Classe de maître à Fantasia : Guillermo del Toro

Classe de maître à Fantasia : Guillermo del Toro

17 juillet 2016 1 Par Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Mise à jour: 5 août, 2016 @ 19:24

Vous pouvez partager nos articles!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réalisateur mexicain Guillermo del Toro adore les monstres. C’est peut-être pourquoi avec une telle filmographie (Pan’s Labyrinth, Crimson Peak, Hellboy, Pacific Rim, Blade II, Hellboy II: The Golden Army, Mimic) il est devenu un monstre sacré du septième art. Il était présent le 15 juillet 2016 à Fantasia pour recevoir le Cheval Noir Award et donner une classe de maître.

Classe de maître donnée par Guillermo del Toro

Classe de maître donnée par Guillermo del Toro

Guillermo del Toro

Le maître n’était qu’à quelques mètres. Il est venu à Montréal pour répondre aux questions d’un animateur et à celles du public de Fantasia. Toujours beaucoup de choses à dire, ce Guillermo, avec sa bonne humeur et son bon humour habituels.

À sa propre question « Pour ou contre les hommes? », le principal intéressé répond « contre », étant donné qu’il a un parti pris pour ces créatures qui hantent le cinéma fantastique. Surtout celle du docteur Frankenstein. Il possède d’ailleurs une copie Betamax de ce classique de 1931 mettant en vedette Boris Karloff.

Le cinéaste de 51 ans se décrit malgré tout comme religieux : « De la même façon qu’un chrétien croit que Jésus va sauver sa vie, je crois que les monstres vont sauver mon âme. […] Des personnages comme Frankenstein sont, pour moi, des figures religieuses. Quand je vois Boris, je vois un messie… Quand je vois le Gillman (alias la Créature), je vois une des plus belles créatures jamais créées. Je vois la perfection. Je vois l’Esprit saint. »

Guillermo del Toro juste avant de recevoir le Cheval Noir Award.

Guillermo del Toro juste avant de recevoir le Cheval Noir Award.

À la question d’un festivalier « Pro-CGI ou anti-CGI », il affirme que le futur se doit de contracter mariage entre les effets spéciaux traditionnels et les effets spéciaux numériques. L’un et l’autre se complètent, se devant de trouver un équilibre pour que le spectateur ne remette rien en doute.

Quand Guillermo parle du DVD de ses films, il recommande aux gens de porter une attention particulière à la piste audio sur laquelle se trouvent ses commentaires qu’il prépare avec minutie. Selon lui, il y a plus à apprendre là-dessus que dans n’importe quelle école de cinéma!

8 titres de la filmographie de Guillermo del Toro.

8 titres de la filmographie de Guillermo del Toro.

Bref, celui qui a été nominé en 2006 pour l’Oscar du meilleur scénario original tourne actuellement son dixième long métrage, Pinocchio. Il a même promis de revenir à Fantasia. Qui s’en plaindra? Ce chantre du cinéma fantastique sera toujours le bienvenue!