Accueil » Nouvelles » À la Une » Tyke Elephant Outlaw en primeur chez Netflix

Tyke Elephant Outlaw en primeur chez Netflix

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix a acquis le long métrage documentaire Tyke Elephant Outlaw, qui raconte la vraie histoire d’un éléphant qui s’est enfuit après avoir tué son entraîneur.

Tyke Elephant Outlaw

Tyke Elephant Outlaw

Tyke Elephant Outlaw raconte l’histoire de Tyke, un éléphant de cirque qui a tué son entraîneur Allen Campbell et blessé sévèrement son toiletteur Dallas Beckwith devant des milliers de spectateurs horrifiés au Neal Blaisdell Center à Honolulu en 1994, avant d’être tué d’une rafale de balles.

Le film sera disponible aux Etats-Unis demain et sera suivie d’une sortie internationale en août 2016. Tyke Elephant Outlaw a été projeté dans des festivals à travers les États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie et a déjà été diffusé sur BBC Storyville et The Passionate Eye de la CBC au Canada. Il devrait également jouer sur DRTV au Danemark.

Les documentaristes australienne Susan Lambert et Stefan Moore ont réalisé et produit le film, qui a été coproduit par Megan McMurchy. Le film a été réalisé avec l’aide financière de Screen Australia, Screen NSW and Voiceless.. Il est distribué par ABC commercial et Dogwoof.

l’éléphant Tyke, la liberté à tout prix
Le 20 août 1994, Tyke avait atteint un point de non retour. Cela faisait 20 ans qu’elle vivait dans ce cirque, elle était fatiguée d’être battue et humiliée. Elle ne pouvait plus supporter la douleur et le confinement. Elle était en colère et voulait être libre. Cette après-midi du 20 août, au Centre Neal Blaidsell à Honolulu (Hawaï), la vie de Tyke allait basculer, lors de sa dernière représentation (pour le cirque des Shriners).

Dès son arrivée sur la piste, Tyke, folle de rage, tua son entraîneur Allen Campbell, et blessa son soigneur Dallas Beckwith , devant une foule de spectateurs affolés. L’éléphante, guidée par la colère et la frustration accumulées pendant ces années, s’enfuit dans les rues de Kakaako, chargea les passants, écrasa les voitures et blessa Steve Hirano, un journaliste essayant vainement de l’arrêter.

Sa liberté fut de courte durée. Trente minutes plus tard, Tyke fut stoppée dans sa course par les policiers, et abattue en pleine rue par plus de 85 projectiles, devant le regard de nombreux passants choqués. Elle mourut de multiples lésions nerveuses et d’une hémorragie cérébrale.

Tyke est devenue un symbole pour les droits des animaux. Des douzaines de procès ont été intentés contre la ville, l’état, le cirque et le propriétaire de Tyke, John Cuneo. William Fenton, avocat à Honolulu, a poursuivi avec succès Cuneo au nom de nombreux plaignants (dont des enfants en bas âge), qui ont souffert des dommages psychologiques dus au massacre public de Tyke. Aucune représentation de cirque avec animaux n’eu lieu à Honolulu, après cet incident.

La dernière image qu’on gardera de Tyke, est son corps sans vie, gisant sur le béton chaud d’une ville américaine, encore affublé de la coiffe de cirque criblée de balle. Ce déguisement représentant une forme d’insulte et de ridicule à l’égard de cet être noble, qui a su nous prouver son courage. C’est l’uniforme de la servitude, qu’elle est forcée de porter, même dans la mort.

Source: De l’eau pour les éléphants

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com