Accueil » Nouvelles » À la Une » Un souper presque parfait : résumé de la semaine du 21 avril 2014

Un souper presque parfait : résumé de la semaine du 21 avril 2014

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette semaine, l’équipe d’Un souper presque parfait nous a préparé un spécial camping bien particulier pour la dernière semaine de la saison.

Candidats:

  • Joël, 42 ans, Enquêteur interne
  • Monique, 69 ans, Rentière
  • Alexandre, 32 ans, Garagiste
  • Stéphane, 44 ans, Contremaître
  • Martine, 49 ans, Entrepreneure en entretien ménager

Cette semaine, nous avons eu droit à une thématique camping culinaire à Un souper presque parfait : tous les concurrents se sont reçus les uns et les autres lors d’un séjour en camping au Lac Lafontaine. Le premier à se jeter à l’eau fut Joël, un enquêteur interne de 42 ans. Sa soirée s’est peut-être déroulée dans un camping, mais sa nourriture était loin d’être rustique. L’hôte a débuté avec son entrée presque tropicale, un Duo des mers composé d’une verrine aux crevettes et d’un feuilleté. La frugalité de la verrine en ce qui concerne les crevettes a été relevée, tout comme l’a été la présentation peu attrayante du feuilleté. Un premier jet pas très fructueux pour Joël.

Joël, concurrent à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Joël, concurrent à Un souper presque parfait

Qu’ont pensé les concurrents du plat de résistance, un Magret de canard et ses dauphinoises? Et bien, selon eux la cuisson du canard était douteuse, et il y a eu quelques commentaires sur la froideur de la nourriture. De plus, la sauce était bonne, mais elle n’a pas su rehausser le canard qui manquait visiblement de cuisson. En dernier lieu, le dessert, une Crème brûlée érable et coco, a été le plat le plus apprécié de la soirée, notamment en raison de la présence de l’essence de noix de coco qui a été aimée de tous. Enfin, les concurrents entretenaient une opinion mitigée à la fin de cette première soirée. Joël a fait des efforts, mais ses erreurs de parcours ont fait en sorte qu’il ne s’est mérité qu’une note de 24 (6+6+5+7). Qui saura faire mieux que lui?

Mardi, c’était au tour de Monique, une retraitée de 69 ans, d’accueillir ses invités. Malgré la thématique camping, la rentière a décidé d’intégrer l’exotisme à ses plats. Monique a voulu faire vivre une expérience de camping de luxe à ses invités! Visuellement, c’est ce qu’elle a offert avec sa jolie entrée de Cœurs de palmier et carrés du Mont Pelé. Bien que l’intention ait été bonne, on ne peut pas dire que la complexité était au rendez-vous. Tout le monde a dénoté la simplicité de son exécution : il s’agissait de simples légumes coupés, tout simplement.

Monique, concurrente à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Monique, concurrente à Un souper presque parfait

De son côté, le plat principal, un Doudou bel jambé de soleil au fromage pays, a été un succès en ce qui trait au saumon, qui a été apprécié par tout le monde. De plus, le vin a soulevé quelques questions à table en raison de son accord surprenant avec l’aneth du saumon. Monique a renversé un peu de vin sur Martine, qui n’a pas semblé aimer sa réaction… Avant de servir le dessert, les concurrents ont joué au limbo, un peu contre leur gré. Cependant, l’attente du dessert pour réaliser cette activité n’en valait peut-être pas la peine si on en croit leurs commentaires sur l’Ananas sur broche et mousse piña colada de Monique. Les grumeaux et la crème au zeste de lime n’ont pas fait d’heureux du tout chez les amateurs de camping. Tout compte fait, Monique aurait dû viser un repas plus traditionnel pour respecter la thématique. En raison de ses petites erreurs et des goûts des invités qui ne concordaient pas avec les siens, l’hôtesse de la soirée s’est mérité une note de 22 (5+5+5+7). Malheureusement pour Monique, elle n’est plus dans la course.

Mercredi, Alexandre, un garagiste d’origine européenne, a réservé bien des surprises à nos quatre concurrents. Au menu, cuisine moléculaire et viande d’autruche! Toutefois, dans les titres de ses recettes, il a tout fait pour cacher son jeu… Comment les invités ont-ils réagi à la cuisine d’Alexandre? D’emblée, ils ont été très impressionnés par l’entrée, des Tomates mozza en plein de formes !, qui consistaient à des billes de vinaigre balsamique servies dans une tomate avec des billes de mozzarella et des fraises. Sans équivoque, tout le monde a adoré le plat et découvert de nouvelles saveurs.

Alexandre, concurrent à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Alexandre, concurrent à Un souper presque parfait

Le repas d’Alexandre est resté sur le droit chemin avec le plat principal, un Volatile frit, béarnaise, légumes wok !. Dans son menu, l’hôte a menti sur la friture de son autruche, qui a été grillée sur le barbecue, mais ce mensonge a été complètement oublié en raison du très bon goût de la viande. Par ailleurs, la sauce béarnaise maison servie avec les légumes a reçu des éloges de la part de plusieurs invités. Le dessert, un New York déconstruit ! faisant référence au gâteau au fromage de la «Grosse pomme», a été le plat le moins réussi de la soirée en raison de la concentration des saveurs et des textures qui n’ont pas plu à tout le monde. Néanmoins, on ne peut pas dire qu’Alexandre a manqué son coup puisque tout le monde a terminé son assiette! Bref, les recettes d’Alexandre ont conquis la majorité des candidats grâce à leur originalité et à leur bon goût, et il n’y a que Martine qui n’a pas été séduite si on en croit le score de 6 qu’elle a attribué à Alexandre. En somme, ce dernier a quand même obtenu une excellente note de 31 (8+8+9+6) avec laquelle il a réussi à décrocher le premier rang à ce point-ci de la semaine.

Jeudi, Stéphane a sorti ses meilleures armes pour atteindre son objectif: remporter la compétition. Néanmoins, la concurrence est très forte en raison du souper d’Alexandre qui a déstabilisé tout le monde… A-t-il réussi à surpasser tout le monde, malgré tout? Tout d’abord, Stéphane a commencé avec son entrée, des Escargots vinail, que Monique n’a pas pu manger. Les autres concurrents n’ont pas adoré le plat, mais ils ne l’ont pas détesté non plus. Par ailleurs, Alexandre a dénoté le peu de fraîcheur des escargots en conserve… Quelques petits points en moins pour Stéphane qui augurent mal!

Stéphane, concurrent à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Stéphane, concurrent à Un souper presque parfait

Son arme destructrice, un méchoui portant le nom de Le feu du rouge, n’a pas eu l’impact désiré : la viande était beaucoup trop cuite. Les accompagnements de légumes et de sauce au poivre n’ont pas pu sauver le plat, malheureusement pour Stéphane. Son dessert, un Coucoucouli pêcher mignon, ou des pêches avec du fromage mascarpone et de l’alcool, n’a pas suffi à assurer la victoire à l’hôte, lui non plus. Les pêches au goût distinct ont mis un doute dans la tête des invités, qui se demandaient si celles-ci étaient vraiment des pêches fraîches… Au bout du compte, Stéphane a été très satisfait de sa soirée, mais on ne peut pas dire la même chose des concurrents, qui s’attendaient à beaucoup mieux. Ils lui ont décerné une note de 21 (5+6+5+5), un score insuffisant pour battre Alexandre, le meneur de la semaine.

Vendredi, Martine a terminé la semaine en beauté… mais sous la pluie. Malgré les circonstances, elle était déterminée à servir un bon repas qui ensoleillerait la journée de ses quatre invités. Comme tout le monde avait le coeur à la fête ce vendredi soir-là, cela a-t-il eu un impact sur l’appréciation des recettes de l’hôtesse? Peut-être pour certains. L’entrée de Martine, une Roulade de saumon fumé au chèvre, a été appréciée même par Joël, qui n’aime pas cet aliment particulier qu’est le fromage de chèvre. Les autres, quant à eux, ont salué les efforts de Martine et trouvé le plat bien, mais sans plus. Il manquait un élément de complexité culinaire dans l’entrée qui aurait pu lui donner une valeur gastronomique supplémentaire.

Martine, concurrente à <strong>Un souper presque parfait</strong>

Martine, concurrente à Un souper presque parfait

L’hôtesse s’est-t-elle rattrapée avec son plat principal? Tout indique que non. En premier lieu, n’oublions pas que lors de la confection de l’Aubergine farcie à l’agneau et gnocchis grillés, Martine a opté pour une sauce tomate achetée, qu’elle a dit avoir faite elle-même. Les concurrents ne se s’en sont pas doutés, mais ils n’ont pas été éblouis du tout par la sauce tomate soi-disant «maison». En deuxième lieu, les gnocchis servis n’avaient pas été faits par l’hôtesse elle-même et n’ont pas remporté le succès escompté. En général, le plat a semblé avoir déçu plusieurs personnes. Constat similaire pour le dessert, des Ananas au rhum épicé. Malheureusement pour Martine, son plat a été comparé à celui de Monique, qui avait fait des ananas, elle aussi. La simplicité du dessert et de tous les autres plats auront coûté cher à l’hôtesse du vendredi soir, mais son bon service et son accueil chaleureux l’ont bien avantagée. Finalement, les recettes pluvieuses de Martine ont reçu un score de 28 (7+6+8+7). Il s’agit d’un résultat très bon pour cette semaine, mais Alexandre et ses 31 points lui ont fait garder la première position. Félicitations à Alexandre, le gagnant du prix de 2000$ de ce spécial camping, et revenez-nous en septembre prochain pour une nouvelle saison d’Un souper presque parfait!

Un souper presque parfait est diffusé du lundi au vendredi à 18h30 sur V Télé. Les épisodes et les recettes sont disponibles sur le site officiel de l’émission.

Commentaires Facebook

Articles connexes
Annabelle Thibault

Annabelle Thibault

Je suis traductrice et rédactrice d'articles dans les domaines de la télévision et du cinéma. Les traductions que je publie ne reflètent pas nécessairement ma pensée.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com