Accueil » Nouvelles » À la Une » L’Amibe: l’organisme qui éteindra toutes formes de vie

L’Amibe: l’organisme qui éteindra toutes formes de vie

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici un excellent texte que j’ai trouvé sur le site français Les moutons enragés, cet article écrit par un certain Eaglefeather est plutôt inquiétant et surtout très intéressant, mais se doit d’être lu, car les médias de masse ne parlent pas de ce sujet. C’est bien sur une sujet parfait pour notre section Silence Médias.

vignette

Voici l’article intitulé: Celle par qui l’extinction de toutes formes de vie, fait peur d’arriver !

Les dernières mortalités de masse d’animaux ont soulevé en moi bien des interrogations. Afin d’avoir un max de réponses et d’informations, j’ai pris contact avec plusieurs groupes de recherches universitaires.

A l’un d’entre eux m’a mis involontairement sur une piste, qui après échange de données, pourrait bien s’avérer plausible, et tout être vivant sur la planète serait concerné, végétaux, animaux, aquatiques et même l’humain, autrement dit en terme générale, toute la vie sur Terre, ceci compris les bactéries, les microbes, les bacilles et les virus.

Il est un fait que pour les morts en masse d’animaux, elle ne peut expliquer à elle seule la sélection de l’espèce intervenue dans chacun des cas, quoique ! Tellement de paramètres sont susceptibles d’entrer en ligne de compte, qu’il est quasi impossible de démontrer avec certitude, le pourquoi du comment ! Et en plus on oublie les dérivés de ses mutations, ses descendants.


Afficher Mortalité d’animaux anormale dans le monde sur une carte plus grande

Pendant qu’on se chamaille, se concentre sur le réchauffement et ses origines, insidieusement une forme de vie toute simple, étant elle-même à l’origine de toutes les formes de vies sur la planète, serait en train de tout gommer. Cette forme de vie n’a jusqu’à présent pas été suffisamment étudiée en profondeur, délaissée de par sa singulière simplicité mais ô combien redoutable, le terroriste parfait, se fondant dans la masse, l’incognito, le nettoyeur, je veux parler de « L’AMIBE ».

En effet, l’amibe était aux origines, une unicellulaire qui au cours de l’évolution et des conditions de sa vie, a donné naissance à des pluricellulaires, composant ainsi plusieurs groupes disséminés sous forme d’organismes beaucoup plus complexes, plantes, arbres, animaux, et l’homme. On y retrouve les Eukaroyta (Eucaryotes) (dans la composition des tissus humains, des fougères et des champignons) en opposition aux : Eubacteria (bactéries) (les Chloroplastes, les Protéobactéries (Escherichia, Salmonella, legionella), les Cyanobactéries (Lac Mono!), les Mycoplasmes (maladies par insectes, acariens (tiques)). Comprenant également les Entérobactéries se retrouvant entre autre en bio-industrie (produits laitiers, cosmétique, et pharmaceutique)(E. Coli).
Les Archaea, ils sont présents dans divers biotopes tels entre autre, sources hydrothermales océaniques et volcaniques, en mer, dans la terre, les marais. Ils interviennent sérieusement dans les cycles du carbone et de l’azote, mais aussi dans la production de méthane (méthanogène) dans le système digestif. Les méthanogènes contrebalancent l’incapacité d’action de certains anions, à réguler l’oxygène, les nitrates et les sulfates. Et ce n’est qu’une infime partie de sa descendance.

The InfoVisual.info site uses images to explain objects.

Ceci dit, l’apparition et l’accroissement pour le moins inquiétant, de maladies infectieuses où la médication actuelle semble supplantée tant pour l’humain que l’animal, laisse craindre une propagation d’amibiase. Et pourrait bien poser questions ! Son vecteur principal est l’eau contaminée, par contact et par voies sexuelles, elle entraîne des infections de types :

Gastro-entérites, Dysenteries pandémiques (diarrhées mucco-sanguinolentes). Quant au seul traitement antibiotique antiparasitaire : Métronidazole. Il aurait des effets secondaires plutôt désastreux tels que : et la liste est longue voir la fiche anglophone (plus complète) de «Flagyl » : Immunodéficience, Céphalées durables, Neuropathies périphériques : (poly)névrites (chroniques), neuropathies diabétiques, démyélisante, etc.).

Hypothétique l’Amibiase ?

Elle est bien plus présente qu’un géocroiseur, elle peut atteindre le foie, les poumons et même le cerveau

Elle entraine une infection gastro-entérite de type dysentérique (diarrhée accompagnée de sang et de mucus), qui se propage sur un mode épidémique et fait de très nombreux morts dans les pays en voie de développement. Outre l’atteinte digestive, le parasite peut également infecter d’autres organes tels le foie, le poumon et le cerveau.

La forme kystique de l’amibe est sa forme de dissémination passive et de résistance dans le milieu extérieur. Le kyste survit au minimum 15 jours dans l’eau à 18 °C, 10 jours dans les selles, 24 h à sec. Il résiste bien aux agents chimiques. On note un aspect sphérique, de 10 à 14 µm de diamètre avec quatre noyaux à maturité. Les kystes immatures contiennent une vacuole, un ou deux noyaux et sont plus grands.

– L’Amibiase tissulaire hépatique (foie) symptômes peuvent apparaitre plusieurs mois ou années après contamination.

– L’Amibiase pleuro-pulmonaire généralement peu ou pas d’évolution, il est régulièrement observé une aggravation par encombrement et ce malgré traitement, on est souvent contraint de s’orienter vers l’ablation pulmonaire.

– L’Amibiase encéphalique contamination dans les eaux stagnantes, les piscines, étangs, etc, par voie endonasale en traversant l’ethmoide. Elle provoque une nécrose et des hémorragies de la matière grise de la région olfactive. Après une incubation de 3 à 10 jours, apparaissent des maux de tête, nausées ou vomissements, fièvre, convulsions, somnolence ou au contraire une agitation anormale. Le pronostic est très souvent sombre, car d’autres organes peuvent être touchés, comme le cœur, les poumons, l’organe auditif, la peau.

– Une autre amibe : acanthamoeba provoque des lésions aux yeux, avec des ulcères de la cornée, provoquant KERATITE, UVEITE. Cela peut se produire après un traumatisme ou simplement par contact d’une lentille cornéenne souillée, la cécité n’est pas loin. Cette amibe peut aussi provoquer une encéphalite aiguë, subaiguë ou chronique, en particulier chez les immunodéprimés et les alcooliques.

Ceci sont les propos d’une ancienne toubib de l’OMS ayant démissionné, faute de réaction du pouvoir organisateur.

Le traitement de ces amibes est souvent délicat et décevant.

Je voudrais faire simplement remarquer ceci : combien de gens vont en vacances dans des pays tropicaux, où il fait chaud et humide à la fois, où l’eau du robinet reste douteuse même pour se laver, où les hôtels disposent de piscines souvent surpeuplées, avec un brassage multiethnique et une hygiène relatif.

Qu’advient-il de ces vacanciers à leur retour, ils côtoient une foule de gens, leurs amis, leurs collègues, les gens dans les transports en communs etc etc la dissémination peut y aller bon train.

amibe

!! NON, IL N’Y A VRAIMENT PAS DE QUOI AVOIR PEUR !!

Pour ce qui est des virus et rétrovirus :

Ils ne sont pas repris dans cet articles, mais un profil de conversation à venir, pourrait se dégager et démarrer sur les rétrovirus dont l’ARN(Acide ribonucléique) mute en ADN(Acide désoxyribonucléique) ce qui leur permet de s’intégrer à l’ADN de l’hôte. Nous en côtoyons déjà certains, celui du SIDA, et de l’Ebola, H1N1 et sa gentille suite, des « Paléovirus Fossiles » semble-t-il ! Certaines bactéries, virus ou rétrovirus se seraient répandus dans notre atmosphère lors de l’exhumation de certaines fossiles, libérés des roches. L’état kystique de certains leur confère une résistance étonnante au temps, mais plus étonnant encore, à des températures extrêmes, donc au magma !!! Et oui, leur limite se situerait à +/- 2000°C.

A contrario à certaines idées reçues, la manipulation humaine n’y est pour rien, mais d’autres formes de ces saloperies sont apparues et seraient à l’étude, cela est dû à la surexploitation de mines et en particulier celles à ciel ouvert et la libération des certaines zones de l’Arctique, on en serait qu’au début de la prolifération !! Mais dormez tranquille braves gens, on veille !! (hum)

Source : Les moutons enragés

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com