Dumb and Dumber To – Critique du film des frères Farrelly

Des retrouvailles qui manquent de trouvailles concrètes…

17 février 2015 0 Par Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Mise à jour: 9 août, 2018 @ 21:32

La suite de Dumb & Dumber, comédie culte de 1994, sort aujourd’hui en DVD. Jim Carrey et Jeff Daniels y reprennent respectivement leur rôle de Lloyd Christmas et d’Harry Dunne devant la caméra des frères Bobby et Peter Farrelly. À l’image du visage des protagonistes, leur humour n’a pas pris une ride, même après une absence/attente de vingt ans.

Dumb and Dumber 2 banner

Deux décennies séparent les deux films. À mi-chemin, en 2003, un antépisode on ne peut plus officieux intitulé Dumb and Dumberer: When Harry Met Lloyd est venu ternir la réputation du film original. Heureusement pour nous, les membres importants de l’équipe se sont réunis pour cette suite officielle portant le titre de Dumb and Dumber To.

L’incipit explique de manière amusante comment ces vingt années se sont écoulées. Harry rend visite à Lloyd pour une énième fois à l’hôpital psychiatrique. L’état de son ami ne semble pas s’être amélioré, toujours amoureux de Mary Swanson, jusqu’à ce qu’il marmonne quelque chose : « J’t’ai eu! ». Il faisait semblant tout ce temps pour faire un gag à Harry!

dumbanddumber2

Revoici donc nos deux abrutis préférés dans un nouveau road trip. Ils croisent quelques anciens visages dont Billy, le petit aveugle toujours joué par Brady Bluhm, et plusieurs nouveaux visages dont Travis, joué par l’excellent Rob Riggle vu dans les films 21 Jump Street et 22 Jump Street.

Jim Carrey et Jeff Daniels ont un plaisir manifeste à déconner ensemble et nous avons un plaisir coupable à les encourager. Ce second volet est drôle en raison de son raz-de-marée de blagues plus stupides les unes que les autres, mais, contrairement au premier film, aucune scène ne restera dans les annales de la comédie.

dumbanddumber1

Il y a des rebondissements intéressants pour les initiés et des clins d’œil pour les fans (la fameuse dog van reprend la route!). Bref, le mandat des frères Farrelly est drôlement bien rempli, et notre nostalgie comblée. Rendez-vous en 2034.

Verdict : 5 sur 10