Accueil » Nouvelles » À la Une » TVQC au Festival Fantasia 2017 – Toutes les critiques

TVQC au Festival Fantasia 2017 – Toutes les critiques

Vingt-et-unième, c'est toi que j'aime!
Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans le cadre de la 21e édition du Festival international de films Fantasia qui s’est déroulée du 13 juillet au 2 août 2017, TVQC a mandaté son rédacteur Louis-Philippe Coutu-Nadeau pour couvrir l’évènement. Ce dossier regroupe donc les liens qui mènent vers la critique des 11 films qu’il a visionnés. Bonne lecture et bonne miaou… euh… mi-août!

The Villainess


10 juillet 2017

J’ai découvert le cinéma sud-coréen l’année dernière à Fantasia avec l’époustouflant Train to Busan (Busanhaeng en VO). J’ai répété l’expérience lundi dernier, toujours dans le cadre du festival montréalais, alors que j’ai été convié à une projection de presse réservée aux médias. C’était pour The Villainess (Ak-Nyeo en VO), lequel a emballé le public cannois au mois de mai en raison de la stylisation qu’il fait de la violence, à un point tel qu’il s’est mérité une standing ovation de quatre minutes. Je suis sous le choc depuis autant de jours. L’embargo levé, voici sans plus tarder ma critique.

JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable – Chapter 1


13 juillet 2017

Unique en son genre : tels sont les mots qui me viennent en tête pour résumer ce que je pense de Takashi Miike. Cette unicité s’explique par le fait que ce réalisateur japonais de 56 ans en est déjà à plus d’une centaine de projets en 26 ans de carrière seulement. Un cas unique dans l’histoire du cinéma. Je vous propose aujourd’hui la critique de JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable – Chapter 1, un 101e titre et non le moindre, lequel m’a permis de replonger tête première dans le merveilleux monde de Miike…

Valerian and the City of a Thousand Planets


19 juillet 2017

En ces temps de proximité ethnographique rendue possible grâce à notre prospérité technologique, un simple clic suffit pour déployer l’éventail de nos connaissances acquises. À la question de savoir si le film Valerian and the City of a Thousand Planets s’est contenté de faire du copier-coller avec quelques idées de Star Wars, je répondrai que plusieurs idées de George Lucas ressemblent drôlement à la bande dessinée Valérian et Laureline que Luc Besson vient d’adapter et qui est publiée depuis 1967, soit une décennie avant la saga de la famille Skywalker. C’est dire combien il est important de mâcher ses mots avant de les lâcher!

78/52


20 juillet 2017

Tout le monde connaît, de nom ou de vue, Psycho réalisé par Alfred Hitchcock en 1960. Plus d’un demi-siècle après sa sortie, sa célébrissime scène de la douche continue de faire couler de l’encre à mesure que les cinéphiles la visionnent, que les réalisateurs lui rendent hommage et que les élèves en font le sujet de leurs recherches. Le documentaire 78/52 d’Alexandre O. Philippe fait tout cela avec ce moment d’anthologie qui a marqué l’histoire du cinéma, au point de recevoir un « slash » indélébile entre son avant et son après.

Jailbreak


21 juillet 2017

En 2003, le cinéma thaïlandais lançait Ong-Bak: The Thai Warrior et mettait Tony Jaa sous le feu des projecteur, contribuant ainsi à faire connaître le muay-thaï. En 2011, le cinéma indonésien nous a ensuite présenté The Raid: Redemption qui permettait à Iko Uwais et Yayan Ruhian de démontrer leur maîtrise spectaculaire du pencak-silat. Cette année, c’est au tour du cinéma cambodgien de nous divertir avec Jailbreak, lequel aspire à populariser l’art martial khmer du bokator. J’ai assisté à la première nord-américaine du film à Fantasia.

A Day


22 juillet 2017

Au cinéma, une boucle temporelle se définit comme une structure spécifique dans laquelle le ou la protagoniste revit sans cesse une série d’évènements minutieusement coordonnés et tente d’en empêcher le dénouement tragique. A Day reprend ce postulat de départ maintes fois utilisés et l’applique à plus d’un personnage. Si les films qui parviennent à faire efficacement du neuf avec du vieux sont rares, imaginez à quel point c’est rarissime quand il s’agit d’un premier film.

Terminator 2: Judgment Day 3D


24 juillet 2017

J’avais six ans lorsque Terminator 2: Judgment Day a pris d’assaut l’affiche des salles obscures. C’était en 1991. Je ne savais alors rien du film original de 1984, ni comment épeler Schwarzenegger. Vous devinez la suite : T2 s’est hissé au sommet des VHS que j’ai le plus abîmés. Ex æquo avec Rocky IV. La programmation de Fantasia proposait lundi soir la première nord-américaine du classique de James Cameron restauré en 4K et converti en 3D. J’ai évidemment assisté à la projection, réalisant enfin mon fantasme cinéphilique ultime : visionner T2 sur grand écran

The Mole Song: Hong Kong Capriccio


24 juillet 2017

De la filmographie de Takashi Miike qui a dépassé le cap des 101 titres, je n’en avais vu que deux : Terraformars et JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable – Chapter 1. Cela représentait 1,98% de ce que le réalisateur japonais a fait, c’est-à-dire la pointe risible de l’iceberg. J’avais visionné en rafale quelques extraits de ses films antérieurs, hantés par des vagins cracheurs de sang et des anus avaleurs de louches, mais sans plus. Le pourcentage est grimpé à 2,97% lundi soir après la projection de The Mole Song: Hong Kong Capriccio dont voici la critique.

Terreur 404


31 juillet 2017

Ce qui n’était au départ qu’une websérie de huit épisodes destinée à ICI Tou.tv, ayant tous pour fil conducteur de mauvaises rencontres liées à la technologie, est devenue un long métrage présenté dans le cadre de Fantasia. Une belle vitrine pour ce projet québécois intitulé Terreur 404 qui permet à notre cinématographie d’avancer dans la bonne direction à pas feutrés, c’est-à-dire loin du drame et de la comédie. Plusieurs membres de l’équipe technique et de la distribution étaient là pour nous le présenter. Voici mon opinion.

Blade of the Immortal


31 juillet 2017

Si le cinéma est une usine à rêves qui a ouvert ses portes en 1895, Takashi Miike représente probablement sa machine la plus performante. En effet, le réalisateur japonais enfile les projets à la chaîne depuis 1991 et vient tout juste de franchir le cap de la centaine avec Blade of the Immortal. Il s’agit d’un chanbara qui s’inscrit dans la pure tradition nipponne, un monde peuplé de samouraïs, de rônins et de yojimbos, quoique la touche miikéenne en fait aussi un produit 100% postmoderne. J’ai eu la chance de visionner cet ajout surprise à la programmation de Fantasia, et ce, en première nord-américaine.

A Taxi Driver


2 août 2017

Je dois le préciser d’emblée : A Taxi Driver n’a absolument rien à voir avec le Taxi Driver que Martin Scorsese a réalisé en 1976, sinon que les deux dénoncent en filigrane le marionnettisme outrageux des gens de pouvoir ainsi que le sacrifice courageux des innocents sur l’autel de la violence. Rivalisant d’originalité à une époque où Hollywood nous sert plat réchauffé par-dessus plat réchauffé, le film de Jang Hoon se veut plutôt un énième bijou en provenance de la Corée du Sud. Il se base sur des faits réels, plus précisément un chapitre noir de l’histoire de ce pays : le soulèvement populaire de Gwangju en mai 1980.

Commentaires Facebook

Articles connexes
Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Louis-Philippe Coutu-Nadeau

Véritable cinéphile, Louis-Philippe Coutu-Nadeau est un scénariste-réalisateur-monteur qui a une cinquantaine de contrats à son actif en tant que vidéaste (mariages, captations d'événement, publicités, vidéoclips). Il s'occupe d'ailleurs de toutes les vidéos du concessionnaire Alix Toyota depuis juin 2013. Il a aussi été pigiste pour trois boîtes de production, soit le Studio Sonogram, VLTV Productions et Ikebana Productions. Sa filmographie personnelle présente pas moins d'une vingtaine de titres dont le film Khaos et la websérie Rendez-vous. Il possède un baccalauréat en études cinématographiques à l'UdeM et un baccalauréat par cumul de certificats à l'UQÀM (en scénarisation cinématographique, en création littéraire et en français écrit). Vous pouvez visionner son expérience contractuelle et son expérience personnelle sur son site officiel : www.lpcn.ca

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com