Accueil » Région » Canada » L’incident de l’OVNI de Shag Harbour fête ses 50 ans

L’incident de l’OVNI de Shag Harbour fête ses 50 ans

Merci de partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 4 octobre 1967, plusieurs témoins de Shag Harbour, en Nouvelle-Écosse, ont signalé avoir vu des lumières lumineuses dans le ciel qui ont disparu dans l’océan.

OVNI de Shag Harbour

À l’époque, les témoins soupçonnaient un accident d’avion, mais rien n’a été trouvé et, à ce jour, l’incident de Shag Harbour reste l’un des mystères OVNI les plus bien documentés au Canada. La CBC a présenté ce petit documentaire sur cette histoire que vous pouvez regarder ci-dessous.

Shag Harbour est un petit village de pêcheurs situé sur la côte sud de la Nouvelle-Écosse. C’est l’un des nombreux villages de la municipalité de Barrington, dans le comté de Shelburne. Sa population est d’environ 400 à 450 habitants. Le principal secteur d’activité est la pêche au homard, qui a lieu de novembre à mai.

Incident de Shag Harbour
Le 4 octobre 1967, aux alentours de 23 h, Laurie Wickens et quatre de ses amis roulent à travers la petite ville de Shag Harbour (Nouvelle-Écosse, Canada), sur la route n° 3. Tout d’un coup, un objet de grande taille (une vingtaine de mètres de diamètre d’après les témoins) traverse le ciel devant eux. Les différents témoins décrivent un objet en forme de « bol », de couleur « ambre », portant quatre feux qui clignotent en séquence et suivant une trajectoire descendante d’environ 45°. Rapidement, l’objet finit sa course dans les eaux du port, produisant un « flash » lumineux, ainsi qu’une importante déflagration sonore, avant de couler.

Patrouillant sur la route n°3 au même moment, l’agent de police Ron Pond est témoin des mêmes faits. Pensant qu’il s’agit d’un avion, Laurie Wickens contacte immédiatement le détachement de police montée royale de Barrington et explique les faits à l’officier Werbicki. Ce dernier décide de se rendre sur place accompagné de l’agent Ron O’Brien et contacte l’agent Ron Pond pour qu’il fasse de même. Une fois sur le site, les trois policiers aperçoivent, à 800 mètres de la berge, un objet flottant à fleur d’eau et émettant une lumière jaune.

Un bateau des garde-côtes du port de Clark et plusieurs bateaux de pêche sont immédiatement dépêchés sur les lieux mais lorsqu’ils arrivent, l’objet a déjà sombré, ne laissant qu’une nappe de mousse jaune, d’environ 35 mètres sur 900 et produisant une odeur proche de celle du soufre. Les recherches se prolongent jusqu’à 3 heures du matin pour reprendre dès l’aube, le lendemain, mais sans résultats.

Le 8 octobre, sept plongeurs de l’HMCS Granby inspectent la zone toute la journée mais ne trouvent aucune trace ou débris. Les recherches sont abandonnées le 9 octobre 1967.

Depuis lors, cette affaire fait partie du folklore local et est devenue une source de revenus touristiques (la poste locale ayant même édité un timbre représentant l’écrasement d’un ovni).

En 1995, Chris Style, l’un des témoins de l’incident, convainc un groupe de chercheurs de sonder une partie de la baie de Shag Harbour. En utilisant des sonars et des magnétomètres, l’équipe espère pouvoir découvrir l’objet qui s’était écrasé dans la baie. Leurs recherches sont infructueuse

Articles connexes

Jean-François Cloutier

Je suis le fondateur de TVQC.com. Vous êtes passionnés de séries télévisées et vous trouvez que les médias de masse traditionnels font piètre figure à ce niveau? Soyez sans crainte, nous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com