi le terrain de jeu d’un tueur en série particulièrement tordu. Mais à travers tout ce divertissement pervers, les scénaristes envoyaient un message. On a peut-être abandonné les manières barbares de “traiter” la maladie mentale (et encore…) mais encore aujourd’hui la société est désemparée face à cet enjeu.

The Paley Center For Media's PaleyFest 2013 Honoring "American Horror Story: Asylum"

Mais bon. En gros, c’est une émission qui botte des culs! Cette saison-ci tourne autour d’un couvent de sorcières et se déroule à deux époques en parallèle, la Nouvelle-Orléans des années 1800 et celle d’aujourd’hui. L’autre élément qui fait selon moi le charme de la série, c’est l’ensemble des clins d’oeil à des faits historiques qui sont incorporés au scénario (Dahlia noir, Amityville, Richard Speck, Nellie Bly, etc.) Et Ryan Murphy récidive. Dans Coven, deux personnages historiques feront partie de l’histoire. Angela Bassett sera Marie Laveau, la grande prêtresse vaudoo. Et Kathy Bates campera Madame Delphine LaLaurie, une bourgeoise de la bonne société louisianaise du début des années 1800 qui avait comme hobby secret de torturer et tuer ses esclaves noirs. Paraîtrait-il que Kathy Bates n’a jamais joué de rôle aussi intense et méchant auparavant. Ce n’est pas peu dire, quand on sait qu’elle a joué la folle séquestratrice dans Misery!

La saison 3 sera diffusée sur FX et commence ce mercredi le 9 octobre, à 22h.

Bonne saison!