Accueil » Nouvelles » Annulation » Xena: Warrior Princess: NBC laisse tomber le redémarrage

Xena: Warrior Princess: NBC laisse tomber le redémarrage

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

NBC a abandonné le redémarrage de la série fantastique Xena: Warrior Princess (Xena, la guerrière).

Javier Grillo-Marxuach, qui faisait partie de l’équipe derrière la populaire série américaine Lost, était attaché comme producteur délégué avec le co-créateur Rob Tapert et Sam Raimi, mais a quitté le projet plus tôt cette année pour différence créatrice.

Xena: Warrior Princess

Tapert et Raimi étaient prêts à superviser la production de NBC International Television Studios via leur bannière Ghost House Pictures, mais le redémarrage a été annulé, selon Jennifer Salke, présidente de NBC Entertainment. Salke, en parlant à The Hollywood Reporter, a ajouté, cependant, qu’elle “Je ne dirais jamais “jamais” à ce reboot car c’est une série véritablement appréciée, mais l’incarnation actuelle est morte.” Filmé en Nouvelle-Zélande, Xena: Warrior Princess a été diffusée de 1995 à 2001 en syndication aux États-Unis et mettait en vedette Lucy Lawless, qui ne participait pas au redémarrage.

Ces obsessions qui tuent des personnages et des franchises.
Par contre, la vraie raison du départ de Javier Grillo-Marxuach et de l’abandon du projet, et que celui-ci voulait forcer ses obsessions politiques, sociales et sexuelles via le personnage culte de Xena. Comme cela arrive trop souvent de nous jours, celui-ci voulait changer la nature du personnage pour en faire une histoire d’amour lesbienne.

Sa vision de la nouvelle Xena suggérait qu’il voulait explorer le rapport romantique qui existait entre Xena (Lawless) et sa faire-valoir, Gabrielle (joué par Renee O’Connor dans la série originale), une obsession personnelle de l’auteur qui aurait tout changer la dynamique et la nature personnage et qui risquait de faire floper le projet.

Les fans de péplum et de heroic fantasy ne veulent pas une séries romantique à la sauce LGBT, ils veulent des histoires médiévales qui présentent des combats épiques, des créatures surnaturelles et des ennemis diaboliques avec des pouvoirs maléfiques et non des amourette politiquement-correct pour nous faire la morale. Les romances de toutes sortes peuvent faire partie des séries fantastiques, mais ça ne doit pas être le thème principale.

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com